Encyclopédie Wikimonde

L'Altiplano (maison d'édition)

Aller à : navigation, rechercher

L’Altiplano est une maison d'édition indépendante qui s’est créée en mai 2006, et dont les premiers ouvrages publiés sont sortis à partir de janvier 2007. Ce nom, qui désigne un vaste plateau andin d’altitude, laisse entendre à la fois une référence à l’Amérique Latine, et une idée de hauteur qui trouve un relais dans l’ambition de la maison : donner prise sur les enjeux politiques et sociaux d’aujourd’hui. C’est ce qui ressort de la présentation de la ligne éditoriale sur le site web des éditions L’Altiplano, conclue par une formule qui ressemble à une devise : « Il est question d’agir pour comprendre. Puis, ayant compris, d’agir. Du haut de L’Altiplano, on relève le défi. »

Au nombre des livres publiés, on compte trois essais aux titres virulents, qui forment le début d’une collection « agit’prop », dont un important Fières d’être putes, écrit par des prostituées devant les déboires que leur font subir les applications de la Loi sur la Sécurité Intérieure de 2003, ainsi qu’un Mort à la démocratie, ouvrage mettant en garde contre ce qui constitue la rhétorique tautologique de nos régimes « évolués », leurs incuries et hypocrisies, dont le moindre n’est pas la justification électorale.

La création de cette maison trouve sa place dans un réseau de petite édition qui comprend, pêle-mêle non exhaustif : La Fabrique, Au Diable Vauvert, L’Atalante, Métailié, ou encore Naïve. L’ambition de L’Altiplano se situe cela dit visiblement plus du côté de l’apport social et politique que vers l’avant-garde littéraire.

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).