Encyclopédie Wikimonde

Jean-Philippe Kempf

Aller à : navigation, rechercher
Jean-Philippe Kempf

Jean Philippe Kempf est un auteur français intéressé par la psychanalyse.

Biographie

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Sa passion pour le théâtre, les beaux arts, la littérature et l'écriture, le conduisent à faire la rencontre de Pierre Brunel dont il suit les cours de littérature comparée, en auditeur.[interprétation personnelle]

Jean Philippe Kempf part en 1980 aux États-Unis comme lecteur à L'université de Boston dans le département des langues étrangères. Sous la direction du chairman Thomas Jefferson Kline, il donne ses cours en suivant une méthode pédagogique du Bureau d'étude des langues et civilisation[Quoi ?] (B.E.L.C.).[réf. nécessaire]

À Boston toujours, il rencontre Pierre Johannet, rare lecteur[non neutre] de Lacan sur la côte est des États-Unis dans ces années-là. Les deux hommes se lient d'amitié, et liront Lacan deux années durant.[interprétation personnelle]

Jean-Philippe Kempf et Jean-Pierre Faye, 25/09/2010

En 1985, il devient membre des Cartels constituants de l'analyse freudienne et travaille en Instituts médicaux pédagogues[Quoi ?] (IMP) auprès d'enfants atteints de déficience à prédominance intellectuelle tout en ouvrant un cabinet à Paris.[réf. nécessaire]

En 1990, il fait la rencontre de Charles Melman psychanalyste et fondateur de l'Association lacanienne internationale. Il y suivra l'enseignement et les séminaires.[réf. nécessaire] Plus tard, il décide de retourner auprès des C.C.A.F. et participe en 2010 au colloque de juin qui porte sur la grande fatigue du progrès. Cette phrase de Jacques Lacan sert d'ailleurs de point de départ à un entretien filmé quatre mois plus tard avec Jean-Pierre Faye: Le chemin des points de suspension[1].[réf. insuffisante]

L'écriture est pour Jean Philippe Kempf « l'exploration de ce que sont les mots; une présence énigmatique qui produit du sens »[2]. En plus d'articles dans des revues de psychanalyse, dont le bulletin de l'A.L.I, il publie deux nouvelles : L'instant interminable en 2008 et L'Infranchissable l'année suivante. Avec des artistes plasticiennes, telles Christine Vielle, lauréate de la Villa Velasquez à Madrid, Marie-France Bonmariage de L'Académie Royale Des Beaux Arts de Liège, ils créent et préparent l'édition de livres d'artistes.[réf. nécessaire]

Depuis 2013, il co-anime avec Françoise Autin, auteure, un Café littéraire, à Dieulefit dans la Drôme, événement suivi par un large public de passionnés de littérature[non neutre]. Au programme, Duras, La Grèce avec Alcibiade, Henry Miller, Le Songe d'une Nuit D'été de Shakespeare.[réf. nécessaire]

En 2015, il devient président co-fondateur de "Le Web et l'écrit", association culturelle qui s'interroge aujourd'hui sur le rapport entre le web et l'écriture. [réf. nécessaire]

Depuis 2017 il est membre du comité d'organisation du festival littéraire Lire En Mai de Nyons dans la Drome

En 2018, il devient membre des Ecrivains Associés du Théâtre Méditerranée

Bibliographie

  • L'instant interminable, Collection Bouche-à-Oreille, éditions Voix D'Encre, 2008
  • L'infranchissable, Collection Bouche-à-Oreille, édition Voix d'Encre, 2009
  • Ne me cherchez pas, L'Harmattan, 2012
  • "Mathilde et Gabrielle, la déraison" Editions Les Trois Platanes, 2018

Voir aussi

Notes et références

  1. http://www.jean-pierre-faye.net/voir/
  2. Jean-Philippe Kempf in Bulletins de l'A.L.I, novembre 2009.

Liens externes

  • [1] Site de l'Association Lacanienne Internationale
  • [2] Site des Cartels Constituants de l'Analyse Freudienne
  • [3] Jean-Philippe Kempf in Bulletins de l'A.L.I, novembre 2009

Cet article « Jean-Philippe Kempf » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).