Encyclopédie Wikimonde

Karry Kamal Karry

Aller à : navigation, rechercher
Cet article a été automatiquement importé, son contenu peut être sujet à caution.

Le contenu des articles engage uniquement la responsabilité de leurs auteurs (visibles dans l'historique).

Vous pouvez modifier l'article pour l'améliorer directement ou retirer ce bandeau si l'article vous semble correct (en supprimant la ligne {{Article importé}}). Si l'article est trop problématique, il peut être supprimé en retirant tout son texte et en expliquant le motif dans la zone « Résumé » de la page de modification.

Karry Kamal Karry est un artiste, chercheur, conseiller culturel, ingénieur culturel, entrepreneur et homme d'affaires franco-comorien et mauricien né le 2 février 1973 à Salimani en Grande Comores, ancienne colonie française.

Il est par ailleurs Président directeur général de K3MK Group, Président de la section Aix CID – UNESCO, Vice-président du Collectif du patrimoine des Comores et Co-Directeur du Théâtre d'Aix.

En 2015 il est nommé vice-président du collectif du patrimoine des Comores chargé des projets pour la préparation d'une proposition d'inscription sur la liste du patrimoine mondial et pour l'établissement d'outils de gestion du territoire et développement urbain.

Biographie

Né aux Comores, Karry Kamal Karry est connu, tant en France qu'à l'étranger, pour être un artiste protéiforme – danseur, chorégraphe, metteur en scène (théâtre/opéra) –, un chercheur praticien en ChoréOsophie et un homme d'affaire dans l'industrie et l'ingénierie culturelle.

Artiste autodidacte, il crée son premier spectacle à l'âge de 16 ans. Il obtient son diplôme d'état de professeur de danse en 1994 à Aix en Provence et s'installe ensuite à Paris où il poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de musique et de danse de Paris avec Jacqueline Challet-Haas.

En 1995, Karry Kamal Karry reçoit le premier prix Defi-Jeunes auprès de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports des Alpes Maritimes. Il mène alors, pendant près de dix ans, des recherches en ChoréOsophie, en « art et science en recherche transversale ». S'en suit une collaboration avec de nombreux artistes plasticiens et musiciens (Médéric Collignon, Élise Dabrowski, Gwenn-Aël Lynn, etc.) qui l'amène à réaliser plusieurs projets interdisciplinaires d'improvisation dans divers lieux parisiens (Khiasma, Le Point Éphémère, etc.).

En 2001, Karry Kamal Karry fonde sa compagnie Cie Karry Kamal Karry, regroupée aujourd'hui au sein de la structure K3MK Company (filiale de K3MK Group), dont il est le directeur artistique.

Entre 2001 et 2006, il crée et monte de nombreuses œuvres parmi lesquelles Noir Trace (2001), pièce autobiographique représentée au Théâtre du Merlan à Marseille et diffusée sur Arte ; Siamois § #1 (2002), première partie de son triptyque des Siams sur le thème de la monstruosité des corps et de l'être dans tous ses états ; Bakémono§ #2 (2004), présenté à l'édition 2008 du festival Seconde Nature (Aix-en-Provence) ; eSSe § #3 et La matrice des anges (2006) au Café de la danse à Paris, et montrée lors de Vidéos Danse au Centre Georges-Pompidou à Paris.

Le Théâtre du Merlan, Scène Nationale de Marseille, a soutenu Karry Kamal Karry dans son processus de recherche, avec plusieurs collaborations dans le cadre de l'organisation d'un festival (Marseille-Comores - MA), ainsi que sur le dernier volet du triptyque des Siams, La matrice des anges en partenariat avec le festival DANSEM.

Karry Kamal Karry a également mis en espace de nombreux textes d'auteur contemporain tels que Novarina, Genet et Duras. Il signe entre autres des mises en scène comme S pour M sur un texte de Christa Wolf et Michel Simonot ou encore celle de Médée, opéra contemporain de Michèle Reverdy.

