Encyclopédie Wikimonde

Ligue nationale contre l'obésité

Aller à : navigation, rechercher
Ligue nationale contre l'obésité
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Organisation non gouvernementale
But Lutte contre l'obésité
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 2014
Fondateurs Agnès Maurin, David Nocca, Pierre Niergue
Identité
Siège 24, rue Tronchet, 75008 Paris (France)
Président David Nocca
Directeur général Agnès Maurin
Méthode Prévention, Accompagnement, lobby, Expertise
Financement Dons
Membres Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Employés 8
Site web www.liguecontrelobesite.org/

La Ligue contre l’obésité est une association française, loi 1901, créée le 27 mars 2014 à Montpellier par le professeur de chirurgie bariatrique David Nocca, Agnès Maurin, directrice d’association et Pierre Niergue, chef d’entreprise.

Organisation non gouvernementale déclarée d’intérêt général, la Ligue contre l’obésité a pour mission de mener un combat quotidien contre la pathologie, les préjugés et la stigmatisation[1] des personnes souffrant d’obésité.

La Ligue contre l’obésité a obtenu de l’agrément Santé accordé par le ministère de la santé en avril 2019[2].

Histoire

En 1997, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie un rapport issu des travaux de l’International Obesity Taskforce. Ce rapport confirme que l’obésité est devenue un problème de santé publique majeur[3]. L’OMS reconnaît l’obésité comme une maladie chronique[4] et définit « le surpoids et l'obésité comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé ».

Le 16 avril 2019, La Ligue contre l’obésité obtient l’agrément Santé accordé par le ministère de la Santé [2]. La même année, la Ligue contre l’obésité ouvre un centre de formation à Montpellier.

Engagée dans la première Journée mondiale unifiée contre l’obésité (en) qui se déroule le 4 mars 2020, la Ligue contre l’obésité organise « 12 marches dans 12 villes[5] » de France.

Mission

Changer la perception de l’obésité par une meilleure connaissance de la maladie

La Ligue contre l’obésité souhaite changer le regard porté sur les personnes en excès de poids[6] et lutter contre les discriminations[7],[8],[9]et la grossophobie[10],[11]

Développer la prévention dès les premiers questionnements sur son poids à travers un dépistage précoce. La Ligue contre l’obésité organise différents programmes et actions sur l’ensemble du territoire. Elle mène des actions ciblées pour intégrer des objectifs de lutte contre l’obésité dans les politiques de la ville sur le territoire national. Différentes actions de prévention, dépistage, sensibilisation sont reconduites d’année en année. Ces actions pédagogiques sont gratuites et cibles des publics variés (enfants, adolescents, adultes, personnes handicapées, salariés, etc.).

Renforcer et harmoniser la prise en charge

Un congrès annuel « Les idées fortes »[12] Ce congrès réunit l’ensemble des associations de patients nationales adhérentes de la Ligue contre l’obésité. Au programme, ateliers, conférences, présentation des associations et remise de la bourse Obesinov et du prix Santinov à destination de ces associations de patients afin de les aider financièrement dans la réalisation de leurs projets[13].

Se donner les moyens d’agir dans l’espace public et institutionnel[14],[15]

La Ligue contre l’obésité est intégrée au groupe de travail de la « Feuille de route prise en charge de l’obésité 2019-2022[16] » de la Direction générale de l’offre de soin et a participé à la mise en œuvre des groupes de travail sur les «Parcours de soins des adultes et enfants en surpoids et atteints d’obésité[17] »menée par la HAS (Haute Autorité de Santé).

Structure

La Ligue contre l’obésité est organisée en :

Financement

La Ligue contre l’obésité tire ses ressources de la générosité du public, de dons en nature ou en matériel, du mécénat, des partenariats réalisés avec les entreprises et les collectivités publiques, de la formation, des adhésions.

Justice

Le 15 octobre 2020, la Ligue contre l’obésité a obtenu devant le Conseil d’État la suspension du décret 2020-1098[18] pris le 29 août 2020[19] qui réduisait la liste des salariés vulnérables face au Covid-19[20]. Ce décret empêchait les personnes fragiles d’avoir accès au dispositif de chômage partiel et au certificat d’isolement.

La Ligue contre l’obésité avait introduit un recours en « référé suspension » devant la haute cour de justice administrative au nom des personnes souffrant d’obésité dont la pathologie, d’abord retenue par le décret du 5 mai 2020, avait été supprimée par le décret du 29 août 2020[21].

