Encyclopédie Wikimonde

Jean-Pierre Vickoff

Aller à : navigation, rechercher
Jean-Pierre Vickoff
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-Pierre Vickoff en 2006
Nom de naissance Jean-Pierre Vickoff
Nationalité Drapeau de la France Drapeau du Canada
franco-canadien
Activité principale

Jean-Pierre Vickoff est considéré comme un expert franco-canadien en méthodologie de développement du système d'information[Par qui ?]. Praticien avant tout, c'est à partir de ses expériences de pilote de projet et de concepteur-développeur qu'il contribue par ses communications régulières à l'évolution permanente des méthodes de conduite de projets et de développement d'applications.

Carrière

Jean-Pierre Vickoff publie depuis 1979 sur les méthodes, et plus particulièrement sur la structuration des programmes par Pré-programmation, dans 01 Informatique [1], puis dans Le Monde Informatique [2] et d'autres revues disparues avant l'ère Internet comme Informatique et Systèmes ou Temps Réel, sur les aspects méthodologiques du développement d'applications informatiques. Ses travaux sur la structuration incitée et la pré-programmation lui vaudront la une de Temps Réel [3].

Dès 1991, Jean-Pierre Vickoff s'est spécialisé en Amérique du Nord (Hydro-Québec, Abbott, Bell Mobilité Cellulaire), dans les méthodes de développements " incrémentales - itératives - adaptatives " (méthode agile) et plus généralement les principes de Management Agile. En 1989, il commence à transposer les concepts du RAD de James Martin au contexte français[4], et en 1993, à son retour en France, il initie la promotion de la première méthode Agile (la méthode RAD) et gère depuis le site RAD.fr[5]. Ses communications régulières (en particulier pour Informatique Professionnelle, revue mensuelle du Gartner Group), le positionne alors comme l'un des fondateurs du courant de pensée Agile dont il est l'initiateur francophone[réf. nécessaire].

À partir de 1994, James Martin cesse de s'occuper du RAD. Jean-Pierre Vickoff, pour l'aspect francophone, notamment avec le Processus RAD2 publié par le Gartner Group, et Jennifer Stapleton en Grande-Bretagne avec DSDM, introduisirent des compléments et des actualisations tels : la gestion des itérations, les notions de rôles des acteurs, ainsi que la prise en compte d'un Cycle de développement variable en fonction du contexte projet (de semi-itératif à itératif)[réf. souhaitée].

Jean-Pierre Vickoff a présidé en 1999 une commission de l'AFITEP (Association francophone du management de projet) dédiée à l'amélioration des outils et techniques de conduite de projets.

En septembre 2001, Jean-Pierre Vickoff rédige la communication initiale traitant de PUMA (acronyme pour Proposition pour l'Unification des Méthodes Agiles). Sa traduction fut alors expédiée aux tenants du mouvement Agile et aux universités américaines (Proposal for unifying agile methods)[6]. En décembre 2001, Développeur Référence (IDG) utilise d'ailleurs le graphisme du PUMA en couverture[7] d'un numéro consacrant un dossier à cette approche Agile.

Cette proposition de composition d'une méthode « à la carte » libre et ouverte fut ensuite publiée, sous sa signature, en 2002 dans de nombreuses publications dont la revue de l'Adeli[8], Forum Logiciel, Le Monde Informatique, etc.

En 2007, le domaine de PUMA, devenu Processus Urbanisant les Méthodes Agiles, a été élargi par deux couches supérieures couvrant l'ensemble des aspects d'adaptation organisationnelle ainsi que d'anticipation et d'optimisation des processus. Car, sans prendre en compte ces points, il n'y a pas d'entreprise ou d'organisation vraiment Agile. Les nouveaux principes ont fait l'objet de deux communications additionnelles : Le panorama des techniques Agiles [9] et Agilité et performance en conduite de projets [10].

En 2007, avec la méthode PUMA (« Processus urbanisant les méthodes agiles »), puis en 2009 avec PUMA Essentiel, Jean-Pierre Vickoff est depuis la création de l'Agile Alliance en 2002, le seul contributeur non américain dans ce domaine du Management Agile[réf. souhaitée].

