Encyclopédie Wikimonde

Legends of Olympia

Aller à : navigation, rechercher

Legends of Olympia, que les habitués abrègent souvent en LoO, est un jeu de rôle français en ligne gratuit, en tour par tour. L'univers parcouru est basé sur la mythologie grecque, même si une forte part de fantastique a été associée : espèces diversifiées au choix (Olympiens, Elfes, Nains, Géants, Sauvages, Humains et utilisation de créatures variées pour certaines aventures), ajout de magies et de métiers pourvus de plusieurs compétences, spécifiques à chaque espèce.

Objectifs du projet

Au-delà du jeu à proprement parler, LoO a une volonté plus large :

Fournir une initiation aux jeux de rôles, aux internautes qui seraient intéressés. Legends of Olympia ouvre ses portes à tout le monde sans autre restriction qu'avoir lu les règles et les avoir globalement comprises. Ceux qui n'ont jamais eu l'occasion de jouer sur table pourront alors découvrir un fonctionnement assez similaire, malgré un nombre de joueurs bien supérieur.

S'attacher à un environnement agréable et au respect des personnes et de la communauté. Par exemple le langage SMS, véritable fléau du net, est banni tandis que les joueurs sont poussés à écrire des textes dans le cadre du jeu qu'ils proposent aux autres en échange de conseils et critiques pour s'améliorer.

Favoriser une navigation efficace. Malgré un ensemble qui devient de plus en plus touffu par de nombreuses améliorations, la programmation est effectuée dans une politique de code léger dont les petites connexions n'ont pas à souffrir. LoO est aussi compatible avec la plupart des navigateurs. Aucune publicité n'est incluse pour ne pas dégrader le site.

Aider sur un plan informatique des sites aux objectifs et aux critères de qualité équivalents. Un système de partenariat est alors mis en place.

S'ouvrir sur d'autres projets, via internet, en sensibilisant la communauté de LoO sur des différentes possibilités d'actions, comme son soutien à BOINC (Berkeley Open Infrastructure for Network Computing) qui oeuvre entre autres dans les domaines de santé publique.

Historique

En 1999, Legends of Olympia est créé sous la forme d'un jeu de rôle papier. Les première et seconde éditions posent les bases de l'histoire, les personnages importants et la plupart des principes du jeu.

Fin 2001 c'est le début du développement du jeu en ligne avec une succession de versions alpha et béta.

La Béta-5 lancée en Mai 2003 voit l'affluence de joueurs s'accroître sensiblement et le site est alors pourvu d'un hébergement Internet assez puissant pour accueillir la communauté grandissante.

Après une série de tournois, la version finale ouvre le 1er Janvier 2006. Version finale ne signifie pas que le jeu cessera d'évoluer, mais que les personnages des joueurs ne seront plus effacés. L'investissement Role Play peut donc se faire sur le long terme tout en bénéficiant des améliorations constantes du jeu.

Les acteurs

Une équipe de programmation et d'animation se charge d'encadrer le jeu, comme le ferait un maître du jeu pour un jeu de rôle sur table : faire évoluer le jeu par des innovations, garantir le respect des règles, donner les grandes lignes scénaristiques, assurer une marge de manœuvre d'inventivité aux joueurs tout en maintenant la crédibilité des contextes historiques et politiques inhérents à l'univers créé.

Chaque joueur dispose d'un compte, communément appelé "case" en rapport avec la matérialisation de son personnage sur la carte du monde (ou "plateau"), et d'un ensemble de moyens pour jouer et communiquer :

  • Une fiche de jeu comportant les caractéristiques de son personnage (Force, Endurance, etc), des outils de communication à petite et moyenne échelle (messagerie interne au jeu, messages du jour) et les interfaces nécessaires à ses déplacements et ses actions (menu déroulant pour choisir d'attaquer, de lancer des sorts, de poser du matériel par terre ou de donner de l'or, les intéractions avec les bâtiments, etc), l'accès à son inventaire et la gestion de son profil.
  • Des forums Role Play pour développer son personnage et l'impliquer directement au cœur des réactions des différents camps. Le personnage prend alors directement la parole et expose ses opinions.
  • Un Chat-IRC Role Play, où le personnage se trouve directement mêlé à des conversations, voire de courtes scènes d'action en temps réel et dans un cadre propice à l'ambiance du jeu comme un taverne, une forêt, etc.
  • Des forums Hors Role Play pour que le joueur exprime son avis sur les évolutions du jeu ou d'autres thèmes en rapport avec la communauté rôliste dans son ensemble.

