Encyclopédie Wikimonde

Jean-Michel Bernier

Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernier.

Jean-Michel Bernier est un homme politique français [1].Il est actuellement maire de Bressuire (Deux-Sèvres) et Président de la Communauté d'agglomération "Agglo 2B".

Jean-Michel Bernier, maire de Bressuire

Biographie

Fonctions

Jean-Michel Bernier, ancien Président de la Communauté de Communes "Cœur du Bocage"
  • Maire de Bressuire depuis 2001
  • Président de la Communauté d'agglomération du Bocage Bressuirais "Agglo 2B"
  • Président du syndicat intercommunal pour l'organisation d'un office public d'aménagement Habitat Nord Deux-Sèvres
  • Membre du Conseil de Surveillance de l'Hôpital Nord Deux-Sèvres
  • Président de la Régie de Bocapôle
  • Délégué au syndicat mixte du Val de Loire
  • Ancien vice-président du syndicat mixte du Pays du Bocage Bressuirais
  • Ancien président du conseil d'administration du Centre Hospitalier Nord-Deux-Sèvres.
  • Ancien président du Tennis Club Bressuire et du Football Club Bressuirais
  • [[File:AGGLO 2B (2).JPG|thumb|agglomération]]

Formation

Jean-Michel Bernier est un ancien élève du Lycée Saint-Joseph de Bressuire où il était "boursier de l'enseignement libre" se préparant alors au métier d'instituteur.

Divers

Ancien secrétaire général de la sous-préfecture de Bressuire,

Il se représente aux municipales du 9 mars 2008. C'est le 11 janvier qu'il annonce sa liste de 19 noms.

Il est rapidement face à une liste de gauche appelée Elan Citoyen dont le slogan est "faire vivre la démocratie à Bressuire". La campagne est marquée par la confrontation des projets sur le futur Centre nautique et sur une éventuelle voie intra-urbaine.

La voie est critiquée par la gauche qui s'oppose à la création notamment d'un pont routier au-dessus de la Coulée Verte, seul point de verdure à Bressuire. La parution d'un article partisan en faveur de Jean-Michel Bernier dans le quotidien La Nouvelle République marque la fin de campagne.[réf. nécessaire]

Le 9 mars, la liste qu'il conduit (Bressuire ensemble) obtient une écrasante victoire avec 72,26 % des voix. Dix-sept membres de sa liste forment le Conseil municipal, laissant deux places à l'opposition de gauche.

Il est candidat à sa succession en 2014 et présente une liste de 33 noms en janvier, intitulée de nouveau "Bressuire Ensemble". L'opposition ayant décidé de le rejoindre, avec le soutien officiel du Parti socialiste, la liste rassemble des sensibilités politiques diverses et est classée "divers" par le ministère. Le 23 mars 2014 elle rassemble 77,94% des voix, allant même jusqu'à 86,8% au bureau de Beaulieu. Ils obtiennent 30 sièges sur 33, les 3 sièges restant allant à l'opposition (liste classée "divers gauche").

Liens externes

Notes et références

  1. Nouvelle République du Centre Ouest, 12 janvier 2007

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).