Encyclopédie Wikimonde

Keith Hart

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Keith Hart (né en 1943 à Manchester, Angleterre) est co-Directeur[1] du programme d'« économie humaine » (« Human economy »[2])à l'Université de Pretoria et vit à Paris avec sa famille. Son domaine de recherche principal porte sur l'anthropologie économique, l'Afrique et les Africains de la diaspora. Il a enseigné dans de nombreuses universités, principalement à Cambridge , où il a été directeur du Centre d'Études Africaines. Il a contribué à développer le concept d' économie informelle pour les études de développement et a publié de nombreux ouvrages sur l'anthropologie économique. Il est l'auteur de La Banque de mémoire (alias L'Argent dans un monde d'inégalités). Un de ses points d'intérêt a été la relation entre le mouvement et l'identité dans la transition des sociétés nationales à la société mondiale[pas clair]. Mais son travail se concentre sur l'apparente impasse entre les limites nationales de la politique et le fait que l'économie est désormais à l'échelle mondiale.

Revue Prickly Pear

En 1993, Keith Hart et Anna Grimshaw ont commencé à publier une revue a faible tirage appelée Prickly Pear. Ensemble, ils ont publié une série de dix numéros à partir du travail d'un éventail d'auteurs — des jeunes, des vieux, des inconnus, et des célèbres sur un éventail de sujets, de l'anthropologie, de l'histoire de la science, ou le film ethnographique. « Nous soutenons les amateurs passionnés de l'histoire pour faire circuler des idées nouvelles et radicales à un public aussi large que possible », ont-ils dit. « Et nous espérons ainsi réinventer l'anthropologie en tant que moyens d'engager la société[pas clair] ». En 1998, Matthew Engelke et Mark Harris ont pris la suite, poussant la diffusion au niveau mondial et en ajoutant quelques titres au catalogue. En 2001, "Prickly Paradigm"[3] sort comme une nouvelle incarnation de "Prickly Pear", édité par Matthieu Engelke, avec Marshall Sahlins , en tant que producteur. En 2004, Justin Shaffner numérise les numéros originaux de Prickly Pear en format PDF et permet leur mise à disposition sur le site Web de Keith Hart The Memory Bank[4].

The Memory Bank

The Memory Bank[4] est l'archive numérique et le blog de Keith Hart, qui a été créé en 2000 pour aider à faire connaître son ouvrage du même nom. Le site comprend une version finale du livre, de courts articles académiques écrits et publiés dans la dernière décennie, et des incursions dans le journalisme, des histoires, de la poésie, et des critiques de films.

Open Anthropology Cooperative

Open Anthropology Cooperative est un site de réseautage social pour les anthropologues fondée par Keith Hart en juin 2009 sur le Ning[incompréhensible][5]. Il y a actuellement plus de 7 500 membres de membres éminents de la discipline : thésards, étudiants et amateurs d'anthropologues. La création de ce site a été particulièrement utile pour le développement de l'anthropologie.

Principales publications

Livres en anglais

  • The Political Economy of West African Agriculture (1982)
  • The Memory Bank: Money in an unequal world (2000)
  • The Hit Man’s Dilemma: or business, personal and impersonal (2005)
  • Market and Society: The Great Transformation today (edited with Chris Hann) (2009)
  • The Human Economy: A citizen's guide (edited with Jean-Louis Laville and Antonio David Cattani) (2010)
  • Economic Anthropology: History, ethnography, critique (with Chris Hann) (2011)
  • People, Money and Power in the Economic Crisis: Perspectives from the Global South (edited with John Sharp) (2014)
  • Economy For and Against Democracy (editor) (2015)
  • Money in a Human Economy (editor) (2017)

Articles dans des revues

  • Informal income opportunities and urban employment in Ghana, Journal of Modern African Studies 11 (1973)
  • On commoditization, in E. Goody (ed) From Craft to Industry, Cambridge University Press, Cambridge (1982)
  • Heads or tails? Two sides of the coin, Man 21.4 (1986)
  • The contribution of Marxism to economic anthropology, in S. Ortiz (ed) Economic Anthropology: Topics and Theories (1983)
  • Kinship, contract and trust: the economic organisation of migrants in an African city slum" in in D. Gambetta (ed) Trust: Making and Breaking Co-operative Relations(1988)
  • Manchester on my mind: a memoir, Global Networks 3. 3 (2003)
  • Notes towards an anthropology of the internet, Horizontes Antropologicos 10. 2 (2004)
  • Money: one anthropologist’s view, in J. Carrier (ed) Handbook of Economic Anthropology (2005)
  • Agrarian civilization and world society, in D. Olson and M. Cole (eds) Technology, Literacy and the Evolution of Society: Implications of the work of Jack Goody (2006)
  • Bureaucratic form and the informal economy, in B. Guha-Khasnobis, R. Kanbur and E. Ostrom (eds) Linking the Formal and Informal Economies (2006)
  • Richesse commune: construire une démocratie économique à l’aide des monnaies communautaires, in Jérôme Blanc (ed) Exclusion et liens financiersMonnaies sociales (2006)
  • Marcel Mauss : in pursuit of the whole, Comparative Studies in Society and History 49(2) (2007)
  • Money is always personal and impersonal, Anthropology Today, 23.5 (2007)
  • Interview: Keith Hart answers questions on economic anthropology, European Economic Sociology Newsletter (2007)
  • The human economy, ASAonline (2008).
  • (With H. Ortiz) Anthropology in the financial crisis, Anthropology Today (2008)
  • The persasive power of money in S. Gudeman (ed.), Economic Persuasions (2009)
  • Money in the making of world society, in C. Hann and K. Hart (ed), Market and Society (2009)
  • An anthropologist in the world revolution, Anthropology Today (2009)
  • Mauss et sa vision de l’economie dans les annees 1920-25], Revue du MAUSS No. 36 (2010)
  • Kant, ‘anthropology’ and the new human universal, Social Anthropology (2010)
  • The financial crisis and the end of all-purpose money, Economic Sociology: the European Electronic Newsletter (2011)
  • Jack Goody: the anthropology of unequal society, Reviews in Anthropology 43.3: 199-220 (2014)
  • The rise and fall of Europe, Economic and Political Weekly 49.34 (August 23): 27-30 (2014)
  • (with H. Ortiz) The anthropology of money and finance: between ethnography and world history, Annual Review of Anthropology 43:465-482 (2014)
  • How the informal economy took over the world, in P.Moertenboeck, H. Mooshammer, T, Cruz and F. Forman (eds) Informal Market Worlds Reader: The architecture of economic pressure. NAI010 Publishers, 33-44.
  • Money in the making of world society. In Lovink, G., Tkacz, N. and de Vries, P. (eds) Moneylab Reader: An intervention in digital economy. Amsterdam: Institute for Network Cultures, 19-31.

Notes et références

  1. « Prof Keith Hart », sur www.up.ac.za (consulté le 17 janvier 2017)
  2. « Human Economy Programme | University of Pretoria », sur www.up.ac.za (consulté le 17 janvier 2017)
  3. (en) « Prickly Paradigm Press », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  4. 4,0 et 4,1 « The Memory Bank – A New Commonwealth — Ver 5.0 », sur thememorybank.co.uk (consulté le 17 janvier 2017)
  5. (en) « Ning (website) », Wikipedia,‎ (lire en ligne)

Liens externes


Cet article « Keith Hart » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).