Encyclopédie Wikimonde

Jean de Grivel

Aller à : navigation, rechercher

Jean de Grivel, de son nom complet, Jean, Hippolyte, Alphonse de Grivel de Bart et de Villey est né le 13 mars 1908 à Couternon (Côte-d'Or, France). Il est reçu à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr le 1er octobre 1927 (promotion Maréchal Galliéni 1927-1929). Promu sous-lieutenant, il est affecté au 67ème régiment d'infanterie de Soissons et nommé lieutenant le 1er octobre 1931.

A la suite d'un stage d'observation en avion en 1935 il passe définitivement dans l'aviation. Il est nommé capitaine le 15 décembre 1937.

Le 1er mars 1939, il prend le commandement de l'escadrille du groupe aérien d'observation n°553 à Strasbourg, puis celui de ce même groupe, peu de temps après le début des hostilités et le conserve jusqu'en juillet 1940.

En Afrique du Nord, à Sétif, de juillet 1940 à Septembre 1941, il est affecté à l'Etat-Major de l'armée de l'air où il sert jusqu'en 1944.

Au cours de cette dernière année, il effectua des missions de renseignements pour la Résistance.

Titulaire de la Croix de guerre 1939-1945 , il avait été fait chevalier de la Légion d'honneur le 25 mars 1943.

Commandant, il est affecté en 1945 au Commandement de l'Air au Moyen Orient à Beyrouth, puis à nouveau en 1946 à l'Etat-Major de l'Armée de l'air.

Lieutenant-Colonel, il est commandant en second et chef d'Etat-Major de Commandement de l'Air en Afrique Orientale Française à Tananarive, (Madagascar) de 1950 à 1953. Il est fait officier de la Légion d'Honneur le 30 juin 1952.

Il rentre en France en 1953 et est successivement commandant de la base aérienne de Creil et Chef d'Etat-Major de Centre d'Enseignement Supérieur Aérien.

Colonel, il fait campagne en Algérie de 1956 à 1959. Il reçoit la Croix de la Valeur militaire et est fait Commandeur de la Légion d'Honneur.

Il quitte l'armée le 1er février 1959.

Il épouse le 1er mai 1942, Monique de France de Tersant, fille du Comte Pierre de France de Tersant et de Jeanne Cartier-Bresson.

Il décéde à Paris en 1985

Article publié sur Wikimonde Plus.