Encyclopédie Wikimonde

Jean-Bernard Fourtillan

Aller à : navigation, rechercher
Jean-Bernard Fourtillan
Naissance (75 ans)
Bordeaux (France)
Nationalité française
Profession
Pharmacologue, toxicologue, écrivain.

Jean-Bernard Fourtillan, né le 7 octobre 1943 à Bordeaux (France), expert en pharmacologie et en toxicologie et ancien professeur des universités, découvre en 1994 l’hormone du sommeil la Valentonine[1][réf. non conforme].

Biographie

  • Il est assistant de chimie organique à la faculté de pharmacie de l’université de Bordeaux (1968-1972).
  • Interne en Pharmacie des Hôpitaux de Bordeaux (1968-1972).
  • Professeur agrégé de chimie thérapeutique et de pharmacocinétique à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université de Poitiers (1972-2008).
  • Attaché de recherche clinique des hôpitaux de Bordeaux (Laboratoire de bactériologie, Professeur Dulong de Rosnay (1972-1973).
  • Pharmacien résident des hôpitaux à l’Hôpital de Libourne (1974-1978).
  • Pharmacien résident des hôpitaux au CHU de Poitiers (Laboratoire de dosage des médicaments en milieu biologique) (1978-1981).
  • Expert toxicologue spécialisé en pharmacocinétique auprès du Ministère Français de la Santé (1978).
  • Responsable de l’institut universitaire de chromatographie et de spectrométrie de masse appliquées à la recherche clinique (Crosmaphac) (1978-1980).
  • Manageur scientifique du Centre privé de Recherche Biomédicale Cerom de Poitiers (1981-1985).
  • Manageur scientifique du Centre privé de Recherche Biomédicale Cephac de Poitiers (1985-1987).
  • Manageur scientifique du Centre privé de Recherche Biomédicale Cemaf de Poitiers (1988-1999).
  • Senior Director de Parexel-Cemaf Cpru, et Vice-Président de Parexel Worldwide Bioanalytics (1999-2001).

Découverte de la Valentonine

Au mois d’avril 1994, Jean-Bernard Fourtillan découvre une structure chimique qu’il dénomme Valentonine et qui va lui permettre d’aboutir en 2007, après 13 années de recherches à une deuxième découverte celle du système Veille-Sommeil qui protège et assure la régulation circadienne de notre organisme grâce à 3 hormones sécrétées par la glande pinéale pendant notre sommeil[2],[3],[4].

À court d’argent et à cause d’une dépression le développement de cette découverte s’arrête et ce n’est qu’en 2014 que le Pr Jean-Bernard Fourtillan décide de reprendre les recherches soutenu par son épouse Marianne.[réf. nécessaire]

Cette découverte semble contestée[5].Source insuffisante 

Création de Fonds Josefa

Les professeurs Jean-Bernard Fourtillan et Henri Joyeux décident de faire connaître au grand public ainsi qu’aux professionnels de la santé et aux chercheurs la découverte du système Veille-Sommeil et les patchs transdermiques. Ils créent alors le fonds de donation Fonds Josefa auquel ils cèdent la totalité des brevets déposés, les redevances de leur exploitation également les dons collectés pour soutenir la recherche médicale et scientifique dans le traitement des affections neurologiques et des dysfonctionnements qui touchent le système Veille-Sommeil.

Publications

  • La chimiothérapie antilépreuse, thèse, éd. Bergeret, Bordeaux, 1971[6].
  • Etude chimique et pharmacodynamique de quelques dérivés organosiliciés hydro-solubles, éd. Bergeret, Bordeaux, 1971.
  • Antiseptiques et antisepsie (par Ch. Dulong de Rosnay et J. B. Fourtillan), Mérignac, éd. Laboratoires Sarget, Paris, 1974.
  • Antiseptiques et antisepsie (par Charles Dulong de Rosnay et J. B. Fourtillan), Laboratoires Sarget, 1974.
  • Une nouvelle génération de tétracyclines (par Jean-Bernard Fourtillan et Marie-Claude Saux), éd. Pfizer, Paris, 1977.
  • Les antiseptiques : bases microbiologiques de leur utilisation (par A. Crémieux, J. Fleurette, J. B. Fourtillan (et al.), éd. Laboratoires Sarget, Mérignac, 1982.
  • A quoi sert la pharmacocinétique ? (par J. B. Fourtillan, Christophe Dulong de Rosnay), éd. Laboratoires Spet Mauchant, 1994.
  • Vaccins : Comment s'y retrouver ? (par Jean-Bernard Fourtillan et Henri Joyeux), éd. du Rocher, 2015.
  • Livre et brochure : La glande pinéale et le système Veille-Sommeil. Applications thérapeutique, éd. Académie nationale de Pharmacie, Paris, 2016[7],[8],.

Références

  1. « Académie Nationale de Pharmacie - Accueil », sur www.acadpharm.org (consulté le 7 juin 2017)
  2. (en) FOURTILLAN, Jean-Bernard, « TRANSDERMAL THERAPEUTIC SYSTEM CONTAINING VALENTONIN AND USE THEREOF AS A MEDICAMENT », sur www.sumobrain.com (consulté le 7 juin 2017)
  3. Jean-Bernard Fourtillan et Marianne Fourtillan, Association therapeutique d'un antagoniste du recepteur 5ht2 et d'activateur du recepteur 5ht2, (lire en ligne)
  4. Fonds Josefa, « Le Pr Jean-Bernard Fourtillan répond aux questions du Pr Henri Joyeux (Version Intégrale) », (consulté le 7 juin 2017)
  5. « une hormone à dormir debout », sur Hoaxbuster, (consulté le 7 juin 2017)
  6. « Identifiants et Référentiels pour l'enseignement supérieur et la recherche », sur IdRef (consulté le 7 juin 2017)
  7. « La glande pinéale et le système Veille-Sommeil » (consulté le 7 juin 2017)
  8. « La glande pinéale et le système Veille-Sommeil. Applications thérapeutiques » (consulté le 7 juin 2017)

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).