Encyclopédie Wikimonde

Jean-Marie François

Aller à : navigation, rechercher

Jean-Marie François est né à Liévin en 1935. D'abord instituteur, il devient professeur de Français puis d'Anglais au collège Albert Camus d'Outreau. Maire d'Outreau de mars 1983 au 23 novembre 2005.

En mars 1983, il devient maire d'Outreau succédant à Raymond Splingard (maire de 1952 à 1983). Son premier chantier est la reconquête des friches industrielles des APO et Jacob Delafon. Il crée une Société d'Economie Mixte (SEM), la SADEO, qui a vocation à dépoluer et rechercher des entreprises. Jean-Marie François s'attache à supprimer l'habitat indigne, que sont les dernières constructions provisoires de l'après guerre. En 1988, il est le suppléant de Guy Lengagne, député de la Cinquième circonscription du Pas-de-Calais. En 1998, il devient conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais. Il est élu ensuite Président du SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours. Lors des élections municipales de 2001, il est réélu avec 59,0 % des suffrages. Il choisit pour Première adjointe, Thérèse Guilbert. Ce proche de Laurent Fabius défend le non lors du referndum sur le Traité Constitutionnel Européen. Jean-Marie François sera profondément affecté par deux affaires retentissantes : l'affaire de Jourdain et l'affaire de pédophilie d'Outreau.

Carrière politique

  • Maire d'Outreau de 1983 à 2005.
  • Conseiller régional Nord-Pas-de-Calais de 1998 à 2005.
  • Suppléant du député de Cinquième circonscription du Pas-de-Calais

Sources et bibliographie

http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p1942/articles/a65788-outreau_les_damnes_de_la_tour_des_merles.html http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2136/dossier/a280042-outreau_ann%C3%A9e_z%C3%A9ro.html

Cet article « Jean-Marie François » est issu de Wikimonde Plus.