Encyclopédie Wikimonde

Liste de micronations ludiques

Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente une liste de micronations ludiques.

Les micronations ludiques francophones

Le Saint Empire d'Alnéae[1]

Membre du jeu Alliance, le Saint Empire d'Alnéae (SEA) est un site de plus de 200 pages d'inspiration "Sissi Impératrice" et qui aborde dans son portail les thèmes les plus variés possibles pour une nation vituelle : politique, technologie, transport, géographie, héraldique, sports, tourisme, hymnes, drapeaux.

Le SEA est une démocratie parlementaire fédérale qui prospère sous le règne éclairé de son Empereur-Roi Sa Majesté Impériale et Royale Titof II. Dans son site, l'auteur s'est spécialisé dans des photomontages de ses parents et amis, il y présente une image idyllique d'un État dynamique, riche et puissant.

Le Royaume de Nova Francia [2] [3]

Les armoiries du Royaume de Nova Francia

Fondé par Guy Boulianne, le Royaume de Nova Francia se situe sur le territoire non organisé de Lalemant, faisant partie de la MRC du Fjord-du-Saguenay, dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean (Québec, Canada). Lalement reprend le nom de l’unique canton cadastral qui lui-même commémore le père jésuite Gabriel Lalemant (1610-1649).

Le Royaume de Nova Francia couvre une superficie de 198,97 km². Il est un refuge pour les visionnaires, les libres penseurs, les artistes, les scientifiques et les personnes libres de toute servitude. La micronation promeut les droits de l’homme, l’émancipation et le bien-être de l’humanité. Le Royaume de Nova Francia se veut un modèle en terme de bon voisinage avec les nations environnantes et d’utilisation rationnelle des ressources naturelles. Il fournit à ses citoyens les moyens de s’épanouir en conformité avec leurs convictions et leurs talents personnels.

Le Royaume de Nova Francia est officiellement inscrit sur le site internet du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DAES), avec le statut non-consultatif.

Le Royaume d'Angmar

Royaume au backgroud féodal et gothique dirigé par un Roi aux forts pouvoirs, Angmar est peuplé de dragons et ses habitants sont très portés sur l'alcool et la bonne chère. Cette nation fut créée en décembre 2002 et rattachée à l'Empire de Persis en juillet 2004. Aujourd'hui les territoires d'Angmar et Persis sont réunis au Royaume Libre de Locquetas sous le nom de Principauté d'Angmar.

République Sportive D'Athletia[4]

La République Sportive d'Athletia est une nation atypique de part son activité basée sur le sport, avec une activité politique et économique plus restreinte. Toute personne peut-être admise.

Le Saint-Empire Avarois (Avaricum)[5]

Le Saint-Empire Avarois est une micronation issue de la fusion du Très Saint Comté d'Avaricum et de l'Empire de Skotinos. Elle se base à l'époque de Louis XIV, avec quelques prémisces philosophiques. La religion y tient une place importante, et l'Empereur jouit d'un pouvoir divin absolu.

La République de la Daoude[6]

La Présidictature de Drönésie Orientale[7]

Fondée en 1999, la Drönésie Orientale est un état virtuel libre, indépendant et anti-démocratique. Son fondateur est Dröne qui a le statut de Présidictateur, de Généralissime et de Ministre de la Justice, à la fois garant du pouvoir législatif, exécutif et militaire de la nation Drönésienne. Le Présidictateur tient sa légimité de la remise en cause permanente de son autorité. Il est régulièrement interpellé et doit argumenter pour faire valoir la beauté et l'absurdité merveilleuse de ses paroles. Le présidictateur est aussi un rêveur de réalité qui tire sa légitimité du fait que cette légitimité est purement rêvée et donc acceptable comme telle. Régulièrement, à une date fixée un mois à l'avance et au cours d'une importante cérémonie, le rêveur de réalité est soumis à son propre Test Auto-administré de Rorscharsh et doit modifier en conséquence la réalité rêvée.

La Semi République du Krassland

Le pays des Kobolds[8]

Où l'on pratique la langue kobold.

La République Libre de Libertas

Petite république du sud du Micromonde, à cheval sur une île et le continent méridional, cette micronation est axé sur la Grèce Antique.

Le Royaume Libre de Locquetas[9]

Fondé en 2003 avec un petit territoire au Nord-Est du Micromonde, Locquetas est une monarchie constitutionnelle et parlementaire avec un Roi, son fondateur Grégoire Ier, qui dispose de beaucoup de pouvoirs et d'un parlement très actif. Il occupe Fradeu et intègre la Principauté d'Angmar en son sein en décembre 2005.

