Encyclopédie Wikimonde

La Brique

Aller à : navigation, rechercher

LA BRIQUE
Image illustrative de l’article La Brique
Critique sociale de Lille et d'ailleurs

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Trimestriel
Genre presse alternative
Prix au numéro 2€
Diffusion 3000 ex.
Date de fondation mars 2007
Ville d’édition Lille et sa région

ISSN 1955-978X
Site web labrique.net

La Brique est un journal alternatif et autogéré de Lille distribué essentiellement dans la région Hauts-de-France.

Histoire

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Son premier numéro date de mars 2007. Le journal alimente la critique sociale des pouvoirs locaux. Il se revendique des cultures anti-capitaliste, anti-raciste et féministe.

D'abord bimestrielle, sa parution est devenue mensuelle en mars 2009, avant de devenir moins régulière un an après en raison notamment de la difficulté à tenir les délais, l'équipe étant bénévole. Son tirage était de 5000 exemplaires du No 13 au No 36. Le journal endetté, l'équipe a changé son modèle économique à partir de l'été 2013 : le tirage est désormais de 3000 exemplaires et sa diffusion, jadis sur l'ensemble du Nord-Pas-de-Calais et une partie de la Picardie, s'est restreinte sur la métropole Lilloise et l'ex-bassin minier.

Le nombre de pages du journal oscille entre 16 et 28 selon les numéros. Depuis l'été 2013, à l'occasion des élections municipales de Lille, le journal a entièrement changé sa maquette et s'est consacré à une formule basée sur des thématiques (Logement, Culture, Pouvoirs locaux, etc.).


Procès

En 2015, l'équipe du journal est verbalisée pour « vente à la criée » sur le marché de Wazemmes. L'équipe refuse de payer l'amende en invoquant la libre diffusion de la presse et la loi Bichet. Le 4 octobre 2016[1], son directeur de publication comparaît devant les tribunaux. Le journal est relaxé et le juge pointe l'illégalité de la ville de Lille pour l'application d'un article limitant la liberté de la presse[2],[3].

Liens externes

Références

  1. « La mairie de Lille intente un procès à La Brique », sur acrimed.org, (consulté le 27 octobre 2017)
  2. « La Brique relaxée pour absence de motivation », Acrimed | Action Critique Médias,‎ (lire en ligne, consulté le 6 janvier 2018)
  3. « LILLE - Le journal « La Brique » mis à l’amende par la ville », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 3 septembre 2018)

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).