Jean-Pierre Vickoff travaille en tant que consultant et conférencier pour des entreprises, des établissements d'enseignement supérieur, des sociétés savantes orientées informatique ou NTIC[réf. souhaitée]. Il participe aussi régulièrement comme conférencier à Agile Tour (conférences et formations à but non lucratif et auto-organisées)[réf. souhaitée].

Sa vision de la méthode Agile

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le courant de pensée Agile (Management agile) devrait devenir pour les sociétés avancées ce que le taylorisme a été à la révolution industrielle[interprétation personnelle]. Son émergence découle du plus vaste mouvement d'échanges dérégulés jamais initié : la mondialisation. Dans la confrontation internationale en cours, les premières sociétés à s'assurer de la maîtrise opérationnelle du paradigme Agile, et plus particulièrement de ce qui concerne son application dans l'engagement des ressources humaines, gagneront la bataille de la productivité consensuelle et, par là même, la guerre économique.

En matière de systèmes d'informations, cette réflexion a conduit, dès la fin des années 90, de nombreux chefs de projets américains à développer individuellement les formes initiales de plusieurs réponses méthodologiques ayant un certain nombre de points communs essentiellement basés sur la motivation rationnelle, la compétence et l'autonomie des ressources humaines.

Le cycle méthodologique sous-jacent à ces approches privilégiant l'acceptation du changement tout en permettant d'atteindre une qualité applicative extrême (fonctionnelle et technique) fut qualifié d'itératif-incrémental-adaptatif ou, pour résumer, d'Agile. Afin de bénéficier d'un effet de masse, ces chefs de projets s'unirent dans un document fédérateur de leurs visions : le Manifeste Agile (Agile Manifesto) dont les valeurs et principes sont défendus par l'Agile Alliance.

Actuellement, une seule approche Agile non américaine est publiée par l'Agile Alliance : PUMA (Processus Urbanisant les Méthodes Agiles). De plus, elle déborde notablement le champ conventionnel du développement applicatif Agile pour intégrer les aspects organisationnels en matière de communication et les principes des architectures légères d'unités de production. Son initiateur est Jean-Pierre Vickoff.

Ouvrages

  • Méthode Agile, Les meilleures pratiques, Compréhension et mise en œuvre, Jean-Pierre Vickoff, QI, 2009. (ISBN 978-2912843074)
  • PUMA Essentiel, Méthode Agile Optimale, Jean-Pierre Vickoff, QI, 2008. (ISBN 978-2912843067)
  • AGILE, l'Entreprise et ses projets, Jean-Pierre Vickoff, QI, 2007. (ISBN 978-2912843005)
  • Estimations et architectures des développements Agiles, Jean-Pierre Vickoff, Hermes Science Publication, 2005. (ISBN 9782746210653)
  • Systèmes d'information et processus Agiles, Jean-Pierre Vickoff, Hermes Science Publication, 2003. (ISBN 2746207028)
  • Piloter les projets informatiques de la nouvelle économie, Jean-Pierre Vickoff, Editions d'Organisation, 2000. (ISBN 2708124870)
  • Réingenierie du développement : RAD, CMM, UML, Jean-Pierre Vickoff, Gartner Group, 1999 (ASIN : B000WSOH04, 1999, imprimerie IMB).
  • Vite fait, bien fait. Le paradigme du futur immédiat, Jean-Pierre Vickoff, QI, 1998. (ISBN 2912843022)
  • RAD, le développement d'applications client-serveur, Jean-Pierre Vickoff, MGI, 1994, puis réédité en 1996, Macmillan (ISBN 2744002224)

Articles

Méthodes antérieures à 1982 (France)

  • « Pré-programmer pour mieux programmer », Temps Réel, numéro 16, 22 juin au 19 juillet 1981
  • « La pré-programmation technique de productivité Cobol », Le Monde Informatique, Hebdo du 7 septembre 1981
  • « La pré-programmation ou le crayon au musée », 01 Informatique Mensuel, Octobre 1979

Méthodes antérieures à 1993 (Canada)

  • « Les environnement graphiques transforment nos méthodes », Micro-Gazette (Québec), Décembre-Janvier 1991-1992
  • « La pagaille décentralisé ou un défi immédiat pour les dirigeants », Avenir (Québec), Novembre 91
  • « NTI, Les cadres et l'informatique », Avenir (Québec), Mars 92
  • « Les SGBD relationnelles sous Windows », Direction Informatique 22 (Québec), Mars 1992

