Encyclopédie Wikimonde

Jean-François Herdhuin

Aller à : navigation, rechercher

Jean-François Herdhuin, né en 1949, est un fonctionnaire de police français, contrôleur général de la police nationale, nommé Inspecteur général en juin 2009, il fait valoir ses droits à la retraite en mai 2010.

Biographie

Inspecteur de police en 1974, au service départemental de Protection des Mineurs en Seine-Saint-Denis. Commissaire de police en 1979, puis affecté au commissariat subdivisionnaire de Sevran, et celui de Villepinte dans le « 93 » (Seine-Saint-Denis). Il participe à la création du Raid (« Recherche, assistance, intervention, dissuasion »), comme adjoint de son chef Ange Mancini en 1985. Marqué à gauche il est muté une nouvelle fois en banlieue au commissariat de Drancy en 1986.

En 1989 il est nommé chef du service de l'ordre public à la direction départementale de la sécurité publique à Nanterre dans les Hauts-de-Seine.

En décembre 1992 il est promu commissaire divisionnaire et est affecté au commissariat de Mantes-la-Jolie, après les émeutes de 1991 provoquée par la mort en garde à vue du jeune IHICH Aissa. Ces événements qui ont marqué l'histoire mouvementée des banlieues difficiles avaient provoqué la mort d'une femme gardien de la paix et d'un jeune homme de 17 ans.

En 1996 il est nommé directeur départemental de la sécurité publique à Beauvais dans l'Oise, un département qui n'a pas été épargné par les violences urbaines.

En 1998 il est muté en tant que directeur départemental adjoint de la sécurité publique à Évry dans l'Essonne.

En 2002 il est nommé juste avant l'alternance politique directeur départemental à Rouen où il exerce durant six années avant de rejoindre la Seine-Saint-Denis.

Sa mutation, à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) comme chargé de mission, survient après une polémique soulevées par une succession d'incidents, notamment une très médiatisée bavure policière au cours de laquelle, le 13 juillet 2009, un jeune homme avait perdu un œil après avoir reçu un tir de Flashball[1],[2]. On peut aussi attribuer cette mutation à la réorganisation de la police parisienne en police d'agglomération. Aujourd'hui il participe aux travaux de la commission des lois de l'Assemblée nationale sur le thème "mesure de la délinquance et ses conséquences"

Notes et références

  • Libération du 25 janvier 1999€
  • Annuaire du syndicat des commissaires de police 2005/
  • "mesure de la délinquance et ses conséquences" travaux de la commission des lois intervention du 2 octobre 2012/
  • Blog le monde "Police et banlieue"/
  • Blog de Jean-François Herdhuin


Article publié sur Wikimonde Plus.