Encyclopédie Wikimonde

Jean-Loup Roche

Aller à : navigation, rechercher

Jean-Loup Roche, psychologue, né le 24 janvier 1948 à Besançon (Doubs), a enseigné la Psychologie clinique, développementale, pathologique et criminelle à l'Université Paris 5, à l'Université Paris 7, à l'Université d'Amiens, à l'Université de La Réunion et à l'antenne réunionnaise de l'UCO (Université Catholique de l'Ouest – Angers). Il a co-fondé l'ARIV (Antenne Réunionnaise de l'Institut de Victimologie), contribuant au développement de la Victimologie (intervention et formation) à La Réunion (où il s'est installé en 1977) et dans la zone Océan Indien. Il a été expert judiciaire près de la Cour d'Appel de Saint-Denis de La Réunion pendant vingt-cinq ans.

Biographie 

Il soutient une thèse de doctorat en 1973 à l'université Paris-diderot[1]

Carrière professionnelle 

Il a été rédacteur littéraire aux Éditions Tchou en 1973-1974, psychologue clinicien dans un EMP de Paris et dans le Service de Psychiatrie de l'Hôpital de Colombes en 1976-1977, enseignant par ailleurs à partir de 1971 à l'Université Paris 5, à l'Université Paris 7 et à l'Université d'Amiens. Par la suite (à l'exception de trois années passées à Paris de 1985 à 1988 au Siège de la Croix-Rouge Française en tant que Responsable du Service Réfugiés-Migrants), sa carrière s'est déroulée à l'Ile de La Réunion.

Il a été psychologue clinicien-psychothérapeute au CMPP de Saint-Denis de La Réunion de 1977 à 1984 et de 1988 à 1991. A partir de 1991 et jusqu'à sa retraite en 2011, il s'est partagé entre trois activités : enseignant à l'IRTS et à l'Université de La Réunion, psychologue-expert près la Cour d'Appel de Saint-Denis de La Réunion et responsable associatif (co-fondateur et vice-président de l'ARIV : Antenne Réunionnaise de l'Institut de Victimologie). De 2011 à 2017, il a continué toutefois à pratiquer des expertises judiciaires sur réquisition et à donner des cours à l'IRTS Réunion et à l'antenne réunionnaise de l'UCO (Université Catholique de l'Ouest).

Ses domaines d'intervention auprès des étudiants et professionnels des secteurs social, éducatif et médical (enseignement supérieur, formation initiale et continue) ont été principalement : la Psychologie clinique, pathologique et développementale, la Psychopathologie transculturelle, la Criminologie et la Victimologie, la Psychologie et l'Anthropologie médicale, la Thanatologie, la Communication et les Relations Humaines, la Relation d'Aide, la Gestion des crises et conflits, le Développement Personnel.

Intérêts, orientations 

Jean-Loup Roche est ouvert à la transversalité, à l'interculturalité, du fait de sa formation anthropologique, de ses expériences sur le terrain en Afrique (études ethno-psychologiques sur les thérapeutiques traditionnelles des Wolof et Sérères au Sénégal et des nomades des tribus arabo-berbères en Mauritanie), de ses activités coopératives au Burkina-Faso (sur des chantiers de reboisement et endiguement) et, bien sûr, de son activité clinique à La Réunion (cadre interethnique par excellence).[interprétation personnelle]

Il a voyagé dans l'ensemble des pays francophones d'Afrique noire, en Afrique du Sud, à Maurice, à Rodrigues, à Mayotte, aux Comores, aux Etats-Unis et au Québec dans le cadre de missions, à l'occasion de congrès et séminaires (en tant qu'intervenant ou auditeur).

Ces déplacements et les contacts qu'ils ont occasionnés l'amènent à avoir une vision globaliste, systémique de la réalité sociale, des phénomènes psychologiques, des re-lations humaines, des problèmes de communication familiale (violences conjugales, maltraitance des enfants, inceste, emprise sectaire...) auxquels il a été confronté en tant qu'expert à La Réunion (département particulièrement concerné par les violences domestiques). Il résulte de cette dernière expérience un constat : l'insuffisance des messages citoyens dans l'éducation et un souhait : celui de voir diffuser dans les enseignements, de la Maternelle à l'Université : les Sciences de la Paix (trop encore méconnues), l'Education à la Paix et à l'Environnement, domaines qu'il a lui-même découverts dans les années 2000 et auxquels il a sensibilisé ensuite ses étudiants et stagiaires ainsi que les enseignants et bénévoles associatifs.[interprétation personnelle]

Bibliographie 

Ouvrages 

2008 : Problématique de l'attachement, dans : Psychotraumatologie (sous la direction de Marianne Kedia et Aurore Sabouraud-Seguin), Paris, Dunod, 291p, pp.177-180 (ISBN 978-2-10-052148-7).

