Encyclopédie Wikimonde

Jeunes Socialistes pour la Rénovation

Aller à : navigation, rechercher
LogoJSR.jpg

Les Jeunes Socialistes pour la Rénovation (JSR) sont un courant du Mouvement des Jeunes Socialistes français, qui était à l'origine proche de Rénover maintenant, courant du Parti socialiste animé par Arnaud Montebourg. En avril 2011, le lancement du site de La Fabrique du Changement-Construire l'Égalité, confirme la fusion opérée début 2011 entre les JSR et deux autres courants de la motion Le Temps des conquêtes[1]

Identité politique des JSR

Les Jeunes Socialistes pour la Rénovation, présents sur une grande partie du territoire, plaident pour une profonde rénovation des outils politiques et militants du Mouvement des Jeunes Socialistes, s'articulant sur la promotion de pratiques militantes saines et démocratiques et sur un renouvellement des idées portées.

Cette démarche vise à impliquer tous les militants dans la constitution de notre corpus idéologique. Les préoccupations institutionnelles (VIème République, République européenne ou Etat fédéral européen) sont au centre de leurs réflexions mais n'évacuent pas les autres sujets sur lesquels ils travaillons activement : la redéfinition du dialogue social, de notre rapport au marché et à l'individualisme, ainsi que la prise en compte des problématiques environnementales pour la construction d'un nouveau modèle de développement.

Constitution en courant du MJS

Les Jeunes Socialistes pour la Rénovation ont déposé leur première contribution au Mouvement des jeunes socialistes à l'occasion du conseil national du 11 juin 2006. Cette contribution, sous le titre « Pour incarner le changement, oser la rénovation ! », a pris la forme d'un texte court, incisif, et a permis aux JSR d'exister dans la principale organisation de jeunesse politique française.

Depuis le Congrès de Grenoble, les JSR ont cessé d'exister en tant que tels pour participer à l'animation de la motion Le Temps des Conquêtes, deuxième sensibilité du MJS.

Contributions défendues lors des Conseils Nationaux du MJS

Contribution du 11 juin 2006

"À moins d'un an d'échéances politiques majeures, les socialistes ont une responsabilité historique : incarner le changement et le porter.

Parce que les démocraties européennes sont en crise, parce que les communautarismes, les conservatismes et les idéologies racistes menacent, parce qu'une fracture de plus en profonde se creuse entre une France qui souffre, la France des invisibles et ses « représentants », parce que le nouveau capitalisme financier mondialisé ôte chaque jour un peu plus de marges de manœuvre au politique, nous ne pouvons pas nous permettre de rater les rendez-vous de 2007, nous devons oser la rénovation ! […]"

Voir le texte complet de la contribution

Les Jeunes Socialistes pour la Rénovation ont depuis déposé, seuls, des contributions lors de chaque Conseil National du MJS.

Contribution du 19 mai 2007

Les JSR ont déposé la contribution "Plus Utile" lors du Conseil National du 19 mai 2007, marquant l'ouverture de la procédure du prochain Congrès du Mouvement des Jeunes Socialistes, qui s'en tenu en novembre 2007.

Cette contribution a été signée par Benjamin Baudry (DR Pays de la Loire), Matthieu Boisdron (AF 85), Mickael Boutines (AF 32), Samy Bridji (AF 44), Romain Cujives (AF 31), Marie Jeandarme (AF 23), Delphine Litchmann (AF 09), Jérôme Pacaud (AF 71).

Voir le texte complet de la contribution

Depuis le Congrès de Bordeaux de novembre 2007, les JSR sont représentés par 17 membres au Conseil national du MJS dont 4 membres titulaires du Bureau national.

Contribution du 12 janvier 2008

À l'occasion de ce début d'année 2008, ce texte de contribution avait pour une double vocation : faire un premier bilan de l'action de la droite menée par Nicolas Sarkozy depuis mai 2007, et inscrire les JSR dans le nécessaire processus de rénovation de notre organisation politique, suite au Congrès de Bordeaux.

Cette contribution a été signée par Romain Arnaud (CR Midi-Pyrénées), Benjamin Baudry (SBN), Vincent Besseau (CNA), Mickael Boutines (AF 32), Samy Bridji (CR Pays de la Loire), Romain Cujives (SBN), Juliette Cocagne (AF 53), Emeline Deslandes (BN), Vincent Gibert (AF 31), Flora Labourier (SBN), Pierre Lebeau (AF 44), Raphaëlle Lépineux (AF 23), Delphine Litchmann (AF 09), Lionel Marquant (AF 85), Jérôme Pacaud (CR Bourgogne), Fanny Petton (AF 71).

Voir le texte complet de la contribution

Contribution du 18 mai 2008

Les JSR ont déposé une contribution thématique intitulée "Pour que justice soit faite !" où ils ont détaillé leurs propositions pour une refonte du système judiciaire français. Ce positionnement témoigne d'une volonté de contribuer au renouvellement idéologique de la famille socialiste, en profitant des Conseils Nationaux du MJS pour initier un authentique débat.

