Encyclopédie Wikimonde

Jean-Marc Rives

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Jean-Marc Rives est un peintre, chanteur, musicien, poète, philosophe et écrivain français. Fils de père français et de mère française d'origine italienne, il est né le 16 novembre 1950 à Rabat. Il est connu pour ses peintures, ses concerts, ses disques et ses ouvrages littéraires. Il est connu également en tant que guitariste, mais il joue aussi du saxophone et d'autres instruments de musique.

Son œuvre picturale est constituée de plus de 500 tableaux, tous figuratifs et modernes, exposés dans des galeries, des musées ou faisant partie de collections privés. Plusieurs de ses oeuvres ont été primées et ont fait l'objet d'acquisitions d'État ou de Fondations.

Il enseigne le dessin et la peinture de 1999 à 2011 et anime des ateliers d'écriture dans les écoles et les lycées. Il publie son premier roman « Les Mystères du Sphinx » en 1996, puis un ouvrage didactique sur le dessin et la peinture en 2007, un recueil de poésie en 2009, un recueil de nouvelles en 2010, son deuxième roman en 2012, un traité philosophique en 2015, un roman autobiographique et un livre d'art en 2017.

Biographie

Les années 1960

Jean-Marc Rives commence à chanter, à dessiner et à peindre dès son plus jeune âge. Il récite des poèmes à Radio-Maroc dès l'âge de sept ans. Après avoir formé un groupe de rock français à Rabat en 1965, il s’oriente vers l'art lyrique et l'art dramatique. Il entre au conservatoire[1] et se prépare à une carrière de chanteur d'opéra dans la catégorie ténor forte, mais il poursuit parallèlement des études littéraires et philosophiques, ainsi qu’une formation d’arts graphiques et d'arts plastiques. Il réalise plusieurs films courts-métrages du genre western et un film d'espionnage moyen-métrage qui sera présenté en salle. Son père, coopérant au Maroc, regagne la France en 1969. Il suit ses parents avant son appel sous les drapeaux.

Les années 1970

Il part pour l'armée à Wittlich et devient chanteur d'orchestre en Allemagne de 1970 à 1971 dans l'orchestre de son régiment le 42ème R.I. Méca, puis en France, dans l'orchestre de Lucien Attard[2] de 1973 à 1978. Il enregistre aussi plusieurs disques de reprises de Michel Sardou et Johnny Hallyday avec le grand orchestre de Claude Dauray[3] de 1975 à 1978 et travaille comme opérateur dans le complexe cinématographique d'Argenteuil dirigé par Alain Condroyer[4] du groupe UGC de 1972 à 1974 où il projette son film « Grabuge au soleil ». Il se marie le 25 septembre 1976 à Saint-Ouen-l'Aumône.

Les années 1980

Il sort un 45 tours[5] single avec les titres Coeur gros et Liberté en 1983 sous le label RVS et mixé par Pathé Marconi. Les compositions et arrangements sont de Janko Nilovic. Il devient ami avec Jean Reno qui va l'aider dans sa démarche artistique. Son disque se place en quatrième position du hit-parade des radios libres et marche bien en discothèque, mais il obtient aussi son certificat d'illustrateur et travaille comme dessinateur.