Des buts variés

La progression individuelle de chaque personnage se définit par un gain d'expérience au fur et à mesure de ses actions qui lui permet d'accroître ses aptitudes physiques et magiques. On pourrait alors penser qu'il n'est pas besoin de chercher le pourquoi du comment pour obtenir un personnage puissant.

Toutefois l'accent est mis sur la pérennité des personnages. Les interactions incontournables entre eux, les différentes chroniques qui relatent ce qu'il s'est passé sur le "plateau", les archives remplies automatiquement font que les personnages doivent assumer leurs actes dans le temps.

La réelle dimension d'un personnage n'est alors plus le reflet de sa puissance brute, mais des liens qu'il a su tisser ou dénouer tout au long de son existence, comme conserver un accès à une ville, aux équipements et magie qu'elle propose, bénéficier du soutien de factions, etc. Cette implication dans le jeu, à travers son quotidien ou des aventures scénarisées, agit directement sur l'évolution de l'univers, comme la construction des cités entièrement tributaires de leurs populations et des attaques qu'elles peuvent subir.

Si l'aspect wargame du jeu conserve une place de choix en s'appropriant les notions de compétition, de hasard et d'exploit, les domaines politiques et commerciaux sont jugés tout aussi intéressants et largement employés.

Ces différents niveaux, favorisés par un système de tours sur 24 heures qui amène une grande souplesse de jeu, s'adaptent aussi à la disponibilité de chaque joueur. Qu'il ait 10 minutes à consacrer au jeu ou plus d'une heure par jour, il y trouvera de l'intérêt et de l'amusement.

Jargon

BAL : Abréviation de Boîte Aux Lettres, c'est un endroit où se trouvent tous les messages que l'on reçoit dans le jeu.

BG : Abréviation de Back Ground, qui fait référence au décor et à l'histoire, le passé, le contexte du jeu. Les joueurs qui écrivent des chroniques ou qui font du RP dans le jeu doivent lire le RP afin de s'y intégrer.

DLA : Abréviation de Date Limite d'Activation, il s'agit de la date limite où finit un tour et où commence le suivant. Il y a deux types de DLA : fixe et glissante. La fixe change de tour automatiquement, que le joueur se connecte ou non au jeu. La glissante change de tour uniquement quand le joueur se connecte au jeu, ce qui présente beaucoup moins d'intérêt.

LoO : Abréviation de Legends of Olympia

Malus : C'est un mot que vous connaissez bien, et sur LoO, le malus (en points), c'est quand vous encaissez, esquivez des attaques ou lorsque quelqu'un s'entraîne sur vous. Le tour suivant, vos points de malus sont réduit de 9 et retombent à 0 si vous n'en n'avez pas plus de 9.

RP : Abréviation de Role Play, et signifiant en français Jeu de Rôle, ce terme désigne plus généralement sur LoO ou dans des jeux similaires le fait de se mettre dans la peau du personnage que l'on joue. Il signifie aussi le fait de poster des messages qui font parler le personnage que l'on joue, dans le forum ou dans le jeu.

HRP : Abréviation de Hors Role Play , ce terme fait référence à un message où parle le joueur et non le personnage.

Zerk ou Berzer(c)k : C'est un mot que vous ne rencontrerez que sur des jeux qui sont délimités par tours. Ce terme fait référence à une action qui se fait juste à la fin du tour et au début du tour suivant, permettant au joueur de faire deux fois ce qu'il ferait normalement. Cela s'applique au déplacement, mais est surtout pratiqué pour des attaques furtives. Voici comment se décompose un zerk:

  1. En fin de tour : le perso se déplace vers celui qu'il veut attaquer, et l'attaque
  2. En début du tour qui suit : Le perso l'attaque à nouveau, et se déplace vers son point initial ou aussi loin qu'il le peut.

En général, un zerk ne dure qu'une minute, voire pour quelques secondes, mais il implique évidemment que le joueur connaisse exactement le passage de fin de tour. L'antizerk, sur LoO, est une contrainte qui impose une heure minimale à laquelle le joueur pourra faire ses actions. Le zerk est donc rendu plus ou moins impossible.

HS : abréviation de hommes sauvages.

Liens externes

Legends of Olympia

Règles de LoO

Article publié sur Wikimonde Plus.