Encyclopédie Wikimonde

Juan Martinez (homme politique)

Aller à : navigation, rechercher

Juan Martinez
Illustration.
Fonctions
Maire de Bellegarde
En fonction depuis
Prédécesseur Élie Bataille
Président de la CCBTA
En fonction depuis
Prédécesseur Jacques Bourbousson
Conseiller général du Gard

Circonscription Canton de Beaucaire
Prédécesseur Élie Bataille
Vice-président du Conseil départemental du Gard
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Nationalité française
Parti politique PS
Profession Infirmier

Juan Martinez (ou Juan Antoine Martinez) est un homme politique français, né en Espagne.

Ancien membre du Parti socialiste, il est maire de la commune de Bellegarde depuis 2008 (réélu en 2014 et en 2020[1],[2]) , et président de la Communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence (ou « CCBTA »)[3] depuis 2014.

De 2008 à 2015, Il a été vice-président du conseil départemental du Gard en charge de «  l'éducation des collèges et de la jeunesse ».

Élu ayant plutôt une implantation locale, il reçoit une certaine médiatisation en étant par deux fois l'adversaire de Julien Sanchez, maire de Beaucaire et porte parole du Rassemblement national, à la tête de la CCBTA, qu'il gagne à deux reprises en 2014[4] et en 2020[5],[6].

Biographie

Enfance et formation

Débuts en politique

Après avoir été conseiller municipal à Bellegarde, il devient maire en 2008.

De 2011 à 2015, il est vice-président du conseil général du Gard, plus précisément il est «  délégué à l'éducation, aux collèges et à la jeunesse »[7].

Carrière au Parti socialiste

Intervention au moment de « l'affaire Océane »

En 2011, à Bellegarde, survient l'affaire Océane.

Juan Martinez dirige alors le PC de crise, situé dans son bureau[8]. Une affaire pour laquelle il se sentira « effondré »[9].

Prises de position

Au mois de juin 2019, il se montre très critique à l'occasion d'une visite d'état de François de Rugy : il en effet prévu que ce dernier, alors ministre de la Transition écologique et solidaire, inaugure un projet de serres photovoltaïques installées sur une exploitation agricole biologique à Bellegarde. Il reproche ainsi, au projet d'être plus du « business que de la transition énergétique » et se montre défavorable à ce type de modèle agricole « car les perspectives de développement sont minces, voire inexistantes »[10].

Quelques mois après, il se montre moins critique vis à vis de cette installation, considérant même qu'avec le site de reconversion en gaz des déchets également présent sur sa commune, « [la commune] est plus qu'autonome au niveau de l'énergie verte »[11] .

Au mois de mai 2020, lors de la crise du covid 19, il prend la décision de laisser fermer les écoles primaires de sa commune car il n' « avait pas les moyens moyens humains et matériels pour respecter le protocole »[12].

Notes et références

Notes

Références

  1. « Résultat élection municipale 2020 Bellegarde », sur www.20minutes.fr (consulté le 6 juin 2020)
  2. https://www.leparisien.fr/gard-30/municipales-les-resultats-du-premier-tour-a-bellegarde-16-03-2020-UQLNWQAJ6VEFFCAXHFQ5OG7GVQ.php, « Municipales : les résultats du premier tour à Bellegarde », sur leparisien.fr, (consulté le 9 juin 2020)
  3. Jérôme Plaidi, « Julien Sanchez : "Je suis le seul Beaucairois à pouvoir présider l'intercommunalité !" », sur France Bleu, (consulté le 7 juin 2020) : « La communauté de commune Beaucaire Terre d'Argence regroupe 5 communes et comptabilise 30.000 habitants. Elle est présidée actuellement par Juan Martinez, maire de Bellegarde »
  4. Julia Razill, « Juan Martinez élu président de la communauté de communes », sur LaProvence.com, (consulté le 6 juin 2020)
  5. Fred Gautier, « Juan Martinez élu à la présidence de la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence », sur midilibre.fr, (consulté le 6 juin 2020)
  6. Eric Félix, « Beaucaire : Juan Martinez réélu à la tête de la communauté de communes, Julien Sanchez battu », sur France 3 Occitanie, (consulté le 6 juin 2020)
  7. Gérard L, « ENSEIGNEMENT (II) Après 4 ans de chantier, le collège des Oliviers est devenu un établissement branché – Objectif Gard », sur objectifgard.com, (consulté le 7 juin 2020) : « Dans sa visite (ici les ateliers Segpa), Damien Alary était accompagné de ses vice-présidents Jacky Valy (Bâtiments) et Juan-Antoine Martinez (Education et Jeunesse), »
  8. E.C avec Arnaud Bizot et Jean-Michel Verne, « Bellegarde - Le calvaire de la petite Océane devant la justice », sur parismatch.com, (consulté le 7 juin 2020)
  9. La Rédaction et C. Andrieux, « Meurtre d'Océane : le voisin en garde à vue « ne dit rien » », sur BFMTV, (consulté le 7 juin 2020) : « Le maire, Juan Martinez, est tout aussi effondré. « On pense à la famille bien sûr. Mais on pense aussi à nos propres enfants, il y en a mille sur la commune. Alors tout le monde se sent concerné ». »
  10. Abdel Samari, « LE 7H50 de Juan Martinez, maire de Bellegarde : « Je suis surpris par la visite du ministre » – Objectif Gard », sur objectifgard.com, (consulté le 14 juin 2020)
  11. Valérie Luxey, « Gard : le site de stockage des déchets industriels de Bellegarde produit aussi du biogaz », sur France 3 Occitanie, (consulté le 14 juin 2020)
  12. Yanick Philipponnat, « Ces maires qui ont choisi de différer la rentrée à septembre », sur midilibre.fr, (consulté le 14 juin 2020)

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).