Les années 1990

Au début des années 1990, sa carrière de peintre international est lancée. Il est reconnu par les experts de l'univers de l'art et devient un peintre coté [6],[7],[8] mais il continue toujours à chanter et présente son disque sur le podium de la Foire St Martin à Pontoise en 1994. En 1995, le Centre Européen d'Art à Paris fait l'acquisition d'une de ses toiles « Paysage de Bretagne ». Il rencontre le peintre Toffoli qui va lui donner des conseil en peinture. En 1996, certaines galeries en France et à l'étranger s'intéressent de plus en plus à ses tableaux. La Fondation EDF Electra acquiert deux toiles «  Soleil vert » et «  La Roche-Guyon ». La même année, il publie son premier roman historique «  Les Mystères du Sphinx » [9] aux Editions Nouvelle Pléiade et reçoit le Diplôme du Recueil remarqué par la Société des Poètes et Artistes de France. En 1997, il est élu académicien à l'Académie Internationale Gréci-Marino et reçoit le Prix d'Excellence au Grand Prix International des « Seigneurs de l'Art » à Aix-en-Provence. La Ville de Courdimanche fait l'acquisition de son oeuvre «  Les Venelles de Sartène » et la Ville de Parmain de deux autres oeuvres «  Provence » et « La Provence ». Ces deux oeuvres seront exposées avec antivol dans le hall de la mairie puis volées. La Presse titre « Arsène Lupin est de retour. » En 1999, il est élu Chevalier à l'Académie Internationale Gréci-Marino et reçoit la Médaille d'Or du Mérite et Dévouement Français, le Diplôme d'Honneur du Rotary-Club de Chalons Saint-Vincent et l'Espace Culturel Pyramedias de Domont acquiert sa toile « Méru ».

De 1999 à 2000, il apporte son soutien à la Mairie de Vauréal pour développer des projets culturels. Il enseigne le dessin et la peinture et anime des ateliers d'écriture dans les écoles et les lycées. Il réalise et fait don à la Ville de neuf peintures à l'huile au format 2 m x 1,50 m représentant les régions de France dans le cadre de l'animation culturelle « Mémoires des Provinces de France ». Il enseigne aussi la poésie, donne des conférences sur l'Histoire de l'Art en milieu scolaire et parascolaire, lycées, collège, écoles, bibliothèques, et apporte son soutien artistique et pédagogique au salon d'art contemporain Manganaise. Il est attaché de Presse et interview les artistes, accueil le public et les écoles, organise des visites guidées et des conférences, encadre les musiciens du Festival d'harmonica avec Charlie McCoy, accueil le public au complexe Marcel Paul et réalise un concours de nouvelles et un recueil intitulé «  Les écrivains en herbe de Vauréal » pour le Salon du Livre «  Mémoires de notre Siècle. »

Les années 2000

En 2000, il reçoit la Médaille d'Argent des Poètes et Artistes de France de Poètes sans frontières et en 2002 la Médaille de Bronze des Arts et Lettres de France. De 2005 à 2011, il forme ses élèves de Santeuil. En 2008, il publie un livre didactique composé de 20 leçons sur le dessin et la peinture « Les secrets du dessin et de la peinture » [10]. En 2009, un recueil de poésie « Mémoire du temps » [11] et en 2010 un recueil de nouvelles « Drôles de dames » [12], mais continue ses expositions[13] et 2012, il publie son deuxième roman historique « Les pouvoirs du crâne de cristal ». En 2013, il reçoit la Médaille d'Argent pour Dévouement, Altruisme et Actes Humanitaires. En 2015, il publie un traité philosophique « L'art et son alchimie » [14] et donne plusieurs conférences sur le sujet. En 2017, il fait paraître deux nouveaux ouvrages dont une autobiographie « Au détour du destin » [15] et un livre de chroniques sur l'art « Regard sur l'art », ainsi que des « portraits d'artistes » qu'il a visité dans leurs ateliers et dont il a suivi le parcours.

Peintures

Jean Marc Rives a peint plus de 500 œuvres d'art. Certaines sont exposées dans des musées et d'autres font maintenant partie de collections publiques ou privées, plusieurs ont été primées [16].

