Encyclopédie Wikimonde

Jean-Marie Lemarchand

Aller à : navigation, rechercher
Jean-Marie Lemarchand
Description de l'image Photo compositeur.jpg.
Informations générales
Naissance
Léhon
Activité principale Compositeur

Jean-Marie Lemarchand, né à Léhon le , est un compositeur français vivant à Paris.

Formation

Après des études en guitare classique et musique de chambre au Conservatoire de Rennes d'où il en sort diplômé en 2003, il suit les cours de composition de Michel Merlet à l'école normale de musique de Paris où il y obtient en 2004 le Diplôme Supérieur, 1er nommé à l'unanimité du jury, et reçoit une bourse de la SACEM, dont il est depuis sociétaire en tant qu'auteur-compositeur. Il obtient également la Bourse 2004 du Royaume de la Musique pour l'encourager dans la création musicale.

Très influencé par la musique de film, il est dirigé par Pierre Adenot pour créer avec 8 compositeurs un ciné-concert projeté lors de la soirée de clôture du Festival international du Film d'Aubagne le 24 mars 2012, sous l'égide de la SACEM.[1]

Oeuvres récentes

  • Le vol de Thaïs pour guitare (2012) publiée dans Guitare Classique Magazine n°59
  • Brumes d'automne, Le pas du flamant, Reflets, Jazz sur le parvis Notre-Dame, La danse des poulpiquets, L'île aux singes (2011). Six pièces pédagogiques pour saxophone commandées par l'association Petites Mains Symphoniques. [2]. Création publique le 17 juin 2012 à la Salle Gaveau, Paris

Style musical

Critiques de Daniel Blackstone dans L'éducation musicale

Duel, pour ensemble de guitares, Éditions Combre[3] : « Pleine de vigueur, d'une écriture à la fois contemporaine mais se mouvant dans une ambiance tonale, cette pièce est pleine d'intérêt. »

Litanie, pour guitare, Éditions Armiane[4] : « Écrite pour la fin du cycle 2, cette litanie possède une grande densité, à la fois mélodique et rythmique. Pas d'effets dans cette pièce au caractère méditatif mais tout un jeu sur les résonances, sur la qualité du son et de l'expression ; et, en même temps, beaucoup d'énergie contenue ainsi qu'un dialogue entre une basse à l'aspect tonal et un chant aux mélismes délicats. »

Notes et références

Liens externes

  • Le site de Jean-Marie Lemarchand [1]

Cet article « Jean-Marie Lemarchand » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).