Encyclopédie Wikimonde

KobOne

Aller à : navigation, rechercher

KobOne (kob-one.com) est un site internet fondé en 2002 et dédié aux graphistes.

Histoire

Le site KobOne a été fondé en 2002 et ses activités ont débuté par la mise en place d'un annuaire de références des agences de communication et créatifs professionnels indépendants. En 2003 le site intègre un espace d'échange dédié aux graphistes indépendants. Ces forums de discussions se développent et sont complétés en 2006 par l'ajout d'une rubrique de FAQs recensant les différentes questions fréquentes posées par les créatifs indépendants. Le développement d'un espace de publication de portfolios permet ensuite aux indépendants de publier et présenter leurs créations, plaquettes, flyers, illustrations ou logos. En 2010 la refonte du portail met en avant des interviews de professionnels, ainsi qu'un espace de publication de petites annonces et création blogs personnels. Depuis 2013 le site propose à ses visiteurs un mur d'inspiration mettant en avant des visuels créatifs.

Activité

Ce site communautaire est aujourd'hui reconnu dans le monde du graphisme pour son activité de promotion et défense des métiers créatifs et en particulier du métier de graphiste indépendant.

Il axe son activité sur la formation et l’information des jeunes créatifs. En septembre 2014[1] le site a notamment publié le résultat d'une étude concernant les rémunération des créatifs freelances. Le site propose des modèles de tarifs[2] de manière a éduquer les jeunes freelances sur les problématiques de définition des prix et taux de rentabilité. Ces notions et modalités de rédaction de devis sont débattues au cas par cas dans le forum[3].

Dans un article de Telerama.fr[4], Xavier de Jarcy précise que le site a participé en mai 2014 au mouvement #travailgratuit[5], mouvement de défense des graphistes professionnels, né à la suite des déclarations de Madame la Secrétaire d'Etat chargée du numérique Axelle Lemaire . Une délégation de représentants des graphistes dont faisait partie notamment le site KobOne , l'Alliance Française des Designers ou Ruedi Baur a été reçue le 21 juillet 2014[6] au Ministère du Budget à Bercy. À cette occasion, l'action de la plateforme collaborative KobOne a été relayé aussi par le site Nextinpact.com[7], ainsi que par le site d'information maddyness.com[8]. En novembre 2015 le site Telerama.fr publie un article "Les graphistes toujours en colère contre le travail gratuit[9]" dans lequel il est fait un point sur l'avancée de la question du travail gratuit des créatifs via une mise en perspective du marché avec la fermeture notamment du site emblématique Wilogo.

Il est cité dans les adresses utiles et ressources de l'ouvrage de référence "Profession Graphiste Indépendant[10]".

Fin janvier 2016 le site de publie le résultat de son étude sur les rémunérations des créatifs indépendants[11], article et infographie relayée par le magazine CBnews[12].

Audience

Le site rassemble une communauté de plus de 65 000 membres[13] indépendants et salariés :

Selon Alexa.com, il s'agit du 3833e site le plus visité de France en juillet 2015[14].

Le site fait partie des ressources recommandées par le Centre national des arts plastiques[15] (CNAP) ainsi que l'Institut national des métiers d’art [16]

Références

  1. « Créatifs freelances résultats du sondage CA et rémunération 2013 - 2014 -2015 », sur forum.kob-one.com (consulté le 6 juillet 2015)
  2. « Tarifs et prestations de graphiste, photographe, designer, styliste », sur www.kob-one.com (consulté le 6 juillet 2015)
  3. « Forum Graphistes », sur forum.kob-one.com (consulté le 6 juillet 2015)
  4. « Les graphistes en colère enfin entendus ? » (consulté le 6 juillet 2015)
  5. « NON A L'EXPLOITATION DU #TRAVAILGRATUIT COMME MODÈLE DE RÉUSSITE EN FRANCE », sur travailgratuit.com (consulté le 6 juillet 2015)
  6. « Travail spéculatif : compte rendu de la rencontre du 21 Juillet avec Madame la Ministre Axelle Lemaire & les représentants des créatifs professionnels », sur forum.kob-one.com (consulté le 6 juillet 2015)
  7. « Travail gratuit : bilan de la rencontre entre les graphistes et Axelle Lemaire » (consulté le 6 juillet 2015)
  8. « #Crowdsourcing : Le participatif provoque une polémique sur le travail non-rémunéré - Maddyness », sur www.maddyness.com (consulté le 6 juillet 2015)
  9. « Les graphistes toujours en colère contre le travail gratuit », sur www.telerama.fr (consulté le 11 novembre 2015)
  10. Eric Delamarre et Julien Moya, Profession graphiste indépendant: Statuts sociaux et fiscaux - Droit d'auteur - Aspects commerciaux - Pratiques à l'épreuve, Eyrolles, (ISBN 9782212281880) [lire en ligne (page consultée le 2015-07-27)] 
  11. « Infographie : bilan 2015 et tendances rémunérations des créatifs freelances | KobOne », sur www.kob-one.com (consulté le 2 février 2016)
  12. CB News, « Infographie : Qui sont les créatifs free lance? », sur www.cbnews.fr (consulté le 2 février 2016)
  13. « Membres », sur forum.kob-one.com (consulté le 6 juillet 2015)
  14. kob-one.com, Alexa.com, consulté le 3 juillet 2015
  15. « KobOne | Centre national des arts plastiques », sur www.cnap.fr (consulté le 6 juillet 2015)
  16. « Graphiste | Institut National des Métiers d'Art », sur www.institut-metiersdart.org (consulté le 6 juillet 2015)

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).