L'Empire Libre et Démocratique de Maurésie

État continent du Micromonde Central, l'Empire de Maurésie est une micronation qui a été créée en janvier 2001.

Son background est axé sur la France Napoléon]]ienne avec tout le décorum que l'on peut y attacher.

La République Francophone Virtuelle de Nautia

L'Empire Souverain de Nouvelle Abeurie[10]

Membre du jeu Alliance, l'Empire Souverain de Nouvelle Abeurie est une synthèse de plusieurs peuples, cultures, langues, auxquelles s'ajoute la vie personnelle de l'auteur. Voisin de la République Impériale Cyrilienne, et située sur un continent très composite, la Nouvelle Abeurie offre un résumé ethnique et culturel de ce continent : en effet, la plupart des peuples, langues, religions, et cultures du continent Espera sont présents en Nouvelle Abeurie, que ce soit dans la métropole où dans la colonie géante des Terres de Clio. La base de la société est particulière : elle se prend sa source dans l'alliance de toutes les ethnies qui composent la nation abeurienne, permettant ainsi à des populations très différentes de vivre ensemble, l'appartenance à la nation étant au sommet. Son auteur a voulu que la société abeurienne réalise certains de ses rêves, mais soit aussi réaliste : ainsi, malgré certaines utopies réalisées (cohabitation multiethnique et droits des femmes entre autres) la société abeurienne reste dure et plutôt violente, surtout dans les campagnes, où l'autorité est moins présentes, voir totalement absente. Le niveau d'avancement technologique oscille entre le Bas Moyen-Âge le plus profond et le début du XIXe siècle. La colonie des Terres de Clio, quant à elle, présente un éventail allant de la Préhistoire au XIXe siècle. Le système politique est une démocratie à la tête de laquelle se trouve un empereur arrivé au pouvoir grâce à une coalition hétéroclite de communistes, royalistes, républicains, nationalistes et religieux. À côté de ce système étatique survivent des systèmes de pouvoir anciens : tribunaux tribaux, ethniques et religieux, conseil de chefs tribaux, etc.

La République Fédérale d'Othanie[11]

Membre du jeu Alliance, la République fédérale d'Othanie est une nation fondée sur une pure utopie de l'auteur. Elle est composée de trois États : l'Athalie, l'Apollinie et la Melpothalie.

Basée sur un système de cohésion sociale où personne n'est obligée de travailler, la société se contente du strict nécessaire pour vivre. La religion éveilliste, qui mélange Bouddhisme et Christianisme, est omniprésente et diffuse une philosophie de "zen attitude" à l'ensemble de la population. Le pays est dirigé en même temps par un homme et une femme, chacun élu au suffrage universel, afin d'être représentatif le plus possible du peuple et de favoriser le dialogue à la tête du pouvoir. L'organisation des Ministères diffère également par un système plus "organique". L'Othanie est également le pays fondateur de l'Organisation pour la Non-Violence (ONV).

L'armée utilise des armes non-meurtrières : boules puantes, bombes de glu, batons, miroirs, jets d'eau, poudre à gratter, œufs de poule, etc. Mais l'adversaire ne se laissant pas toujours faire, l'armée othanienne est également formée aux armes plus traditionnelles.

D'autres innovations nationales sont à noter : système de transport sur canal dont le courant est créé par des petits poissons, les roues de voiture sont remplacées par des créatures pensantes ressemblant à des boules vertes gélatineuses et translucides, des Gardiens pouvant exercer tous les métiers et pas seulement l'ordre publique, etc.

L'Othanie est également un pays où l'art y est très développé, notamment le théâtre et le cinéma. Il est par ailleurs le pays organisateur des Skars (sorte d'Oscars).

L'Empire de Persis

La République Impériale Cyrilienne de Pneuma[12]

Membre du jeu Alliance, la République Impériale Cyrilienne de Pneuma est une synthèse de plusieurs pays, peuples, coutumes, langues, à laquelle s'ajoute la vie personnelle de l'auteur. Le background est lui-même composite : l'axe majeur est la société médiévale occidentale, mais il est également mâtiné de Renaissance et de Révolution française ; la société cyrilienne (Cyrilien = nom des habitants de la Pneuma) tire aussi ses références de cultures bretonne, grecque antique et finlandaise. Le principe qui régit cette émulsion de références diverses pour former une entité cohérente est : plus le mélange est improbable, mieux c'est. Exemple : la nation cyrilienne est une république démocratique, parlementaire et constitutionnelle, mais dirigée par un Empereur.

