Encyclopédie Wikimonde

Lenny Lafargue

Aller à : navigation, rechercher

Lenny Lafargue, de son vrai nom Gérald Lafargue[1], est un auteur compositeur interprète guitariste de blues français.

Biographie

Lenny Lafargue est un bluesman français aux influences blues sudiste, rock 'n' roll, swamp, boogie, swing, zydeco[2].

Précurseur de la scène blues française, il est auteur-compositeur-interprète.

Originaire de Bordeaux, Lenny Lafargue est passionné très jeune de guitare et s'adonne à la bande dessinée. Il séjourne deux ans au Royaume-Uni où il découvre toute la richesse de la scène musicale anglaise où le blues explose. De retour en France, il quitte le domicile familial pour se consacrer à la musique, la guitare, la musique afro-américaine qu'il étudie en profondeur en autodidacte[2],[3],[4].

À 16 ans il se produit dans les rues et partout où l’on veut bien de lui en musicien itinérant. En 1975, il forme son premier groupe de blues et rhythm and blues « Mojo Blues » qui rencontre un vif succès. En 1980, il émerge sur la scène rock et rhythm and blues de Bordeaux. Mais c’est en 1980 que débute sa carrière nationale lorsqu'il est sollicité pour accompagner une icône, Memphis Slim. En 1986 Lenny Lafargue est engagé au Master Guitar Biarritz, festival où il partage la scène avec Bill Thomas, Paco de Lucía, Al Di Meola, John Mc Laughin[2],[3],[4].

Puis très vite il se produit sous son propre nom, il sillonne la France pour de très nombreux festivals et scènes nationales en première partie des plus grandes vedettes afro-américaines ou en tête d'affiche[2],[3],[4].

Analyse de l'œuvre

Depuis le Master Guitar Biarritz en 1986[2], Lenny Lafargue s'est produit sur de nombreuses scènes et festivals blues.Récemment on le retrouve au Festival Blues Passions de Cognac en 2017, au New Morning à Paris en 2018, au festival Blues en Loire 2018, au festival Faubourg du Blues Verdun 2018. Il a aussi effectué avec Jacques « Black Jack » Garcia une série de conférences-musicales intitulées Du blues et des hommes par exemple au festival Les Nuits du Blues à Abbevile en 2014.

Son répertoire référencé à la Sacem fait état de plus d’une soixantaine d’œuvres dont il est auteur et compositeur et de deux titres créés avec Benoit Blue Boy. Par ailleurs Lenny Lafargue a repris plusieurs standards anglais, notamment dans son album Blues Hymns.

Lenny Lafargue est reconnu comme un artiste incontournable du blues en France qui a créé un style de suite reconnaissable[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10].

Discographie

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Les informations suivantes proviennent principalement de : Blues & co[4] et soulbag.fr[11].

Albums

  • 2017 : Un ange (Le bon temps rouler, Absilone)
  • 2014 : Blues Hymns (V.music)
  • 2011 : Je ne pense qu'à ça (V.music, distribution Wagram)
  • 2007 : Intemporel (V.music, Anticraft)
  • 2004 : À qui parler ? (Musique évolution, Alternative distribution)
  • 1999 : L'estuaire (Éditions Célia, Scalen)
  • 1996 : Les clefs du paradis (Pygmalion Records, Musidisc)
  • 1990 : Mauvaise carte (Broadway Records, Harmonie)
  • 1986 : Free Way (1e album)[3]

Notes et références

  1. Bob-morane, « AmieZ, les rencontres gratuites de A à Z : Lenny Lafargue au « Rock blues café » de Mérignac », sur www.amiez.org (consulté le 11 mars 2019).
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 Patrick Venries (dir. publication) (photogr. D. R.), « Les sons français dans la langue blues », sur www.sudouest.fr, Bordeaux, Société anonyme de presse et d'édition du Sud-Ouest, (e-ISSN 1760-6454, consulté le 4 mars 2019), À la une / Pyrénées-Atlantiques / Bayonne.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3 et 3,4 Serge Sciboz, « Lenny Lafargue : King of the Bayou », BCR la revue : blues country rock’n’roll : l'esprit de la passion, Saint-Jacques-de-Thouars, Association Blues compagnie, vol. 11, no 40,‎ , p. 21-23 (ISSN 1771-1525).
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 Erick Diard, « Blues en live : Rencontres avec Burt Blanca, Lenny Lafargue, Laurent Bourdier, Debbie Bond, Gemma Ray, Giles Hedley, Papy Blues, Robert Crumb, Bror Gunnar Jansson », Blues & co : autrement blues, Thouars, Blues & co, no 75,‎ , p. 21-25 (ISSN 1289-6713).
  5. Alain AJ-Blues (rédacteur adjoint) et Frankie Pfeiffer (rédacteur), « Lenny Lafargue : Un ange », sur www.paris-move.com (consulté le 5 mars 2019).
  6. Jean-Philippe Porcherot (texte et photos), « Compte rendu : Les échos des concerts et festivals », sur www.bluesmagazine.net, [2011] (consulté le 5 mars 2019).
  7. Entre autres (photogr. Sylvain Caro), « Carrefour du blues en Sumène Artense : Lenny Lafargue », sur www.sweethomemusic.fr (site personnel), (consulté le 5 mars 2019).
  8. Robert Moutet, « Chroniques : Disques > Scène française », ABS Magazine : un autre regard sur la musique afro-américaine et son environnement, Chateaugay, ABS (Arvern' blues society), no 56,‎ , p. Lenny Lafargue : Un ange (ISSN 1765-4912, lire en ligne, consulté le 6 mars 2019).
  9. Joël Bizon, « Chroniques : Lenny Lafargue Blues Hymns (auto produit) », sur bcrlarevue.monespace.net (site de BCR la revue), Saint-Jacques-de-Thouars, Association Blues compagnie, (consulté le 6 mars 2019).
  10. Nathalie Barborin, « Compte rendu : Faubourg du blues », Blues Magazine, Deuil-la-Barre, Association Blues etc., no 91,‎ , p. 30 (ISSN 1272-9094).
  11. « Home : Disques », index disques, sur www.soulbag.fr, Noisy-le-Sec, Comité de liaison des amateurs de rhythm & blues (consulté le 14 mars 2019).

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).