2007 : Le Tremblet, un volcan et des hommes et Trémors et traumas, dans : Les Réunionnais et leur Volcan (sous la direction de Geneviève Payet), Saint-Denis de La Réunion, publication ARIV, 147p, pp.15-21 et 69-75.

2006 : Aidali, Guide-Annuaire des association d'aide aux victimes à La Réunion (avec Geneviève Payet), Saint-Denis de La Réunion, publication ARIV, 85p.

2005 : La Cause des victimes : approches transculturelles. Ile de La Réunion et Afrique du Sud (avec Geneviève PAYET), Préface Gérard Lopez, Paris, L'Harmattan, 224p (ISBN 2-7475-9633-8).

2004 : Vous avez dit victime ? Du traumatisme à la réparation (avec Geneviève PAYET), Saint-Denis de La Réunion, publication ARIV, 124p.

1988 : Approche pluridimensionnelle du vécu de la persécution chez l'exilé, dans : Réfugiés, les traumatismes de l'exil, Bruxelles, Bruylant, 357p, pp.223-233 (ISBN 2-8027-0446-X).

1988 : A multidimensional approach to the exile's persecution experience, in : Refuges, the trauma of exile, London, Martinus Nijhoff Publishers, 340p, pp.223-233 (ISBN 0-7923-0112-9).

1970 : L'enfant réunionnais et son milieu, Saint-Denis de La Réunion, publication Académie Aix-Marseille, CDDP Réunion, 98p (ISBN 0396-2709).

Revues

2004 : Zistis, laloi et caetera...brève histoire de la justice et du rapport à la loi à La Réunion, Akoz / Espace public  (Cahiers réunionnais du développement) : Justice en Réunion, n°23, pp.10-15.

2003 : Dan batay na poin le fion, Akoz / Espace public (Cahiers réunionnais du développement) : Violences, n°18, pp.16-19.

1989 : Approche ethno-psychologique de la pratique clinique en milieu interculturel : l'exemple de La Réunion, Chemin Faisant (Revue de l'ANCMPP) : Pratiques cliniques,n°4, pp.29-48. 1983 : Les images de la mère à La Réunion en milieu créole traditionnel, Psychiatrie française, n°5, pp.67-74.

1981 : Psychiatrie, culture et idéologie, Transitions (Revue de l'innovation psychiatrique et sociale) : Dossier  « Corps, langue, tradition », n°7, pp.5-18 (ISSN 0223-4297)

1976 : Les objets de l'asile, Bulletin de Psychologie, Psychologie clinique II, XXIX, 3322, 8-13, pp.655-665.

1972 : Possession et délivrance chez les Lébous du Cap Vert et du Diander (Sénégal), Bulletin de Psychologie, XXV, 302, 18, pp.1057-1062.

1971 : L'anti-psychiatrie ou les psychiatres dans le mouvement de la contre-culture, Nancy, La Phrase et le Reste, 1971.

Documents divers 

2007 : L'intervention post-traumatique sur site : introduction au Debriefing psychologique. Fuerteventura (Iles Canaries)

2005 : Ubuntu, résiliences individuelles et collectives dans un pays en changement : la République d'Afrique du Sud. Capetown (Afrique du Sud)

1986 : Eléments d'Anthropologie médicale : représentations de la maladie, du traite-ment et de la fonction thérapeutique en milieu traditionnel. Séminaire Croix-Rouge Internationale, Modane

1973 : Espace asilaire, ordre soignant et désaliénation. Thèse de Doctorat de Troisième Cycle en Psychologie, Université Paris 7 (UER Sciences Humaines Cliniques), sous la direction du Pr Juliette Favez-Boutonier et du Dr Jacques Postel

1973 : La médecine mentale maure d'inspiration islamique. Université Paris 7 (UER Anthropologie – Science des Religions) et Centre Culturel Saint-Exupéry, Nouakchott (Mauritanie)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

  1. Thèse de doctorat de 3ème cycle, notice du Sudoc [1].