Encyclopédie Wikimonde

Kant tu ne sais plus quoi faire il reste la philo

Aller à : navigation, rechercher

Fichier:Kant tu ne sais plus quoi faire il reste la philo.png
1er de couverture rouge avec titre, éditeur et illustration d'une tasse de café

Kant tu ne sais plus quoi faire il reste la philo est un livre de Marie Robert, publié le 4 avril 2018 aux éditions Flammarion. Ce livre de philosophie accessible à tous, nous décrit avec humour douze situations auxquelles le commun des mortels peut être confronté, douze situations de crise et douze philosophes capables de nous aider à réagir à toutes les surprises de la vie[1].

Les chapitres sont courts, drôles et font réfléchir. La philosophie n’est plus rébarbative mais compréhensive et utile à tous. Marie Robert nous invite à mettre de la philosophie dans notre quotidien[2].

Dans cet ouvrage, des thèmes classiques comme l’amour, la mort, les excès, le temps, les enfants et le boulot y sont traités. À chaque sujet avancé, l’auteur nous propose la réponse d’un philosophe différent[3].

Résumé

L’idée de ce livre a émergé dans l’esprit de Marie Robert lors d’une crise de panique chez Ikea. Perdue entre les rayons, se retrouvant avec un caddie rempli d’achats inutiles, l’auteur fait recours à la philosophie de Spinoza pour se calmer et déculpabiliser : le désir c’est la vie alors consommons. En effet, nous sommes des humains dotés du pouvoir divin et si nous avons la folie dépensière, c’est juste notre conatus spinoziste qui s’agite[4].

« C’est ainsi qu’est née l’idée de ce livre : douze situations de crise et douze philosophes capables de nous apaiser et de nous aider à dédramatiser. Dans ces récits, j’ai voulu parler de tous ces moments qui nous échappent, de ces minutes de chaos où tout vacille, de ces instants qui nous laissent en proie à la colère, aux larmes, à la culpabilité, à l’incompréhension, à la honte, bref, à la loose. Des histoires que nous avons tous vécues. » Marie Robert (2018)[5]

Extrait

Dans le chapitre consacré à Platon par exemple, on apprend que Zeus, furieux contre les humains, décida de les séparer et de les couper en deux. Les hommes et les femmes étaient alors des êtres sphériques pourvus de quatre jambes, de quatre bras, de deux sexes. Dès lors, nous sommes des êtres désemparés, constamment à la recherche de notre moitié, pleins d’espoir de faire la rencontre amoureuse qui nous unira à nouveau[6].

Construction de l’œuvre

  • Chapitre 1 : Spinoza chez Ikea (ou le désir et ses contrariétés)
  • Chapitre 2 : Aristote et gueule de bois (ou croire en l’Expérience)
  • Chapitre 3 : Just do Nietzsche (ou le dépassement de soi)
  • Chapitre 4 : Pas de breaking news dans le jardin d’Epicure (ou l’éthique en pleines Conscience)
  • Chapitre 5 : Speed datting avec Platon (ou le vertiges de l’amour)
  • Chapitre 6 : Pascale la fin tout le monde meurt (ou apprendre à botoxer le Temps)
  • Chapitre 7 : Un Levinas mieux qu’un Xanax (ou Crise d’ado versus d’Autrui)
  • Chapitre 8 : Les croquettes d’Heidegger (ou survivre à la Mort de son chien)
  • Chapitre 9 : Kant tu te fais larguer (ou la Raison divorce de la Passion)
  • Chapitre 10 : Bergson lance sa start-up (ou le Travail comme création de soi)
  • Chapitre 11 : Wittgenstein, mes beaux-parents et moi (ou Culture et Diversité)
  • Chapitre 12 : Mill merci pour ce cadeau (ou marcher sur les œufs de la Vérité)

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).