Dans son ordonnance, la juge des référés du Conseil d’État a estimé que le gouvernement n’avait pas suffisamment justifié la cohérence des nouveaux critères choisis. En réponse, le gouvernement a promis, par la voix de son ministre de la Santé Olivier Véran, de « faire évoluer » son dispositif.

Un nouveau décret a été publié le 10 novembre 2020[22]. Il est actuellement contesté par un collectif d’associations dont fait partie la Ligue contre l’obésité.

Identité visuelle

Logo Ligue contre l'obésité
Logo Ligue contre l'obésité

Notes et références

  1. DGOS_Michel.C et DGOS_Michel.C, « Obésité et Covid-19 », sur Ministère des Solidarités et de la Santé, (consulté le 23 novembre 2020)
  2. 2,0 et 2,1 Arrêté du 16 avril 2019 portant agrément et renouvellement d'agrément national des associations et unions d'associations représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique, [lire en ligne (page consultée le 2020-06-05)] 
  3. « Obésité et surpoids », sur https://www.who.int/, OMS, (consulté le 1er avril 2020)
  4. OMS, « OBÉSITÉ : PRÉVENTION ET PRISE EN CHARGE DE L‘ÉPIDÉMIE MONDIALE », sur https://apps.who.int, OMS, (consulté en 2020)
  5. Midi Libre, « Journée mondiale contre l'obésité : mobilisation de la ligue, témoignages... notre dossier », sur midilibre.fr, (consulté le 5 juin 2020)
  6. « Obésité: les préjugés sur la maladie sont tenaces », sur BFMTV (consulté le 19 juin 2020)
  7. « Perpignan: un homme obèse bloqué chez lui porte plainte pour "non assistance" », sur BFMTV (consulté le 23 novembre 2020)
  8. « Personnes vulnérables : un nouveau décret déclenche la colère des associations », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 novembre 2020)
  9. « Perpignan : un homme obèse bloqué chez lui porte plainte pour "non-assistance" », sur Europe 1 (consulté le 23 novembre 2020)
  10. « Journée mondiale contre l'obésité : les Français jugent sévèrement les personnes obèses selon un sondage », sur CNEWS (consulté le 19 juin 2020)
  11. Le Figaro avec AFP, « Perpignan : un homme obèse bloqué chez lui porte plainte pour «non assistance» », sur Le Figaro.fr, (consulté le 23 novembre 2020)
  12. « "Des idées fortes" pour lutter contre l’obésité à La Grande-Motte », sur midilibre.fr (consulté le 19 juin 2020)
  13. « À l'occasion de la première Journée mondiale de l'obésité, une marche organisée à Rouen », sur France 3 Normandie (consulté le 19 juin 2020)
  14. Manuel Jardinaud, « Personnes vulnérables: les associations indignées par l’assouplissement des règles du chômage partiel », sur Mediapart (consulté le 23 novembre 2020)
  15. Christian Lehmann, « Patients vulnérables : petits mensonges entre amis », sur Libération.fr, (consulté le 23 novembre 2020)
  16. DICOM_Lisa.C et DICOM_Lisa.C, « Prise en charge de l'obésité : Agnès Buzyn présente la feuille 2019-2022 », sur Ministère des Solidarités et de la Santé, (consulté le 28 mai 2020)
  17. Anne-Françoise PAUCHET-TRAVERSAT, Valérie ERTEL-PAU (SA3P), Nathalie RIOLACCI, Sandrine MORIN, Laetitia MAY (SeVOQSS), « Parcours obésité », HAS,‎ (lire en ligne)
  18. « Chômage partiel des salariés vulnérables aux formes graves de COVID19 : un nouveau décret controversé », sur VIDAL (consulté le 24 novembre 2020)
  19. « Covid-19 : le Conseil d’Etat suspend les nouveaux critères de vulnérabilité pour accéder au chômage partiel », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 24 novembre 2020)
  20. « Activité partielle : suspension de la liste réduite des personnes vulnérables », sur Éditions Tissot (consulté le 24 novembre 2020)
  21. « Décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 pris pour l'application de l'article 20 de la loi n° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020 - Légifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 24 novembre 2020)
  22. « Personnes vulnérables : la nouvelle liste de critères depuis le 12 novembre », sur www.service-public.fr (consulté le 24 novembre 2020)

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).