Encyclopédie Wikimonde

Lisa Marie Aubrey

Aller à : navigation, rechercher
Lisa-Marie Aubrey
Naissance
Lafayette
Diplôme Ph.D
Renommé pour Mise à jour de l'étendue de la Traite négrière sur les côtes du Cameroun (Bimbia)

Lisa-Marie Aubrey , appelée traditionnellement "Muni" est professeur agrégée d'études africaines et afro-américaines et de sciences politiques dans plusieurs autres institutions.

Elle travaille comme instructrice, chercheuse et professeur assistant en science politique dans l'Arizona[1], au Texas, dans l'Indiana, au Kenya, au Ghana, en Louisiane et au Cameroun.

Elle s'illustre dans la presse par sa "découverte" et le travail de compilation des bateaux négriers en provenance de Bimbia[2] au Cameroun[3], site de départ d'esclaves qui semble être par le nombre le site le plus important de la côte ouest africaine.

Biographie

Débuts et Education

Lisa-Marie Aubrey est née le 28 Novembre 1961 à Lafayette en Louisiane. Elle obtient un B.A en 1983 à la Southern University de Baton Rouge. Ensuite un M.A. à la Ohio state university de Colombus et un ph.D à l'université d'Arizona.

Carrière

Elle enseigne des cours sur la politique, le développement, la diaspora, l'esclavage, la démocratisation, les ONG, la société civile, les méthodologies de recherche et le genre en Afrique et dans la diaspora africaine.

Elle est ancienne boursière Fulbright Senior à l'Université du Ghana. Elle est également stagiaire Fulbright au Cameroun pour l'année académique 2014-15, où elle sera basée à l'Université de Yaoundé I.

Lisa-Marie Aubrey est également ancien attaché de recherche à l'Institut d'études du développement de l'Université de Nairobi, au Kenya. Elle est la Fondatrice et Directrice Exécutive du Centre pour les Affaires Africaines et de la Diaspora à Accra au Ghana. Elle partage son temps entre les Etats-Unis et plusieurs pays africains à travers le continent où elle organise des collaborations institutionnelles et des pèlerinages de reconnexion Afrique-Diaspora.

Ses travaux comprennent la politique de la coopération au développement: les ONG, le genre, le partenariat et divers articles sur des sujets tels que la démocratie libérale, la race, le développement, la société de genre et les trafics d'esclaves.

Ses recherches actuelles portent sur le Cameroun et le commerce transatlantique des esclaves. En 2014, elle compile une liste de 166 navires d'esclaves partis des côtes du Cameroun[4].

Traite négrière à Bimbia

Elle a localisé un site de traite des esclaves dans la région de Bimbia dans le sud-ouest du Cameroun qui attire l'attention internationale et qui a été récemment reconnu par le gouvernement camerounais comme site historique et patrimonial national, le premier du genre au pays.

Lisa-Marie Aubrey travaille à la reconnaissance par l'UNESCO de Bimbia en tant que site du patrimoine mondial[5].

Elle a pu retracer près de 200 voyages de navires esclavagistes qui ont quitté le territoire camerounais aux 17e, 18e et 19e siècles. Pour beaucoup de ces voyages de navires d'esclaves, elle a également tracé leurs débarquements de diaspora, et aussi bien que beaucoup de noms et d'ethnies probables des esclaves.

Lisa-Marie Aubrey a également retracé certaines de ces ethnies camerounaises en Louisiane. Elle travaille avec les gouvernements du Cameroun, des États-Unis et la société civile pour poursuivre les recherches sur le site de Bimbia[6], pour sa reconnaissance mondiale et sa préservation historique[7]. Elle affirme qu'il existe encore d'autres sites de traite négrière au Cameroun à découvrir. Elle travaille à leur localisation et à la création de l'Institut de la traite des esclaves et de la recherche sur la diaspora.

Ouvrages

  • Dissertation : The Politics of Development Co-operation: NGOs, Gender and Partnership in Kenya[8].

Distinctions

  • Médaille de Chevalier du gouvernement du Cameroun pour le travail de mise à jour de l'étendue de la traite négrière à Bimbia

Notes et références

  1. (en) « Lisa Aubrey | iSearch », sur isearch.asu.edu (consulté le 19 janvier 2018)
  2. « Traite négrière. Déjà 166 négriers en provenance du Cameroun identifiés par des chercheurs », sur www.cameroonvoice.com (consulté le 5 janvier 2018)
  3. (en) Lema Abeng-Nsah, « Another Transatlantic Slave Port Uncovered. Dr Lisa Aubrey on... », DUNIA Magazine,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Cameroon and the Transatlantic Slave Trade | Atlantic Slave Trade | Slavery », sur Scribd (consulté le 19 janvier 2018)
  5. « Au Cameroun, l’ancien port négrier de Bimbia veut sortir de l’oubli », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  6. « Cameroun : le port négrier de Bimbia, oublié de l’histoire de l’esclavage - France 24 », France 24,‎ (lire en ligne)
  7. aahmed0428, « Dr. Lisa Aubrey, "Breaking the Silence: Cameroon and the Transatlantic Slave Trade" », (consulté le 25 mars 2017)
  8. (en) Lisa Marie Aubrey, The Politics of Development Cooperation: NGOs, Gender and Partnership in Kenya, Psychology Press, (ISBN 9780415151856, lire en ligne)

Annexes

Bibliographie

Liens externes

Cet article « Lisa Marie Aubrey » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).