Encyclopédie Wikimonde

Jean-Claude Thomann

Aller à : navigation, rechercher

Jean-Claude Thomann
Naissance 20 mai 1947
Verdun
Origine Drapeau de la France France
Grade Général de corps d'armée
Années de service 1966-2005
Commandement 8e RPIMa
9e DIMa
EMF 2
CFAT
Distinctions Legion Honneur GO ribbon.svg Légion d'honneur (Grand-Officier)
Ordre national du Mérite (Commandeur)
Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs
Croix de la Valeur militaire

Le général de corps d'armée Jean-Claude Thomann est né le 20 mai 1947 à Verdun et est entré dans le métier des armes en 1966.

Biographie

Ayant choisi les Troupes de marine à sa sortie de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (promotion Maréchal Juin), il sert à plusieurs reprises dans sa carrière au 3e puis au 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine, régiment qu'il commande comme colonel de 1989 à 1991.

Il participe à plusieurs interventions au Tchad, au Rwanda et au Kurdistan avec des unités de ces régiments. Il sert également outre-mer, au Cameroun et au Sénégal. Entre ces affectations, il sert comme instructeur à l'ESM de Saint-Cyr et à l'École d'application de l'infanterie de Montpellier.

Diplômé d'état-major, breveté de l'enseignement supérieur militaire, ancien auditeur du Centre des hautes études militaires et de l'Institut des hautes études de la défense nationale, le général Thomann a également servi à l'état-major de l'Armée de terre comme rédacteur, à l'état-major de la Force d'action rapide comme chef du bureau opérations et à l'état-major interarmées de planification opérationnelle comme chargé de mission pour les opérations en ex-Yougoslavie. C'est dans ce cadre qu'il participe à la mise en application des accords de Dayton en 1995-1996 en Bosnie-Herzégovine.

Promu officier général en 1996, il est chargé de mission auprès du chef d'état-major de l'armée de Terre pour organiser et conduire les études sur la restructuration de la composante opérationnelle de l'armée de Terre. À l'issue de ce mandat, il est désigné pour organiser la montée en puissance du nouveau commandement de la force d'action terrestre, à Lille[1].

Le 15 juillet 1998, il prend le commandement de la 9e Division d'Infanterie de Marine (DIMa), dont l'état-major est à Nantes.

Le 10 juin 1999, le général Thomann est désigné comme adjoint au général commandant la KFOR, au Kosovo[2], fonction qu'il occupe jusqu'au 14 janvier 2000. Parallèlement, il prend le commandement de l'état-major de force n° 2 à sa création le 1er juillet 1999 à Nantes. Le 1er septembre 2001, il prend les fonctions d'adjoint au général commandant la Force d'action terrestre (CFAT) à Lille. Le 8 janvier 2003, il prend le commandement de la Force d'action terrestre. Le 1er octobre 2005, il quitte le commandement de la Force d'action terrestre[3].

Depuis la retraite du commandant Georges Oudinot, Jean-Claude Thomann est devenu président du Club des chefs de section parachutiste au feu[4],[5].

Le général Thomann est marié et père de 3 enfants.

Décorations

Legion Honneur GO ribbon.svg Ordre national du Merite Commandeur ribbon.svg Croix de Guerre des Theatres d'Operations Exterieurs ribbon.svg
Croix de la Valeur Militaire ribbon.svg

Intitulés

Références

  1. Jean-Louis Vielajus, président de Coordination SUD, pour la Commission Humanitaire, « "L'humanitaire ne se fait pas avec un Rafale" », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 25 juin 2016)
  2. Thomann, J. C. (2000). Le Kosovo. Jean-Claude Thomann
  3. Budget de l'État: les militaires portent plus que leur part du fardeau
  4. « Exclusif. Armées : l'effet choc des Sentinelles de l'Agora | Valeurs actuelles », sur www.valeursactuelles.com (consulté le 25 juin 2016)
  5. Laurent Zecchini, « "Chevauchée d'état-major" à Waterloo », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 25 juin 2016)

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).