Encyclopédie Wikimonde

Jean-Philippe Dartois

Aller à : navigation, rechercher

Jean-Philippe Dartois est un compositeur de musique français.

Biographie

Jean-Philippe Dartois est né le 1er août 1955 près de Paris. Dès son plus jeune âge il est baigné dans l’art et la musique. À 7 ans il suit ses premiers cours particuliers puis étudie au Conservatoire de Rueil-Malmaison. Après son Bac il décide de devenir musicien. Il complète alors sa formation à l’École Normale de Musique de Paris puis à l’École d’Art Martenot : piano, classes d’écriture (harmonie, contrepoint et fugue), improvisation et composition. Sa rencontre avec « Les Martenot » sera essentielle et déterminante. Maurice Martenot lui donne les moyens de développer l’oreille « intérieure » et le met sur la voie de « l’être intérieur ». Avec Ginette Martenot, il se perfectionne et approfondit l’unification entre technique, réceptivité, sensation, création et expression. Il explore sous sa direction un répertoire allant de J.S Bach et ses prédécesseurs à la fin du XXe siècle aussi bien au niveau de l’interprétation que du point de vue du langage musical et de la composition. C’est aussi avec eux qu’il découvre les ondes Martenot. Tout en poursuivant ses recherches en composition, il enseigne le piano, le solfège et l’harmonie. Il mène aussi une activité de concertiste. Il se produit en récitals aux ondes, en musique de chambre au piano, et, comme ondiste, est l’invité d’orchestres prestigieux tels le Philharmonique de Münich, le Deutches Symphonie-Orchester de Berlin ou le WDR Sinfonieorchester de Cologne. Il commence par explorer l’atonalité. Bien qu’il apprécie les œuvres des grands maîtres de cette mouvance environnante, il acquiert progressivement la conviction que ce langage ne correspond pas tout à fait à ce qu’il ressent profondément. Il s’oriente vers une musique qui émane de l’âme et du cœur, plus que de l’intellect, pourtant nécessaire. Il écarte alors nombre de ses essais, cherche, collectionne des harmonies, des idées, des sonorités, lit et écoute beaucoup de musiques de toutes époques, de tous continents, et se nourrit artistiquement. En 1993, il écrit une suite de ballet L’Amour Fou pour ondes Martenot et piano. Il compose ensuite pour le théâtre (1999), le spectacle (2000), le conte pour enfant (2001), et pour le concert une quinzaine de pièces pour orchestre. Des réalisateurs lui demandent également d’écrire la musique de leurs films. C’est ainsi qu’il écrit la partition de fictions, de documentaires dont Le Temps des Galaxies pour le Planétarium de Montpellier, de courts-métrages et de films institutionnels. Son grand rêve d’opéra se réalise en 2013 quand la librettiste Chantal-Rose Scotto lui propose un livret qui l’enthousiasme. S’ensuit une riche et passionnante collaboration de deux ans, temps nécessaire pour écrire la musique de son premier opéra. Ce premier opéra, Antoine et Isobel, dont le style musical est empreint d’un « sentiment tonal » certain, nourri indiscutablement de Debussy et Ravel pour ne citer qu’eux, mais aussi enrichi de l’apport des œuvres écrites durant tout le XXe siècle. Cette œuvre, venant à l’orée de la maturité, lui permet de réaliser, aujourd’hui, au XXIe siècle, un de ses grands rêves et d’ouvrir de belles et nouvelles perspectives.[réf. nécessaire]

Œuvres

Opéra, concert, ballet, théâtre

  • Antoine et Isobel, opéra en 3 actes, 2013-2015, sur un livret de Chantal-Rose Scotto. Site dédié à cet opéra : http://www.antoineetisobel-opera.com
  • Requiem (2015) pour 2 solistes, chœur et orchestre : Introït et Kyrie - Offertoire - Sanctus - Pie Jesu - Agnus Dei et Lux aeterna - Libera me - In Paradisum
  • Ave Maria pour soprano, contre-ténor (ou contralto) et deux guitares (ou Piano) 2015
  • Mélodies pour chant et piano, 2015
  • L'Amour fou, Grande Suite symphonique 2011-2013 : Elle et Lui I - Les Lilas - La Lune - Les Étoiles - Les Arbres baignés et flottants - Elle et Lui II - Les Diamants - Le Jardin dans son Immobilité rêveuse Elle et Lui III - Le Parfum des Fleurs dans son Immobilité hallucinante - Le Printemps- Les Mariés
  • Suite pour ondes Martenot et piano (concert et ballet) (1993)
  • Ballet : Suite chorégraphique (1993).
  • Théâtre : Musique pour le Songe d'une nuit d'été de W. Shakespeare, Paris et tournée en France (1999)
  • Conte musical pour enfants :
    • La Fantastique aventure de Petit Pierre, pour les enfants malades de l'Hôpital R. Debré (2003)
    • La Ville tabatière, conte russe (2001).

Autres compositions, musiques de films, musiques pour l'image

  • Scénographie urbaine : Musique du spectacle Conte à rebours, 1er janvier 2000  pour le 3e millénaire.
  • Spectacle : Les Monstrations Iouïes, en co-création avec 3 autres compositeurs (2000). Création à Beaubourg (Paris) et tournée dans des festivals (+ 60 représentations).
  • Film de Planétarium Le Temps des Galaxies, de Hugo Maimone et Cyril Ruiz, pour le Planétarium de Montpellier, une production MontpellierAgglomération (2011)
  • Documentaire :
    • Ma Rue Campagne Première, de Nadine Alcan - 52 min - (2013)
    • Regarde la Jeunesse en Politique, de Olivier Pillot (2011)
    • Retour aux Sources de Sophie Heinrich et Mathieu Chevallier (2006)  
  •  Fiction : Sigaretta e Via de Victor Leocata (2010) DVD 
  • Fiction institutionnelle : 60 Ans d’une Vie (6 films), (2012) pour TSN Aquitaine   
  •  Document Long métrage : Hommage à François Truffaut, Archives personnelles. (2006)      
  •  Court métrage : 12 courts métrages dont :
    • Harmony de David Rousseau. Production Daigoro Films (2014)
    • Une Semaine de Sara Tajadod (2013)
    • Absence, de Farid Ismail (2009)
    • Dark Moon de Farid Ismail (2007) : Short Film Corner Cannes 2008.
    • Le Sommeil de Farid Ismail (2006)

Notes et références


Liens externes


Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).