Encyclopédie Wikimonde

Les Aveugles (paraboles)

Aller à : navigation, rechercher

Les différentes paraboles prononcées par Jésus Christ sur Les Aveugles font allusion à l'humanité à la recherche d'une lumière spirituelle. Dans la Bible, il y a trois passages qui parlent de miracles sur un ou des aveugles; on peut retrouver ces passages notamment chez les évangélistes Matthieu chapitres 9 et 20, et, Marc chapitre 8.

Texte

« Jésus guérissant un aveugle à Jéricho » (peinture rhénane du début du XVIe siècle, église Saint-Louis-en-l'Île, Paris IV).

Evangile selon Luc, chapitre 18, versets 35 à 43:

« Comme Jésus approchait de Jéricho, un aveugle était assis au bord du chemin, et mendiait. Entendant la foule passer, il demanda ce que c'était. On lui dit : C'est Jésus de Nazareth qui passe. Et il cria : Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ! Ceux qui marchaient devant le reprenaient, pour le faire taire ; mais il criait beaucoup plus fort : Fils de David, aie pitié de moi ! Jésus, s'étant arrêté, ordonna qu'on le lui amène ; et, quand il se fut approché, il lui demanda : Que veux-tu que je te fasse? Il répondit : Seigneur, que je retrouve la vue. Et Jésus lui dit : Retrouve la vue ; ta foi t'a sauvé. À l'instant il retrouva la vue, et suivit Jésus, en glorifiant Dieu. Tout le peuple, voyant cela, loua Dieu. » (Traduction d'après la Bible Louis Segond).

Interprétation

Selon l'homélie 2, paragraphe 1, de Grégoire le Grand, l'aveugle est l'humanité, retrouver la lumière signifie: trouver le chemin du paradis grâce à Jésus-Christ, venu sortir les humains des ténébres, et dénommé également Rédempteur.

Saint-Grégoire-le-Grand, docteur de l'église, va plus loin en expliquant que dans chaque miracle du Fils de l'Homme, il faut voir d'autres vérités que le sens littéral vu au premier degré.

Pour l'Abbé Massana, cette parabole mèle foi et espérance, deux des vertus défendues par l'Église. Pour lui: « Croire, en effet, c'est voir d'un regard intérieur », et Jésus veut emmener la lumière dans le cœur intérieur des humains [1].

Le Père Joseph Marie commence son homélie en éclairant l'auditeur on ne peut mieux, il dit : « Le thème qui sous-tend la liturgie de ce jour est celui du discernement de la lumière. Le premier verset du Psaume : « Le Seigneur est ma lumière et mon salut » (Ps 27 [26]) nous livre le fil rouge des lectures et des oraisons. » L'homélie du Père est une explication sur la lumière que représente Dieu et son Fils [2] (Ps 27).

Il faut ponctuer les commentaires de ces paraboles sur un aveugle, et d'autres sur deux aveugles qui se perdent. Les guérisons sur un ou deux aveugles signifient bel et bien que Jésus est la lumière du monde, celui qui veut montrer l'aspect divin et apporte la Bonne Nouvelle, alors que les deux versets chez Matthieu et Luc (Mt 15. 14, Lc 6. 39), , même s'ils font référence à la lumière, parlent de l'importance qu'il faut donner aux prophètes -les voyants- venus guider les humains aveugles; l'humain aveugle ne doit pas se fier qu'à un autre aveugle pour trouver son chemin de vie.

Notes et références

  1. Homélie sur l'Évangile du vendredi de la première semaine de l'Avent par l'Abbé Joseph Massana (2/12/2005)[1]
  2. Homélie du Père Joseph Marie du vendredi de la première semaine de l'Avent datée du 3 décembre 2010 [2]

Voir aussi

Liens externes

  • Mt 9. 27-31, Mt 20. 29-34 (http://www.biblegateway.com/bible?language=fr&version=2;32&passage=MATT%2020%3A29-34), Mc 8. 22-26 (http://www.biblegateway.com/bible?language=fr&version=2;32&passage=MARK%208%3A22-26), Lc 18. 35-43 (http://www.biblegateway.com/bible?language=fr&version=2;32&passage=LUKE%2018%3A35-43); Mt 15. 14 (http://www.biblegateway.com/bible?language=fr&version=2;32&passage=MATT%2015%3A14), Lc 6. 39 (http://www.biblegateway.com/bible?language=fr&version=2;32&passage=LUKE%206%3A39)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).