Encyclopédie Wikimonde

Joseph Coppé

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Joseph Coppé né à Liège (Belgique) le , et mort le [1], jour de son 84e anniversaire[2], est un journaliste et syndicaliste ainsi qu'un militant wallon.

Biographie

Organisateur avec d'autres jeunes liégeois du premier Congrès national wallon, Joseph Coppé fut engagé au quotidien La Wallonie[3] où il rencontra des personnalités politiques et syndicales telles que Hubert Rassart, Fernand Dehousse, Freddy Terwagne, Marcel-Hubert Grégoire, Robert Gillon ou Robert Lambion.

Il en fut éditorialiste à partir de 1957. Après un passage comme attaché de presse au Cabinet du Ministre des Travaux publics[4], il réintègre le journal en qualité de rédacteur en chef de 1962 à 1987, et chroniqueur de 1982 à 1998. Il adhéra au Mouvement populaire wallon du directeur de son journal, André Renard, mouvement créé à la suite de la Grève générale de l'hiver 1960-1961[5]. Il quitta le Parti socialiste belge après que celui-ci prononça l'incompatibilité entre l'appartenance au PSB et au Mouvement populaire wallon. Bien qu'attaché de presse de Jean-Joseph Merlot à la fin des années 1960, Joseph Coppé ne réintégra le Parti socialiste qu'après le tournant wallon que lui imprima Guy Spitaels en 1981.

Notes et références

Annexes

Bibliographie

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).