Encyclopédie Wikimonde

Jean-Christophe Massinon

Aller à : navigation, rechercher

Jean-Christophe Massinon (1963-2011) est un artiste plasticien lorrain. En 1996, il a créé le Fab Market, un marché d'art alternatif.

Biographie

Jean-Christophe Massinon naît à Longeville-lès-Metz[1] en 1963[2]. Il grandit entre Saint-Dié et Nancy. Après ses études, il rejoint sa sœur à Londres, où il travaille comme barman au Legends, un club mythique de Piccadilly Circus. Après un passage à Nice, il revient en Lorraine, à Nancy, où il lance le « Fab Market », un marché de l'art contemporain alternatif. Entre deux « Nuits Blanches » messines, dont il est l'un des maîtres de cérémonies, le Centre Pompidou-Metz lui commande un papier peint pour son ouverture[1]. Jean-Christophe Massinon décéda à Nancy en 2011[1].

Parcours artistique

Son travail est caractérisé par un langage artistique à la fois fonctionnel (transmettre un message, exprimer un concept, raconter une histoire), accessible car articulé autour des objets du quotidien, et personnel en étant tourné de manière directe vers une communication active. Avec une prédilection pour la peinture, Massinon s'illustre aussi à la sculpture, la sérigraphie, les installations, les performances. Si ses projets sont généralement multidisciplinaires, c'est pour interroger tous les aspects de la présentation d'une œuvre et de sa réception par le public[interprétation personnelle].

Massinon a été particulièrement actif dans la Grande Région : quart nord-est de la France, Luxembourg, Belgique, Allemagne[3]. A Nancy, il a été l'instigateur du Fab Market, marché d'art à prix abordable, entre 1996 et 1998[réf. nécessaire]. Au Luxembourg, il a travaillé régulièrement avec le Musée d'art contemporain[4] (MUDAM) pour lequel il a notamment réalisé la campagne d'ouverture "Can't wait", opération pour lequel le musée s'est vu attribuer le premier prix aux International Museum Communication Awards[5] en 1997. À Metz, il a participé à toutes les éditions de la Nuit Blanche[6] entre 1998 et 2012 en collaboration avec la Galerie Octave Cowbell. Il a également réalisé la "Salle des pendus", un papier peint monumental évoquant les vestiaires des mineurs, pour le Centre Pompidou-Metz à l'occasion de son inauguration en 2010. Il a exposé à diverses reprises à Berlin, Bruxelles, Londres, Paris, Lyon, entre autres.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Jean-Christophe Massinon sur estrepublicain.fr
  2. L'artiste lorrain Massinon n'est plus sur republicain-lorrain.fr
  3. Dossier de presse
  4. mudam.lu
  5. imca-awards.com
  6. n3b.fr

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).