Encyclopédie Wikimonde

Jean-Philippe Viaud

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Jean-Philippe Viaud est un chroniqueur et journaliste spécialisé dans le théâtre. Il est également réalisateur pour la télévision (théâtre filmé).

Biographie

Il apprend d'abord au Petit séminaire de Nantes le théâtre et la musique. Suivent ensuite ces différentes activités :

  • 1974 : Conservatoire d'art dramatique.
  • 1977 : Conservatoire du cinéma français. Travaille avec Robert Enrico, Robert Hossein, Claude Zidi en tant qu' assistant-réalisateur[1]...
  • 1979 : auteur-compositeur-interprète de chansons.
  • 1982 : régisseur, créateur de spectacles du Club Méditerranée[2].
  • 1985-87 : directeur d'antenne et animateur de Radio Soleil 94.
  • 1987 : Les Tubes de l'été 40º à l'ombre sur Fr3.
  • 1988 : Il participe à Bing Parade aux côtés de Thierry Beccaro sur Antenne 2[3].
  • 1988-1989 : Programmateur musical et chroniqueur « Jeunes Talent » sur Matin Bonheur sur Antenne 2. Production de TV Clips.
  • 1990-2014 : Télématin. Création, réalisation et présentation de chroniques de spectacles vivants[4]. D'abord à la réalisation, il présente sa première chronique à l'écran en janvier 1993[5]. La 1200ème a lieu à la fin du mois de novembre 2014.
  • A partir de 1997 : Réalisation d'une trentaine de pièces de théâtre pour la TV et DVD[6].
  • 2008-2014 : Commentateur de la Nuit des Molières sur France 2 (voix off).

Réalisations

Jean-Philippe Viaud a réalisé et présenté plus de 1200 chroniques de spectacles vivants sur France 2.

Il a travaillé pour diverses chaînes de télévision et production. Il a réalisé une trentaine de pièces de théâtre, parmi lesquelles :

  • La mamma , (écrit par André Roussin),
  • Je suis un saumon (écrit par Philippe Avron),
  • Face à face (écrit par Francis Joffo),
  • Max et charlie (écrit par Laurence Jyl),
  • Le Bel Air de Londres (écrit par Dion Boucicault),
  • Ma femme est folle (écrit par Jean Barbier),
  • Faut-il tuer le clown ? (écrit par Jean François Champion),
  • La surprise (écrit par Pierre Sauvil),
  • Le squat (écrit par Jean-Marie Chevret),
  • Transfert (écrit par Jean-Pierre About),
  • Les amazones (écrit par Jean-Marie Chevret),
  • Faux départ (écrit par Jean-Marie Chevret).

Il participe depuis plusieurs années à différents prix comme celui de la Fondation Diane et Lucien Barrière ou celui des Compagnies du Festival d'Anjou. Il est juré, membre d'honneur du Prix du Brigadier.

Décoration

Divers

Le 19 Septembre 2007, celui-ci se fait agresser violemment par William Leymergie[8],[9],[10], rédacteur en chef de l'émission Télématin, qui reconnait les faits, et écopera d'une mise à pied sans solde, de 15 jours[11]. Victime d'un malaise vagal[12], Jean-Philippe Viaud restera à terre plus d'une demi-heure, d'après le rapport interne des pompiers. Devant faire face à de multiples pressions au sein de l'émission, celui-ci ne portera pas plainte, mais déposera une main courante au commissariat de police, à la suite de la demande de sa DRH[13]. Le syndicaliste Jean-Jacques Cordival (CFE-CGC), mécontent du déroulement des événements en appelle au président de la République Nicolas Sarkozy pour prendre des sanctions[14]. En vain.

Depuis l'affaire de cette altercation avec Jean-Philippe Viaud les méthodes de management de l'équipe de Télématin par William Leymergie ont été contestées par des sources internes à France 2. Lors d'une réunion extraordinaire du comité d'hygiène de France Télévisions, le médecin du travail de la chaîne a déclaré disposer de « nombreux témoignages de personnes qui se plaignent du comportement de monsieur Leymergie. Elles subissent des humiliations, des critiques, le comportement d'un pervers, en fait »1. Le 28 septembre 2008, une plainte avec constitution de partie civile, relative à l'ambiance de travail au sein de Télématin, a été déposée à l'encontre de France 2 par le président de la fédération CGC des médias, pour manquement à son obligation de sécurité à l'égard des salariés.

Notes et références

  1. Jean-Philippe Viaud, le Biarrot sur sudouest.fr
  2. Mario retrouve Jean-Phi sur sudouest.fr
  3. Bing Parade - L'Encyclopédie des émissions TV sur toutelatele.com
  4. Jean-Philippe Viaud chroniqueur de Télématin sur infos-tele.fr
  5. Vidéo : 1993 - La première chronique de Jean-Philippe Viaud sur youtube.com
  6. Jean-Philippe Viaud sur data.bnf.fr
  7. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres janvier 2012 - Article 3 (lire en ligne) sur culturecommunication.gouv.fr
  8. JP Viaud: "Leymergie m'a dit connard et m'a serré la gorge" (lire en ligne) sur jeanmarcmorandini.com
  9. Leymergie : revivez le drame de Télématin en quatre actes (lire en ligne) sur programme-tv.net
  10. Jean Philippe Viaud s'explique dans Télé Star sur "l'affaire Leymergie" (lire en ligne) sur leblogtvnews.com
  11. William Leymergie mis à pied pendant 15 jours (lire en ligne) sur lexpress.fr
  12. J-P Viaud en dit plus sur l'agression de William Leymergie (lire en ligne) sur linternaute.com
  13. Affaire Leymergie : il n'y a pas eu d'étranglement (lire en ligne) sur lepoint.fr
  14. Affaire Leymergie : un syndicat écrit à Nicolas Sarkozy (lire en ligne (http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2007/09/28/1027531_il-n-est-pas-possible-de-laisser-lier-le-sort-de-femmes-et-d-hommes-a-des-scores-d-audience.html)) sur huffingtonpost.fr

Liens externes

  • Site web de Télématin (http://telematin.france2.fr/?page=recherche&id_mot=14)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).