Encyclopédie Wikimonde

Jean Mélon

Aller à : navigation, rechercher

Jean Mélon (né le 8 mars 1942 ) est un médecin belge, psychiatre, psychanalyste et docteur en psychologie.

Biographie

Jean Mélon est né à Grâce-Berleur, faubourg minier de la ville de Liège en Belgique. Au terme de ses études de médecine, il passe deux années en Algérie au titre de médecin de l'Assistance Médico-Sociale. De retour à Liège, il entreprend une formation psychiatrique sous la direction du Professeur Maurice Dongier. En 1972, il entame une formation psychanalytique auprès de la Société Belge de Psychanalyse. Autorisé à pratiquer la psychanalyse en 1976, il devient membre associé de l'Association Psychanalytique Internationale en 1978. En 1973, il est engagé comme assistant à la Faculté de Psychologie de l'Université de Liège par le Professeur François Duyckaerts. Il défend sa thèse de doctorat en psychologie en 1976. Cette thèse inédite s'intitule:"Figures du Moi. Szondi, Rorschach et Freud". Il y compare les résultats des tests de Szondi et de Rorschach de plus de 500 sujets à la lumière, essentiellement, de la théorie freudienne. Il quitte l'Université de Liège en 1978. Il y reviendra en 1985 comme Professeur de Psychologie Clinique.

Le Psychanalyste

Jean Mélon n'a pas cessé d'exercer la psychanalyse en indépendant depuis 1976. Il a publié des articles sur des sujets psychanalytiques dans une revue locale intitulée "Les Feuillets Psychiatriques de Liège", dans le "Bulletin de la Société Belge de Psychanalyse", également confidentielle, dans la "Revue Belge de Psychanalyse" et des revues françaises.

Le disciple de Sondi

L'intérêt de Jean Mélon pour le test et l'oeuvre de Léopold Szondi remonte au début de sa formation psychiatrique. ll a évoqué son autobiographie szondienne dans un article intitulé: "1968-2008. Quarante années avec Szondi" qui relate aussi bien l'histoire du mouvement szondien dans la francophonie.

En 1975, les Presses Universitaires de Liège publient "Théorie et pratique du Szondi", manuel destiné à initier le public francophone à la pratique raisonnée du test.

Il entre en contact avec Léopold Szondi et avec Jacques Schotte dont il devient le principal collaborateur en matière szondienne. Son pôle d'activité intellectuelle se déplace alors de Liège à l'Université Catholique de Louvain. Il fonde les Archives Szondi et dirige successivement les "Cahiers des Archives Szondi", les "Les Cahiers du CEP" (Centre d'Etudes Pathoanalytiques) et, en collaboration avec ses amis de Louvain, la "Bibliothèque de Pathoanalyse" (De Boeck Editeurs) où paraissent la plupart des recherches szondiennes effectuées entre les années 1970 et 2000.

De 1984 à 1991, il assume la présidence de la Société Internationale du Szondi. En 2008, il reçoit le "Prix Szondi", qui lui est décerné pour l'ensemble de son oeuvre.

Jean Mélon habite à Plainevaux dans la périphérie de Liège, ville où il continue d'exercer la psychanalyse et la psychothérapie.

