Encyclopédie Wikimonde

Lauren Ekué

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Lauren Ekué, née le à La Garenne-Colombes en France, est une écrivaine française.

Biographie

Ses parents ont quitté le Togo pour s’installer en France dans les années 1970. Elle est la petite-nièce de Paulin Freitas, unique Ministre d'Etat, premier ministre des Affaires Etrangères sous la présidence de Sylvanius Olympio. Elle est donc aussi la nièce de Horatio Freitas, sportif émérite, et ancien ministre des Sports et de la Culture de la République du Togo. Ce dernier compte cinq nominations.

Elle entreprend des études en sociologie à l’université Paris VIII et un cursus en relations presse à l’Institut international de la communication de Paris.

Elle se tourne vers l’écriture. Elle collabore avec des journaux de la presse féminine ethnique, notamment à la création de la revue Chocolate.

Cette expérience lui a permis de cumuler des postes spécifiques à la presse féminine, du stylisme-photo à la rédaction d’articles concernant la mode, notamment l’analyse des tendances internationales, africaines et diasporiques. Le monde féminin noir, sa beauté, ses représentations, son entretien et les questionnements qu’il suscite sont au cœur de son travail pour de nombreuses revues spécialisées mais aussi celles de la presse féminine généraliste et internationale.

Elle publie son premier roman Icône Urbaine en 2005. Cette œuvre en partie biographique qui dépeint la génération Hip-Hop dans un style et une démarche qui s’inscrivent dans la littérature féminine contemporaine post-féminisme. Ce roman est le premier roman en langue française s'inscrivant dans le registre du Hip-Hop feminism.

Carnet Spunk, publié en 2010 est un essai fiction relevant du féminisme Noir, dans lequel l’auteur y relate la nuit du 04 novembre 2008 dans le quartier d’Harlem, et aborde une discussion sur la beauté noire en applaudissant Michelle Obama et rendant un discret hommage à la romancière afro-américaine Zora Neale Hurston.

Elle s’approprie les rouages fictionnels de la littérature romantique pour revisiter sur le mode satirique les dérives de le Françafrique dans son dernier ouvrage Black Attitude #1 en 2011.

Elle participe en 2013 à une conférence sur la mode africaine lors du Salon du Livre et de la Presse de Genève.

Son travail précurseur est analysé en 2014 lors d'un workshop sur les écrivains togolais organisé par l'Université de Berlin.

https://www.iaaw.hu-berlin.de/de/afrika/literatur-und-kultur/projekte/medienwechsel-und-intermedialitaet-in-togoischen-kulturen/workshop-creativite-intermediatique-au-togo-et-dans-la-diaspora

En 2015, elle répond à l'invitation du Haverford college. Elle donne une conférence sur : L'Expérience Noire au Féminin dans la France Contemporaine.

A l'occasion de l'Expo Milano 2015, Exposition Universelle, elle rédige le texte Appellation d'origine contrôlée sur la culture culinaire du Togo empreint de féminisme Noir, au sein de l'anthologie Novel of the World. Ce recueil fait partie de l'initiative We Women for Expo.

http://www.modaeventiexpo.it/novel-of-the-world-gesto-di-nutrirsi-raccontato-da-4-angoli-terra.shtml

Livres

  • Icône Urbaine, 2005
  • Carnet Spunk, 2010
  • Black Attitude #1, 2011

Voir aussi

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).