Principales expositions

Jean-Marc Rives a participé à bon nombre d'expositions[17]

  • 2018 : Exposition - Espace Culturel Saint Benoit, Saint-James (Manche)
  • 2017 : 5e Concours international de peinture grand format en plein air, Fourges (Eure)
  • 2017 : Exposition personnelle - Marché couvert, Vendôme (Loir-et-Cher)
  • 2016 : 4e Concours international de peinture grand format en plein air, Fourges (Eure)
  • 2016 : Exposition personnelle - L'Eveil Normand, Bernay (Eure)
  • 2015 : 3e Concours international de peinture grand format en plein air, Fourges (Eure)
  • 2015 : Exposition « Au fil de l'art », Salle Georges Pompidou, Marines (Val-d'Oise)
  • 2010 : Exposition personnelle « C'est ma terre » - Mairie de Santeuil (Val d'Oise)
  • 2007 : Art Event, Grand Salon Contemporain Abtewerp Expo Anvers (Belgique)
  • 2007 : Ritz Paris, Salons d'été Place Vendôme, Paris
  • 2007 : London Art Waldorf Palace, Salon Adelphi Londres (Angleterre)
  • 2007 : Salon de la Rotonde du Lausanne Palace, Lausanne (Suisse)
  • 2006 : Exposition personnelle « Nuances » - Mairie de Saint-Prix (Val d'Oise)
  • 2006 : Exposition personnelle « Parcours en Véxin et en Provence », L'Isle-Adam (Val d'Oise)
  • 2005 : Exposition personnelle « Nature et paysages », Hôtel de Ville Parmain (Val d'Oise)
  • 2000 : Hommage à l'Espace Culturel « Pyramedis » à Moisselles-Domont (Val d'Oise)
  • 1998 : Grand Prix « La Côte des Arts» à Marseille (Bouches-du-Rhône)
  • 1998 : Grand Gala National au Château de Goulaine (Haute-Loire)
  • 1998 : Salon « Les Médiévales » Les Arcs sur Argens (Var)
  • 1997 : Grand Prix International de Grasse (Alpes-Maritimes)
  • 1997 : Grand Prix International « L'Aigle de Nice » à Nice (Alpes-Maritimes)
  • 1997 : Grand Prix International des « Seigneurs de l'Art » à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
  • 1997 : Salon ACEA de Barcelone (Espagne)
  • 1997 : Académie Saint-Vincent à Jouy-le-Moutier (Val d'Oise)
  • 1997 : Espace Carpeaux, Paris La Défense (Hauts-de-Seine)
  • 1997 : Invité d'honneur à Londinières (Seine-Maritime)
  • 1997 : Exposition personnelle, Hôtel de Ville, Courdimanche (Val d'Oise)
  • 1997 : Exposition personnelle, Hôtel de Ville, Parmain (Val d'Oise)
  • 1996 : Musée de la Marine, Palais de Chaillot, Paris
  • 1996 : Salon des indépendants, Espace Eiffel-Branly, Paris
  • 1996 : Invité d'honneur à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)
  • 1996 : Exposition personnelle à Ry (Seine-Maritime)
  • 1996 : Invité d'honneur à Dijon (Côte d'Or)
  • 1996 : Salon International de Barcelone (Espagne)
  • 1996 : Château de Grouchy à Osny (Val d'Oise)
  • 1995 : Maison de Gérard Philippe à Cergy (Val d'Oise)
  • 1995 : Château de La Roche-Guyon (Val d'Oise)

Discographie

Reprises :

  • 1978 : Je vole – (M. Sardou – P. Billon) – EP – Disques Vygson
  • 1978 : En Chantant (T. Cutugno – M. Sardou – P. Delanoë) – EP – Disques Vygson
  • 1977 : La Java de Broadway- (J. Revaux – M. Sardou – P. Delanoë) – EP – Disques Vygson
  • 1977 : Dix ans plus tôt- (J. Revaux – M. Sardou – P. Billon) – EP – Disques Vygson
  • 1977 : J'accuse- (J. Revaux – M. Sardou – P. Delanoë) EP – Disques Vygson
  • 1976 : La Vieille (J. Revaux – M. Sardou – G. Thibault) – EP – Disques Vygson
  • 1976 : Je vais t'aimer- (J. Revaux – M. Sardou – G. Thibault) – EP – Disques Vygson
  • 1976 : Requiem pour un fou- (G. Thibault – Johnny Hallyday – G. Layani) – EP- Disques Vygson
  • 1975 : Le France – (J. Revaux – M. Sardou – P. Delanoë) – EP – Disques Vygson
  • 1975 : Un Accident (J. Revaux – M. Sardou) – EP – Disques Vygson