La Republique de Rigalou

Micronation fondée en août 2005.

La Confédération de Scanténoisie-Helvetia[13]

Micronation fondée en 2001, elle se réfère au système politique suisse (neutralité active, démocratie directe, votations régulières) dans un climat rigoureux et une société de type scandinave (société ouverte, niveau de vie élevé, nom des habitants et noms des lieux.) Le système politique est une république fédérale. La politique est un secteur primordial de la vie en CSH où nombre de secteurs sont présents (économie, entreprise, sports, université, etc). Les partis politiques sont légion et font vivre le pays à travers divers votes, initiatives, référendums et élections. La particularité du pays s'axe sur trois "Pilliers" que sont la Démocratie, l'Écologie et le Pacifisme. La Confédération de Scanténoisie-Helvetia est dirigée par l'InterPares, le Chef de l'État qui n'a de prérogatives que de diriger les débats à l'Assemblée Fédérale. Il existe cinq Départements Scanthélois qui forment le cabinet exécutif appelé la Table Ronde. Chaque citoyen est membre d'office du Parlement. Les Proves, entités autonomes, s'organisent comme elles le souhaitent (lois, décrets, règles) tant qu'elles ne contreviennent pas aux Lois et à la Constitution Fédérale.

La République de Silverland[14]

Nation du micromonde francophone crée fin 2003. Background original et à dépendance fédérale avec de forte position politique, le parlement joue un rôle important dans la prise de décision. Très connue pour ses accrochages avec le Royaume libre de Locquetas.

La République de Skotinos[15]

La République d'Ydémos

Ydémos a été créee en 2000. État du Micromonde Sud, ancienne république fédérée de la Fédération d'Aldden, ce petit pays est le dernier à avoir survécu et ayant une existence stable après l'effondrement de la Fédération. République "à la grecque" ses institutions sont directement reprise de celles de l'ancienne Athènes.

L'Empire de la Basse Chesnaie[16]

Micronation créée en 1996. Micro-état d'une superficie d'un hectare, enclavé sur les terres bretonnes, sur la commune de Saint Thual (35190). Doté d'une constitution, d'un gouvernement et d'une armée, cette micronation est dirigée par un Empereur, Frank-Marc 1er.

Le Sérénissime Empire d'Ys

Le drapeau national du Sérényssime Empire d'Ys

Le Sérényssime Empire d'Ys est une des plus anciennes micronations virtuelles francophones. Fondée en 2000, son background est atypique et présente une civilisation plusieurs fois millénaires et présentant le cadre d'une monarchie féodale mais moderne parvenue jusqu'à nos jours. Ys se distingue avant tout par sa culture particulière, développée par les joueurs durant les 18 années d'existence de l'Empire sur Internet. Ainsi, les yssois ont leurs propres références culturelles, une langue particulière dérivée du français, une histoire pré-ludique riche et écrite par les joueurs eux-mêmes.

La simulation politique y est habituellement très développée mais le jeu interne permet un grand nombre d'interactions tant dans le jeu aristocratique, militaire, économique ou diplomatiques. Cette simulation s'appuie sur un forum en ligne où les échanges entre les joueurs ont lieu. Un site officiel permet a chacun de prendre la mesure des avancées de la micronation.

Le Sérényssime Empire est dirigé par une Ympératryce [17] représentée par son doge [18], chef du gouvernement et exerçant le pouvoir. Plus globalement, Ys est un régime politique hybride et en pleine mutation. Un parlement et une cour de justice complète le dispositif institutionnel.

Site officiel : https://sites.google.com/site/serenyssimeporte Forum du jeu : http://serenyssime.xooit.org/index.php

Simland[19]

Simland est un pays fondé sur l'utilisation du jeu simcity 4 qui permet de créer ses propres villes, elle s'organise autour d'un forum ou chaque protagoniste peut agir ou réagir sur l'activité du pays.
Cette activité se traduit tout d'abord par la présentation des villes de chacun, toutes réunies sur une carte du pays.
Il est aussi possible de créer son entreprise qui aura un but précis et concret. Il est aussi organisé des compétitions sportives.

Simland est une république démocratique, tous les 6 mois un nouveau président est élu au suffrage universel, il dirige un gouvernement formé de ministres ayant pour but de lancer des projets afin de perpétuer l'activité simlandaise, en organisant des concours, des travaux d'envergure, tel qu'un TGV reliant plusieurs villes.