Bibliographie

  • « L'anorexie mentale au test de Szondi. », Annales Médico-Psychologiques, 129, 5, 759-67,1971.
  • « Étude statistique sur la psychopathologie des immigrés. » M. Timsit coll. Acta Psychiatrica Belgica, 71, 98-120, 1971.
  • « Le vieillissement des schizophrènes. Étude psychoclinique à partir des tests de Szondi et Rorschach. », Acta Psychiatrica Belgica, 73, 155-84, 1973.
  • « Réflexions sur la structure psychosomatique et son approche à partir des tests de Rorschach et de Szondi. », Bulletin de la Société Française du Rorschach, n° 31, 1975.
  • Théorie et pratique du Szondi, 334 pages, Presses Universitaires de Liège, 1975.
  • « Fantasmes originaires selon Freud et système szondien des pulsions ». Psychanalyse à l'Université, 5, 673-79, 1980. (ISBN 2-86236-023-6)
  • « Zürcher Vorträge. Weiterentwicklung der schicksalsanalytischen Theorie.« Beiträge zur Schicksalsanalyse. Szondi Institut Verlag. », Heft 1, 18-70, Heft 2, 147-180, 1981. ISBN 2-87077-025-1.
  • Dialectique des pulsions, (coll. Philippe Lekeuche), Cabay, Louvain-la-Neuve, 175 pages, 1982. Réédité en 1990 par De Boeck-Université. (ISBN 2-8041-1411-2).
  • « Clinique et théorie chez Guy Rosolato. », Psychanalyse à l'Université, 30, 243-62, 1983. (ISSN 0338-2397)
  • « D'amour et de mort (Le mythe de Tristan et Iseult) ». Revue Belge de Psychanalyse, 3, 51-72, 1983.
  • Le moi en procès (coll. Ph. Lekeuche, J.M. Poellaer, H. Vanderschelde), 210 pages, Cabay, Louvain-la-Neuve, 1983. (ISBN 2-87077-140-1)
  • « Malaise dans la peinture. Essai sur Nicolas de Stael. » in Destins, Cabay, Louvain-la-Neuve, 38-90, 1984. ISBN 2-87077-238-6.
  • « Analyse du destin, psychanalyse et psychiatrie. », in Recherches théorico-cliniques en Analyse du Destin, Cabay, Louvain-la-Neuve, 85-130, 1984. ISBN 2-87077-265-3
  • « Schicksalsanalyse, Psychoanalyse und Psychiatrie. », Szondiana 5, Heft1, 5-18,1985. (ISBN 2-87077-025-1)
  • Introduction à l'analyse du destin, de L. Szondi, tome 2. Traduction de l'allemand, Vander, Bruxelles, 1984. (ISBN 2-8038-0001-2)
  • « Le rêve et le mot d'esprit. » Revue Belge de Psychanalyse, 7, 18-35, 1985.
  • Introduction au test de Szondi. Traduction de "Introduction to the Szondi- Test" de Susan Deri (Grune and Straton, New York, 1949). Introduction et notes. 302 pages. De Boeck-Wesmael, Bruxelles, 1991. (ISBN 2-8041-3006-1)
  • « Position de Szondi. », L'Évolution Psychiatrique, 56, 3, 525-530, 1991.
  • « Le Szondi des « primitifs ». Szondiana 12, 64-70, 1992. (ISBN 2-87077-025-1).
  • Préface du livre de Jacques Schotte: "Szondi avec Freud. Sur les voies d'une psychiatrie pulsionnelle", De Boeck-Univrsité, Bruxelles, 1992. ISBN 2-804*11365*8
  • « Œdipe et Moïse. », Cahiers du CEP, 7, 1-12,1996.
  • « Un déclin qui n'en finit pas... : à propos de l'identité européenne. » Les Cahiers du CEP, 7, 60-66, 1996.
  • « Le Szondi des Tarahumaras. », Les Cahiers du CEP, 7, 67-74, 1996.
  • « La contribution du Szondi à l'Ethnopsychologie. », Les Cahiers du CEP, 7, 75-86, 1996.
  • « La dépression rebelle. », L'Information Psychiatrique, 75, 6, 596-602, 1999. (ISSN 0020-0204).
  • « Rêves crus et rêves mutatifs. », Revue Belge de Psychanalyse, 40, 77-99, 2002.
  • « Hommage à Jacques Schotte. », Szondiana 22, Heft 1, 117-123. 2002.
  • « Le complexe d'Œdipe à la lumière des rites de passage. », Revue Belge de Psychanalyse, 43, 3-15, 2003.
  • « Faux jumeaux et bisexualité dans les arts premiers et préhistoriques », 2008, Orbi.ulg.ac.be. http://hdl.handle.net/2268/11264.
  • « 1968-2008. Quarante années avec Szondi. Szondiana 30, 147-195, 2010. (ISSN 1663-9766).

Références

  • Jacques Schotte, Szondi avec Freud. Sur la voie d'une psychiatrie pulsionnelle. Préface de Jean Mélon. DE BOECK-Université, Bruxelles, 1990. ISBN 2-8041-1355-8
  • Martine Stassart, « Qu'est-ce qui fonde le destin d'un homme? » Szondiana 29, 59-70, 2009.ISSN 1663-9766.
  • http://www.szondiforum.org
  • http://home.scarlet.be/cep
  • http://revue.psychanalyse.be
  • www.aejcpp.free.fr/articles/szondi
  • www.szondi.ch/szondiana/documents
  • www.dvsites.com/resources/Dialectique Pulsions
  • www.orbi.ulg.ac.be/Authors/Stassart Martine

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).