Prix et Distinctions

Jean-Marc Rives a été récompensé par les distinctions et les prix suivants

  • 2013 : Médaille d'Argent pour Dévouement, Altruisme et Actes Humanitaires décerné par le Conseil National Supérieur des Distinctions - Promotion Commandant Guesnet
  • 2002 : Médaille de Bronze décernée par Arts et Lettres de France.
  • 2000 : Médaille d'Argent remise par Poètes et Artistes de France - Poètes sans frontière
  • 1999 : Chevalier de l'Académie Internationale Greci-Marino
  • 1999 : Médaille d'or du Mérite et Dévouement Français
  • 1998 : Titre de poète émérite décerné par la Bibliothèque Internationale de Poésie d'Évreux
  • 1998 : Prix du Public pour l'Exposition « Les Médiévals » Les Arcs (Var)
  • 1998 : Prix du Jury au Grand Prix International « L'Aigle de Nice »
  • 1998 : Finaliste du concours « Autoportrait » à Marseille
  • 1997 : Académicien de l'Académie internationale Greci-Marino
  • 1997 : Prix d'honneur au Grand Prix International « Seigneurs de l'art » à Aix-en-Provence
  • 1996 : Distinction pour son livre de poésie de la Société des Poètes et Artistes de France

Références

  1. « Conservatoire National de Musique et de Danse Rabat », sur Artmap (consulté le 17 juin 2020)
  2. « Lucien Attard (1928-2007) », sur data.bnf.fr (consulté le 17 juin 2020)
  3. « chanteurs-et-grand-orchestre-de-claude-dauray : tous les articles d'occasion, rares et de collection - le-livre.fr », sur www.le-livre.fr (consulté le 17 juin 2020)
  4. « " Cinéma en direct " à Enghien-les-Bains Le public prend la parole », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juin 2020)
  5. « Encyclopédisque - Discographie : Jean-Marc RIVES », sur www.encyclopedisque.fr (consulté le 17 juin 2020)
  6. Jean-Marc Rives, l'huile de la peinture, La Gazette, 4 December 1996
  7. « RIVES Jean-Marc - cote, enchères, biographie », sur www.akoun.com (consulté le 17 juin 2020)
  8. (en) « Jean-Marc RIVES (1950) », sur Artprice.com (consulté le 17 juin 2020)
  9. « Rapport de recherche », sur rapportgallica.bnf.fr (consulté le 15 juin 2020)
  10. Jean-Marc Rives, « LES SECRETS DU DESSIN ET DE LA PEINTURE », sur IGGYBOOK.COM,
  11. Jean-Marc Rives, « MEMOIRE DU TEMPS », sur IGGYBOOK.COM,
  12. Jean-Marc Rives, « DRÔLES DE DAMES », sur IGGYBOOK.COM,
  13. (en) « Portail d'artiste de RIVES Jean-Marc » [archive du ], rives.guidarts.com (consulté le 24 février 2018)
  14. Jean-Marc Rives, « L'ART ET SON ALCHIMIE », sur UNITHEQUE,
  15. Jean-Marc Rives, « AU DETOUR DU DESTIN », sur PARISLIBRAIRIES,
  16. « Active Museum la Photothèque des Arts Visuel », sur www.active-museum.net (consulté le 19 juin 2020)
  17. « :: Accueil :: Presse :: RIVES Jean-Marc », sur web.archive.org, (consulté le 18 juin 2020)

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Bases à la ligne 222 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).