En 2005, il fonde l'Ensemble Art Performance et lance le projet des Impro-Sessions où improvisateurs de musique électronique, de musique nouvelle, de danse, de théâtre, de vidéo-lumière et slameurs sont confrontés au public dans un espace-temps donné et prédéfini (Médéric Collignon, Joëlle Léandre, Louis Sclavis, Elise Dabrowski, etc.). Ainsi, Karry Kamal Karry crée un réseau d'échanges entre les artistes, le public et les espaces.

En 2006, lauréat de la Villa Médicis (Académie de France à Rome) – hors les murs –, Karry Kamal Karry retourne aux Comores, sur les traces de ses origines, pour mettre en place un laboratoire de recherche dans le prolongement de ses réflexions sur le corps avec : « Qu'est-ce qu'un corps comorien ici et là-bas ? ».

En 2007, de retour de sa résidence de recherche aux Comores, il fonde K3MK Group dont il est aujourd'hui le Président directeur général. Ensemble de plusieurs structures créatives et culturelles qui mutualise les moyens, les talents et les réflexions autour de la création culturelle, K3MK Group se développe au travers d'une nouvelle philosophie et une éthique du rhizome basée sur la liberté, la créativité, la vitalité et la diversité.

La même année, Karry Kamal Karry fonde le GREPC (Groupement de Recherche Expérimentale et pluridisciplinaire de la ChoréOsophie), « art et science en recherche transversale ». Il propose alors un nouveau concept interdisciplinaire faisant écho à ses recherches en art, sciences humaines et sociales, où le corps est pensé comme un objet de science.

En 2008, Karry Kamal Karry revient sur scène avec un projet en trois parties : Pièces détachées, représenté à Aix-en-Provence au 3bisF - lieu d'arts contemporain. Ce triptyque est créé d'après la question/réponse KessKissPass ? Trois fois rien et l'interrogation « Comment sauter par-dessus son ombre quand on en a plus ? » (sic).

Ce triple projet est traité à travers trois approches distinctes : Le Volet 1 - Suites for Solo – commande de pièces courtes à trois chorégraphes africains (Robyn Orlin, Nacera Belaza, Opiyo Okach); le Volet 2 - The French Suites – triptyque qui allie chorégraphie, musique, théâtre, vidéo de et avec Karry Kamal Karry ; le Volet 3 - Code k3mk 003 TFR 08 – sous la forme d'une performance-installation.

En accueil studio au CCN d'Aix-en-Provence - Pavillon Noir, Karry Kamal Karry crée plusieurs spectacles : en 2009, Mutatis Mutandis, pièce courte pour une danseuse, et en 2011, Suite Noir Traces... pour dix danseurs.

En 2013, il est nommé membre du Conseil International de Danse et président de la section Aix et Comores à l'UNESCO. À travers ses missions, il propose divers projets et évènements valorisant les objectifs du CID - Unesco. La même année, il crée « Fragments d'un sacrifice » et le présente en France, en Tunisie, en Allemagne, etc.    

Pensée

Les œuvres et les travaux de Karry Kamal Karry sont largement emprunts d'une démarche artistique et scientifique très rigoureuse et très conceptuelle. Il s'intéresse à des thématiques universelles et fondamentales qu'il explore de manière pédagogique et artistique. Cette vision de la recherche lui a permis de créer une existence effective d'un continuum entre recherche fondamentale et recherche appliquée. Ces recherches transversales en art et science l'ont ainsi amené à s'intéresser plus particulièrement à l'être corps et à la ChoréOsophie.

Pour Karry Kamal Karry, la ChoréOsophie « sagesse du corps » est l'ensemble des savoirs pratiques et théoriques concernant le corps – l'être-Corps – dans son rapport à l'art et la vie. Développé à travers ses créations, ce processus, né du questionnement général sur l'homme et la notion de « savoir-être », prend forme à travers une expérience singulière : une volonté de déconditionner le corps.

Marqué par les courants de la phénoménologie et de l'existentialisme, la ChoréOsophie est portée par une réflexion tournée vers la création et à la thérapie, elle est une manière de concevoir les rapports de l'être vivant au monde qui l'entoure.

