Encyclopédie Wikimonde

Leila Albayaty

Aller à : navigation, rechercher

Leila Albayaty, française d'origine irakienne est une réalisatrice, actrice, scénariste, musicienne, chanteuse, multi-instrumentiste et performeuse.

Elle joue dans ses propres films et en compose la musique.

Biographie

Leila est née en Auvergne en France d'une mère française et d'un père irakien. Elle a étudié le violon alto et l'opéra au Conservatoire de Bordeaux, 3 ans en architecture et possède un cinéma DEUG de Paris 8. Après un accident de voiture à Bordeaux, elle quitte la France à l'âge de 22 ans, souffrant d'amnésie. Elle déménage en Belgique pour étudier à l'école de cinéma IAD. Elle arrête ses études et devient autodidacte. Elle travaille entre la Belgique, l'Allemagne et l'Egypte.

Musique

Elle a enregistré plusieurs albums, "Dans le soleil", produit par Stupid Competition, "Berlin Telegram Record" et "Flame" produits par Leila et a composé différentes musiques de films, spectacles et performances.

Dans l'intimité de sa chambre, elle commencé à composer et à créer des mélodies délicates. Sa voix est remplie d’émotions et exprime sa personnalité «poétique, énigmatique et fantastique».

Elle a enregistré la bande son de ses propres films VU et Berlin Telegram.

Berlin Telegram Record est la bande originale de la compositrice et chanteuse Leila Albayaty de son premier long métrage, Berlin Telegram (2012). L’album et le film retracent la rencontre musicale entre la chanteuse, actrice et réalisatrice, Leila Albayaty, et différents musiciens pop, rock, électro, contemporains et orientaux du monde entier.

Avec: Leila Albayaty, Alain Rylant, Ivan Imperiali, Cristoforo Spoto, Jef Mercelis, Tarek Atoui, Joy (Groupe de rock avec Marc Huygens, Françoise Vidicq, Anja Naucler), Eric Thielemans, Teuk Henri, Kouzy Larsen, George Van Dam, Karim Francis, Karim Francis .

Elle s'est produite en Europe et au Moyen-Orient et a enregistré des bandes sonores de films.

Elle joue différents instruments, chante en français, anglais et allemand. Elle a récemment appris l'arabe et compose maintenant sa nouvelle musique avec des paroles et des sonorités arabes. Elle s'intéresse à une fusion de différentes cultures et identités entre Bruxelles, Berlin et le Caire.

Leila Albayaty présente Un palmier aux étoiles comme une performance multimédia. Elle développe une histoire à multiples facettes de la migration et de son influence sur l'identité culturelle, tout en décrivant son propre voyage entre la culture arabe et la culture occidentale.

Films

Son premier court métrage Vu, fiction, (2009)[1], 25 ', a reçu une mention spéciale du jury à la Berlinale 2009[2] et a été présenté à une quinzaine de festivals de film internationaux. Il a été produit par Stempel et soutenu par la Wallonie Bruxelles Images.

Synopsis: Leila a été victime d'un mystérieux accident de voiture. Maintenant, c'est l'été et Leila s'échappe, pour soigner ses blessures dans les bras de sa soeur, Anna. Mais les deux soeurs ne peuvent pas se connecter et si Leila va guérir, elle fera les premiers pas seule.

Son premier long métrage, Berlin Telegram (2012), 80 ', a été présenté en première mondiale à Indielisboa, en première arabe au Festival de Dubai, puis dans une vingtaine de festivals internationaux: Mar del Plata, Cinemania ... Il a reçu le TV5 Award pour Meilleur film francophone à Genève tout écran et meilleure cinématographie à Achtung Berlin. Il a été produit par Stempel Films (Belgique) et Zéro Fiction (Allemagne)

Son dernier film Face B[3] (2015), 40 ', un documentaire de fiction, a été présenté en première mondiale au Forum de la Berlinale 2015[4] Expanded. Il a été produit par Leila Albayaty, Kwassa Films et Michel Balagué.

Elle travaille sur un nouveau film "Mon père s'appelle Abdul", un long métrage documentaire, sélectionné en work in progress à Dubai Film Connection et montré avec Doha Film Instituteà Cinelink Sarajevo 2019.

"Le nom de mon père est Abdul" décrit une rencontre entre les cultures occidentale et arabe à travers l'histoire d'une famille franco-irakienne. Le film témoigne des fractures d'une famille exilée qui, malgré tout, croit toujours en l'espoir et la liberté.

Discographie

  • Dans le soleil, (2006) Stupid Competition.
  • Berlin Telegram Record (2013), Leila Albayaty
  • Flame (2019), Leila Albayaty

Musiques de films

Article publié sur Wikimonde Plus.

  1. (en) « VU », sur www.berlinale.de (consulté le 27 octobre 2019)
  2. (en) « VU », sur www.berlinale.de (consulté le 27 octobre 2019)
  3. « Berlinale 2015 : la Belgique au féminin. - Cinevox », (consulté le 27 octobre 2019)
  4. (en) « Face B », sur www.berlinale.de (consulté le 27 octobre 2019)

Performance Art

Dans Du palmier aux étoiles, Leila Albayaty présente une performance multimédia. Elle développe une histoire à multiples facettes de la migration et de son influence sur l'identité culturelle, tout en dans le même temps dépeignant son propre voyage entre la culture arabe et occidentale.