Encyclopédie Wikimonde

Ligue pour la restauration des libertés niçoises

Aller à : navigation, rechercher

Ligue pour la restauration des libertés niçoises (LRLN)
Présentation
Président Alain Roullier
Fondation 2001
Siège 1, rue Caïs de Pierlas
06300 Nice
Idéologie Nationalisme italien
Indépendantisme niçois
Régionalisme
Couleurs blanc, rouge
Site web http://liguenicoise.canalblog.com/

La Ligue pour la restauration des libertés niçoises (LRLN) est un mouvement régionaliste niçois fondé en 2001 par Alain Roullier. Le but de la LRLN est de « défendre et promouvoir les intérêts économiques, sociaux, moraux, politiques, patrimoniaux, historiques, culturels, écologiques ou autres, des habitants de Nice et du Pays de Nice. La Ligue apporte son soutien actif à toute entité physique ou morale, de fait ou de droit qui tend à la défense et à la promotion desdits intérêts et valeurs, tels que les conçoit l'association.

La Ligue a également pour but l'étude approfondie des traités, accords internationaux, conventions et actes diplomatiques passés et futurs qui ont eu ou auront une incidence sur les intérêts de Nice et des habitants du Pays de Nice, tels que définis plus haut »[1].

« Le symbole officiel de la LRLN est l'Aigle héraldique de Nice, de face et stylisé, tenant dans ses serres la Masse du Sénat de Nice. »

Le slogan de la LRLN est "Liberà Nissa" (Nice libre en nissart)

Ressources politiques

La LRLN a diffusé plusieurs discours en vue de sensibiliser les Niçois à sa thèse sur l'autonomie de Nice et du Pays de Nice.

  • Discours historique, juridique et international reprochant le non-respect du traité de Turin de 1860, remise en cause du Comté de Nice du fait de la caducité de ce traité depuis 1947[2].
  • Discours économique, établissant l'autosuffisance de Nice.
  • Discours politique, participation aux élections françaises depuis 2001.

Diffusion de ses discours à travers l'ouvrage d'Alain Roullier Nice, demain l'indépendance (France Europe édition, 2003) et le mensuel (gratuit) Les Nouvelles niçoises. La LRLN délivre aussi la « carte d'identité niçoise », (carte d'identité qui à une valeur purement symbolique et qui aurait été délivrée, selon la LRLN, à environ 5000 personnes depuis l'émission de cette carte).

Le 24 mars 2010, lors de la Déclaration de Genève la LRLN affirme la création d'un nouveau parti autonomiste, le Parti niçois (ou Partit Nissart en niçois)[3].

Participations électorales

  • Présidentielle
    • 2007, Appel à voter "Nice Libre" (bulletin édité par la LRLN pour l'occasion), blanc ou nul.
  • Législatives
    • 2007, Appel à voter "Nice libre" (bulletin édité par la LRLN pour l'occasion), blanc ou nul
  • Cantonales
    • 2008, 2 candidats : Alain Roullier, candidat dans le 1er canton de Nice (canton de Nice-1) : 5,68 % (ce score le plaçant troisième derrière l'UMP et le PS, mais pas suffisant pour passer au deuxième tour, il appela alors à voter pour le candidat socialiste Marc Concas au second tour pour faire barrage au candidat UMP Éric Ciotti). Et Alexandre Roy, candidat dans le 13e canton (canton de Nice-13) : 2,91 %
  • Municipales
    • 2001 : Première présentation d'Alain Roullier : 1,64 %
    • 2008 : La candidature de Christian Estrosi a poussé Alain Roullier et son ancien adversaire, le maire sortant Jacques Peyrat à s'allier dans le but de faire barrage à Christian Estrosi, mais aussi de permettre à la LRLN de rentrer au conseil municipal, ce qui est susceptible de se produire sous cette mandature, au vu de la position d'Alain Roullier sur la liste du maire sortant même avec la défaite de ce dernier[4],

Notes et références

  1. http://liguenicoise.canalblog.com/archives/2__a_propos_de_la_lrln/index.html
  2. Suspension du traité de Turin
  3. http://partitnissart.canalblog.com/
  4. interview d'Alain Roullier expliquant le choix de cette alliance avec Jacques Peyrat [1].

Voir aussi

Bibliographie

  • Nice, demain l'indépendance, France Europe édition, 2003 de Alain Roullier
  • Garibaldi et Nice, France Europe Edition, 2009

Articles connexes

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).