Contribution artistique et scientifique

Actuellement, les travaux de recherches de Karry Kamal Karry sont orientés sur l'élaboration d'une méthode et d'une philosophie qu'il nomme la ChoréOsophie.

La ChoréOsophie : art et science en recherche transversale est un terme emprunté à Rudolf Laban, « connaissance, sagesse du corps » poussant un peu plus loin la réflexion sur le thème de la « sagesse de l'homme ». Ce terme est utilisé par Karry Kamal Karry pour désigner l'ensemble des savoirs pratiques et théoriques concernant le corps « l'être-Corps » dans son rapport à l'art et à la vie. C'est une philosophie appliquée à la création et la thérapie, une façon de concevoir les rapports de l'être vivant au monde, selon les courants de la phénoménologie, de l'existentialisme et de la ChoréOsophie. Cette dernière, à la fois technique de concentration et reconcentration sur soi est à la base de son processus de création, et se déploie dans l'ensemble de ses recherches où le corps, au-delà de celui visible et évident de l'homme, est un espace de sens métaphorique ou bien un objet d'étude autonome.

Après cinq phases de recherche et plusieurs conférences sur le sujet (Canada, France, Comores, Tunisie, etc.), Karry Kamal Karry entamera en 2017 sa sixième phase de recherche en Biochoréosophie (technologie & multimédia).

 Activités professionnelles

Très tôt l'idée d'un groupe œuvrant dans l'industrie et l'ingénierie culturelle, ainsi que dans l'industrie créative et artistique vient à Karry Kamal Karry. Après son retour des Comores en 2007 K3MK Group s'officialise.

De retour d'un voyage d'affaire de trois ans entamé en 2011 (Europe, Afrique et Amériques du nord), Karry Kamal Karry continue de dynamiser K3MK Group en y développant une vingtaine de filiales dans le monde en investissant dans le secteur de l'industrie et de l'ingénierie culturelle.

Karry Kamal Karry parvient à faire de son entreprise un conglomérat international présent dans les secteurs de l'ingénierie, des arts du spectacle, des médias, de la communication, de l'audiovisuel, du cinéma, de la musique, du patrimoine, du tourisme culturel, de la logistique, de l'édition, de la publicité, des infrastructures ou encore de la gestion.

Pour Karry Kamal Karry, "le monde de K3MK GROUP, c'est un monde où les idées reçues sont faites pour être bousculées. Un monde où la machine culturelle ne fait pas loi, mais où la curiosité intellectuelle et l'intuition inventent les modes de vie de demain. Un monde où l'on regarde loin devant et non derrière soi. Un monde attaché à des valeurs de transparence et d'authenticité, entièrement tourné vers le bien vivre des nouvelles générations à travers divers secteurs d'activités culturelles, commerciales, industrielles et de services".

Distinctions

  • 1995 : Lauréat national Défi-Jeunes
  • 2006 : Lauréat de la Villa Médicis – Hors les murs (Académie de France à Rome)

Chorégraphies et mises en scène

  • 2000 : Limbes-Limbus
  • 2001 : Noir Trace…
  • 2001 : Nu dans le bocal
  • 2002 : Siamois § #1
  • 2003 : Une scène pour Médée
  • 2004 : Bakémono § #2
  • 2005 : Improsessions
  • 2006 : eSSe § #3
  • 2006 : S pour M
  • 2008 : Pièces détachés
  • 2009 : 'Mutatis Mutandis
  • 2011 : Suite Noir Traces...
  • 2011 : BWV 243 – Magnificat de Bach
  • 2012 : La maladie de la mort
  • 2012 : A Rogue Animal
  • 2013 : Fragments d'un sacrifice
  • 2013 : OWNI - Objet Wivant Non Identifié
  • 2015 : Variations #3.0
  • 2016 : Flash Krash #2.0 – Body
  • 2016 : The Brutality of Fact

Lien externe

Biographie http://www.k3mk.net/ http://k3mk.wordpress.com http://k3mklaboratorium.blogspot.com http://www.dailymotion.com/user/k3mkcompany

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 163 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).