Cette contribution a été signée par Romain Arnaud (CR Midi-Pyrénées), Benjamin Baudry (SBN), Vincent Besseau (CNA), Alexandre Borderies (BN), Mickael Boutines (AF 32), Samy Bridji (CR Pays de la Loire), Romain Cujives (SBN), Juliette Cocagne (AF 53), Vincent Gibert (AF 31), Flora Labourier (SBN), Pierre Lebeau (AF 44), Raphaëlle Lépineux (AF 23), Delphine Litchmann (AF 09), Lionel Marquant (AF 85), Fanny Petton (AF 71).

Voir le texte complet de la contribution

Contribution du 26 octobre 2008

Ce texte, intitulé "Pour préparer l'avenir", propose des pistes de réflexion pour répondre à la grave crise naissante en s'inscrivant dans un cadre de régulation résolument européen.

Cette contribution a été signée par Romain Arnaud (CR Midi-Pyrénées), Benjamin Baudry (SBN), Alexandre Borderies (BN), Mickael Boutines (AF 32), Samy Bridji (CR Pays de la Loire), Romain Cujives (SBN), Vincent Gibert (AF 31), Simon Jollès (CNA), Flora Labourier (SBN), Pierre Lebeau (AF 44), Raphaëlle Lépineux (AF 23), Delphine Litchmann (AF 09), Lionel Marquant (AF 85), Fanny Petton (AF 71).

Voir le texte complet de la contribution (http://jsrfrance.11vm-serv.net/spip.php?page=imprimer&id_article=83)

Contribution du 24 janvier 2009

"Loin du catastrophisme ambiant, nous ne militons pas pour la peur du lendemain, nous devons collectivement incarner l'espoir auprès des nouvelles générations. La gauche a le devoir de proposer une nouvelle donne, en s'opposant tout en proposant, avec ouverture et fermeté, sans dogme mais avec une exigence : inventer à gauche les réponses politiques du changement. [...] Ce défi réclame deux exigences fortes, qui formeront la base de ce projet politique novateur :

* penser ensemble les problématiques sociales, environnementales et économiques, pour construire un modèle de développement durable

* inscrire notre action dans un nouvel internationalisme, conscient de ses priorités, pour contribuer à un développement solidaire."

Ce premier texte de l'année 2009, "Une vision du Monde", défend un nouveau modèle de développement durable - ou soutenable - mettant en avant la nécessaire prise en compte des problématiques environnementales dans la gestion des questions sociales et économiques.

Cette contribution a été signée par Benjamin Baudry (SBN), Alexandre Borderies (SBN), Mickael Boutines (AF 32), Juliette Cocagne (CR Pays de la Loire), Romain Cujives (SBN), Jérôme Gervais (CR Midi-Pyrénées), Vincent Gibert (AF 31), Simon Jollès (CNA), Flora Labourier (BN), Pierre Lebeau (AF 44), Cédric Chénot (AF 23), Delphine Litchmann (AF 09), Lionel Marquant (AF 85), Fanny Petton (AF 71).

Voir le texte complet de la contribution (http://jsrfrance.11vm-serv.net/spip.php?page=imprimer&id_article=111)

Contribution du 20 juin 2009

"Le double défi posé aux socialistes est bien celui-là : unir la gauche, tout en se changeant profondément eux-mêmes. Cette union n'est viable qu'autour d'un projet durable, ambitieux et moderne. C'est à la construction de ce projet que doit, dès aujourd'hui, s'atteler le MJS, et c'est ce sur quoi nous avons voulu apporter notre contribution."

Cette contribution marque le lancement du IX° Congrès du MJS qui aura lieu en novembre 2009. Intitulée "Reconstruire ensemble", elle marque la volonté des Jeunes Socialites pour la Rénovation d'avancer simultanément sur les priorités idéologiques et les propositions de rénovation du MJS.

Elle s'articule autour de quatre grands axes : - un socialisme du développement durable - un nouveau contrat social - une révolution démocratique - construire ensemble le MJS de demain

Cette contribution a été signée par Benjamin Baudry (SBN), Alexandre Borderies (SBN), Romain Sabatier (AF 32), Juliette Cocagne (CR Pays de la Loire), Romain Cujives (SBN), Cédric Chenot (AF 23), Thomas Chevandier (CNA suppléant), Jérôme Gervais (CR Midi-Pyrénées), Vincent Gibert (AF 31), Simon Jollès (CNA), Pierre Lebeau (AF 44), Raphaëlle Lépineux (BN), Delphine Litchmann (AF 09), Lionel Marquant (AF 85), Fanny Petton (AF 71).

Voir le texte complet de la contribution (http://jsrfrance.11vm-serv.net/spip.php?page=imprimer&id_article=130)

En avril 2011, les JSR, Génération Égalité et S'Ancrer à Gauche, courants de la motion du Mouvement des Jeunes Socialistes, Le Temps des conquêtes fusionnent et deviennent La Fabrique du Changement-Construire l'Égalité, ils lancent un nouveau site[1]

Animation du courant

L'animation nationale des Jeunes Socialistes pour la Rénovation était constituée de :

  • Benjamin Baudry, secrétaire national du MJS
  • Alexandre Borderies, secrétaire national du MJS
  • Romain Cujives, secrétaire national du MJS
  • Raphaëlle Lépineux, membre du Bureau national du MJS
  • Simon Jolles, membre de la Commission Nationale d'Arbitrage du MJS

Notes et références

Liens externes

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).