Encyclopédie Wikimonde

Jean-Marie Bernard

Aller à : navigation, rechercher

Jean-Marie Bernard, né le 13 septembre 1948, est un homme politique français (Les Républicains).

Biographie

Jean-Marie Bernard a fait sa carrière comme ingénieur des travaux publics d’État. Il a occupé ces fonctions jusqu’en 2008.

Il est Maire de la commune de Saint-Etienne-en-Dévoluy entre 1989 et 2012, puis de celle du Dévoluy jusqu'en 2015. Au 1er janvier 2013 s'opère, en effet, une fusion de communes entre Saint-Etienne-en-Dévoluy, Agnières-en-Dévoluy, La Cluse et Saint-Disdier. Il est aujourd'hui encore le Premier adjoint de la commune du Dévoluy.

Il est Président de la Communauté de communes Buëch Dévoluy depuis le 1er janvier 2017. C'est à cette date que la Communauté de communes Buëch Dévoluy, qu'il présidait déjà, fusionne avec la communauté de communes du Haut Buëch, conformément à ce que prévoit le schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) des Hautes-Alpes.

 Jean-Marie Bernard en 2016
Jean-Marie Bernard en 2016

Il est Président du Département des Hautes-Alpes depuis le 2 avril 2015[1].

Engagement politique

Depuis son élection à la Présidence du Département des Hautes-Alpes, Jean-Marie Bernard a soutenu les candidatures de Bruno Le Maire pour la primaire de la droite et du centre, puis celle de François Fillon pour le premier tour de la Présidentielle, avant de soutenir Emmanuel Macron au deuxième tour.

Au début de l'année 2018, Jean-Marie Bernard s'oppose à la baisse de limitation de vitesse à 80 km/h voulue par le Gouvernement. Le 10 avril, le Conseil départemental vote symboliquement une délibération maintenant la vitesse à 90 km/h sur le réseau routier départemental haut-alpin[2]. La Préfecture des Hautes-Alpes demandera en juin à ce que cette délibération soit retirée[3]. Le 27 juin, soit quelques jours seulement avant que la nouvelle réglementation ne s'applique, Jean-Marie Bernard enlève lui-même un premier panneau 70 km/h[4]. Il considère que le différentiel entre 70 et 80 ne justifie plus le maintien de ces limites de vitesse et que la multiplication des limitations est un facteur accidentogène pour les automobilistes. Il prône donc une harmonisation des limitations à 80 sur la plus grande partie du territoire[5]. Sa mesure est saluée sur les ondes de RTL par le Premier Ministre, Edouard Philippe[6].

Jean-Marie Bernard
Fonctions
Président du Département des Hautes-Alpes
En fonction depuis le
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Gap (Hautes-Alpes)
Nationalité Française
Parti politique Les Républicains

Liste des références

  1. « Jean-Marie Bernard élu président du conseil départemental », Le Dauphiné Libéré,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  2. « Vitesse : les Hautes-Alpes votent symboliquement le maintien des 90 km/h », Europe 1,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  3. « Hautes-Alpes : les 80km/h seront bien appliqués dans le département », sur alpesdusud.alpes1.com, (consulté le 30 juillet 2018)
  4. « Limitation de vitesse : Jean-Marie Bernard démonte un panneau "70 km/h" », Le Dauphine Libéré,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  5. « Le président du Département décrète… la fin des limitations à 70 km/h », Le Dauphiné Libéré,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  6. « Vitesse de circulation : le Premier ministre va dans le sens de Jean-Marie Bernard », Le Dauphiné Libéré,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)

Article publié sur Wikimonde Plus