Encyclopédie Wikimonde

L'Animal fractal que je suis

Aller à : navigation, rechercher

Erreur de script : le module « Formatage du titre » n’existe pas.

L'Animal fractal que je suis
Auteur Jean-Claude Meynard
Pays Drapeau de la France France
Genre Essai
Éditeur Connaissances et Savoirs
Collection Art, Philosophie, Humanités numériques
Date de parution
Nombre de pages 217
ISBN 978-2-342-16284-4

L'Animal fractal que je suis (sous-titré L'Homme et la Complexité du réel) est un essai de l’artiste fractaliste Jean-Claude Meynard, paru aux éditions Connaissances et Savoirs en septembre 2018[1]

Résumé

Avec L'Animal fractal que Je suis[2], intitulé qui engage d'emblée une nouvelle définition de l'homme, JC. Meynard, signataire du Manifeste Fractaliste[3], propose de reconfigurer, avec la géométrie fractale comme outil de recherche et de connaissance, notre vision du monde.

Dans la revue Connaissance des arts, Zacharie Nadar explique : « Avec la géométrie fractale - dont il est l’un des acteurs majeurs sur la scène contemporaine - et l’outil numérique, Jean-Claude Meynard explore la complexité du réel en nous présentant le vivant comme un algorithme, sans fin ni limite, immense fractal composé de flux et d’arborescences (...[4]) ».

Deux parties composent le livre : un « Abécédaire » qui décline, par mots-clés, les facettes multiformes du travail de l'artiste et « Pour suivre » qui regroupe, par thèmes, les différents écrits critiques et analytiques qui, depuis 35 ans, jalonnent son parcours de plasticien. On peut y découvrir des textes de Nicolas Bourriaud, directeur général du MO.CO. (Montpellier Contemporain), Christine Buci-Glucksmann, professeur émérite à l’université de Paris VIII, Henri-François Debailleux, commissaire d’expositions et historien d’art (Dialogues I, II, III, avec J-C. Meynard), Giovanni Lista, historien et critique d’art, spécialiste du futurisme.

Autour du livre

Le projet de l'auteur est de permettre au lecteur, spectateur, amateur d'art, chercheur, étudiant en art, élèves des classes de lycée, d'appréhender, reconnaître, analyser la dimension fractale du monde.

C'est dans cette perspective pédagogique que les éditions scolaires Nathan[5] ont inclus dans leur nouveau manuel de mathématiques 2019, sous la rubrique Maths et Art, une notice explicative sur les fractals et particulièrement sur l'art fractal de JC. Meynard : " Jean-Claude Meynard utilise la géométrie fractale pour représenter l'humain dans ses cycles L'homme fractal et Les Métamorphoses. Cette notice est illustrée par l'œuvre de l'artiste " L'Escalier Up and Down, 2012 ". Une seconde œuvre " Génèse 2012 " est reproduite dans le chapitre " Comportement d'une suite " pour expliquer l'évolution de la notion de perspective du 15ème siècle au XXIème siècle avec le fractal[6].

Toujours dans cette même optique d'accompagnement pédagogique, le livre de JC. Meynard a été précédé par un double travail muséal et cinématographique.

Une exposition éponyme au Palazzo Tagliaferro, Andora, Italie, en 2015, sous l'égide du curator GianCarlo Pagliasso, critique d'art et spécialiste en esthétique[7],[8],[9].

Un film éponyme réalisé par Ethan Mark sous la direction de J-C.Meynard. En tant qu'introduction au livre - préface visuelle - ce film a été projeté le 8 octobre 2016 à la Médiathèque Communautaire de Biot (Alpes-Maritimes), accompagné d'un exercice de lectures croisées entre l'ouvrage de Jacques Derrida " L'Animal que donc je suis " et des extraits du livre de J-C. Meynard alors en cours de rédaction " L'Animal fractal que je suis "[10].

Lors des Rencontres Internationales sur l'Art Fractal à Istanbul (Turquie) organisées par Stéphane Kalla, au sein du Lycée de Galatasaray, de l'Institut Français, et du Musée Galatasaray, les 8 et 9 mars 2018, une master class de Jean-Claude Meynard s'est tenue avec comme double thématique : les métamorphoses fractales et " L'Animal Fractal que je suis ".[11] Parmi les autres intervenants au cours de ces Rencontres Internationales : Agnès Callu, Dominique Chateau, Nicolas Darbon, Jean-Joël Duhot, Jean-Paul Delahaye, Emmanuel Gabellieri, François Soulages...

Les Actes de ces Rencontres ont été publiés, sous la direction de Stéphane Kalla, en janvier 2020 aux éditions Connaissances et Savoirs sous l'intitulé " Art Fractal, les Champs du Possible[12]" dans la collection " Art, Philosophie, Humanités Numériques " dirigée par Jean-Claude Chirollet.[13] Quatre lettres (ou chapitres) de l'Abécédaire de " L'Animal fractal que je suis " sont reproduites dans ces Actes : le L du Labyrinthe - le R du Rébus - Le U de l'Utopie - le X de l'Inconnu.

Références

  1. Editions Connaissances et Savoirs, « L'animal fractal que je suis »
  2. Ce titre est une référence à l'œuvre de L'Animal que donc je suis, Boston, Galilée, , 218 p. (ISBN 2718606932) 
  3. Musées de Haute Normandie, « Manifeste fractaliste »
  4. Zacharie Nadar, « Jean-Claude Meynard, la part fractale du cinétisme ou l’œuvre fait son cinéma », Connaissance des Arts,‎ (lire en ligne)
  5. Hyperbole 1, Nathan, , 360 p. (ISBN 978-2-09-172908-4) 
  6. « maths et art fractal », sur Fractalisme,
  7. (it) « Palazzo Tagliaferro »
  8. (it) GianCarlo Pagliasso, « Animali ed altri esseri o l'essere animale e l'altro da se », artapartofculture,‎ (lire en ligne)
  9. (it) GianCarlo Pagliasso, « Animali ed altri esseri o l'essere animale e l'altro da sé. Il Bestiario frattale di Jean-Claude Meynard (II) », artapartofculture,‎ (lire en ligne)
  10. « Médiathèque communautaire de Biot », sur Fractalisme et art fractal,
  11. « Institut Français Turquie »,
  12. Art Fractal, les Champs du Possible, Paris, Connaissances et savoirs, , 245 p. (ISBN 978-2-7539-0634-1) 
  13. « Jean-Claude Chirollet »

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).