L'Agilité et le RAD

Logiciels & Services

  • Le Livre Portail d'une méthode en évolution (mars 2001)
  • Les Outils du développement RADical (mars 1999)
  • RADicalement décisionnel (décembre 1998)
  • L'Incontournable Évolution des méthodes (avril 1998)
  • RAD, CMM, UML : une nouvelle donne pour l'ingénierie du développement (novembre 1997)
  • RAD, Méthode ou anti méthode ? (novembre 1996)
  • Une méthode RADicale, ou le RAD en pratique (avril 1995)

Informatique professionnelle (Bouhot & Legendre, Garner Group)

  • Projets difficiles : Le secours des méthodes Agiles (IP, mai 2002)
  • Logistique de la nouvelle économie : un véritable défi (IP, décembre 2001)
  • RAD et nouvelle économie : un même combat (IP, mai 2001)
  • Projet RADical, modélisation dynamique (IP, février 2000)
  • Merise, le RAD et l'Objet (IP,avril 1999)
  • Attention c'est graphique, RADicalement graphique ! (IP, janvier 1999)
  • Crise de la conception ou crise du développement (IP, mai 1998)
  • Les possibilités du RAD (IP, juin 96)
  • Crise de la conception ou crise du développement ? (IP, No 164, mai 1998)
  • Avec l'automne revient le RAD et quelques vérités (IP, No 12, novembre 1996)
  • Les possibilités du RAD ? (IP, No 145, Juin 1996)
  • Le RAD : une nouvelle gestion de projet (IP, avril 1996)

Le Monde Informatique (LMI )

  • PUMA pour une agilité optimale (LMI, 15 mars 2002)
  • Le RAD ... Académique (LMI, 30 octobre 1998)
  • Un engagement RADical (LMI, 14 avril 1995)
  • Le RAD à la SEITA (LMI, 3 mai 1996)
  • La SEITA conquise par les atouts du RAD (LMI, 3 mars 1995)
  • La double approche RAD / Objet de la SNCF (LMI 3 mars 1995)
  • Le RAD et l'Objet, Il faut marier les approches (LMI, mars 1995)
  • Un engagement RADical (LMI, 14 avril 1995)

FORUM La publication du Groupe Martinig (Suisse)

  • Communication 2004 : PUMA, Proposition pour l'Unification des Méthodes Agiles
  • Communication 2001 : RAD2, Conduite de projet haute performance

Autres magazines

  • L'incontournable évolution des méthodes (Logiciels et systèmes, No 27, avril 1998)
  • CMM, RAD, UML, une nouvelle donne pour l'ingénierie du développement (Logiciels et systèmes, No 22, novembre 1997)
  • Une méthode RADicale … ou le RAD en pratique (Logiciels & Services, No 147, mai 1995)
  • Adaptez votre acquis méthodes (SDMS/Merise) et produisez en RAD (Informatique Client-Serveur, No 7, octobre/novembre 1994).
  • Dichotomie maîtrise d'œuvre / maîtrise d'ouvrage dans la réingénierie du développement d'application, Congrès francophone du management de projet, Paris, 1998.

Annexes

Notes et références

  1. (fr) [PDF] 01 Informatique, 1er octobre 1979
  2. (fr) [PDF] Le Monde Informatique, 7 septembre 1981
  3. (fr) [PDF] Temps Réel, 22 juin 1981
  4. Business Interactif, EXTREME PROGRAMMING - METHODES AGILES : L'ETAT DES LIEUX, 2001, section 2.3.1
  5. (fr) Rad.fr, Site de l'auteur
  6. (fr) « Puma Proposal » sur le wiki de Cunningham & Cunningham, Inc
  7. (fr) [PDF] Développeur référence, 10 avril 2002
  8. (fr) [PDF] Lettre ADELI n°48, Juillet 2002[précision nécessaire]
  9. [PDF] IT Expert, septembre 2006
  10. [PDF] Information et Systèmes, avril 2006

Liens externes

Liens internes

Cet article « Jean-Pierre Vickoff » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).