Le Grand Duché de Zollernberg[20]

Important pays de l'ensemble micromondial francophone, cet état au background victorien-Belle Époque fonctionne avec un régime politique fondé sur la représentation parlementaire. Ennemi héréditaire du Krassland, le Zollernberg tient ce dernier en rancune suite à l'annexion du Wasserland Occidental par le Krassland.

La 6ème Dimension[21]

Fondée en 1998 et menée d'une main de fer par M. Le Président, détenteur des pouvoirs législatifs, exécutifs (et exécutoires), judiciaires, grand chef spirituel à ses heures perdues pour glaner les fonds nécessaire au financement de ses nombreuses guerres.

La République Démocratique Légolandienne[22]

La R.D.L. est une république fédérale composée de différents membres unis dans la fédération. Les bases et les fondations du pays sont posées sur une multitude de supports : jeux vidéo, films, graphismes, et une grande place à l'imagination. Ce jeune pays ( mis sur le net fin 2005 ) regroupe différentes nations virtuelles et est ouvert à toutes demandes d'intégration de nouvelles nations virtuelles ( déjà existantes ou non ) au sein de la fédération. Cette nation se présente comme novatrice dans tous les domaines de la vie sociale du pays ( très grande avance technologique et fois dans la science et l'avenir de l'humanité ) ainsi que dans la trame du jeu et la communication entre les différents membres qui le compose ( actualisation quasi quotidienne de l'actualité du pays et membres qui communiquent « sans masques » ou autres pseudonymes ). Cette modernité se manifesterait sur le plan politique avec une administration fédérale optimisant la bureaucratie, économique avec la création d'un modèle de développement capitaliste innovant et sociale avec une société ouverte et très instruite. Mais la fédération recherche également un progrès sociale durable de part l'apport de nouvelles idées ouvrant la porte a chaque pensées. L'une des particularités est que les actions (qui sont interdépendantes) qui constituent l'actualité se déroulent en temps réel tout en baignant dans la rationalité la plus complète. La cohérence reste fortement influencé par une fantaisie certaine qui se veut avant tout utopique et futuriste ( La R.D.L. possède des villes sur différentes planètes. Cette vision futuristique est toute fois régit par la rationalité ). Cette fantaisie ne signifie pas non plus pour autant que les religions à l'intérieur RDL prédominent, bien au contraire. La nation suite à des réflexions de l'opinion publique se veut ultra laïque ( pour éviter les problèmes qui découlent des religions : morale trop restrictive, risque d'affrontements interconfessionnels … ) tout en conservant la liberté d'expression qui a permis et permet encore aujourd'hui d'éclairer le pays sur le chemin de l'évolution. Même si les avancés technologiques et sociales tendent à l'éloigner du monde actuel, elles ne sont pas pour autant un facteur de fracture avec la réalité mondiale et l'actualité. En ce sens il n'existe aucun décalage temporel. L'objectif de ce jeu est de constituer un monde virtuel réaliste avec une grande interaction entre individus. Dans l'optique de progrès perpétuel l'échange se place au centre des volontés actuelles et futures. La langue n'est pas un obstacle à une intégration, bien au contraire. La langue officielle reste tout de même le français, même si le vaste bassin culturel permet aux citoyens de maîtriser une multitude d'autres langues ce qui constitue un vecteur essentiel de l'échange entre les peuples et l'épanouissement de leurs relations. In finé le langage constituera le ciment des éventuels liens avec d'autres nations qui partagent la même vision de progrès, d'évolution et de développement.

République de Maradesie[23]

Pays fondé sur la République ainsi que la liberté d'expression. Les membres peuvent participer aux débats, votes, devenir préfet, maire et le jeu se déroule comme dans la vraie vie. La langue officielle reste le français et la monnaie le Maraz'. Le Président de la République est innamovible ainsi que le Premier Ministre (choisi lors de la création du pays par l'administrateur/webmasteur autrement dit le Président).

Micromondes Virtuels

Alliance[24]

Fédération du monde-anneau que l'on peut rejoindre si l'on dispose de sa propre nation. Liste des membres, modalités et contenu des échanges diplomatiques qui s'y déroulent. Chaque joueur anime une (ou plusieurs) nation, il n'y a donc pas de jeu collectif au sein d'une nation.

Notes

Voir aussi

Article connexe

Micronations virtuelles

Cet article « Liste de micronations ludiques » est issu de Wikimonde Plus.