Encyclopédie Wikimonde

Liste des anciens présidents de la société des ingénieurs Arts et Métiers

Aller à : navigation, rechercher

n 1846, un groupe de gadzarts, animé par Pierre-Joseph Meifred, gadzarts professeur de cor au Conservatoire de Paris - et inventeur du cor d'harmonie -, créent la « société philanthropique des anciens élèves des écoles royales d'arts et métiers ». Les gadzarts deviennent ainsi le premier groupe d'anciens élèves d'écoles d'ingénieurs (il y en a trois en activité à l'époque, Châlons-en-Champagne, Angers et Aix-en-Provence) réussissant à créer définitivement une société - les associations n'existant pas encore. Il n'existait alors non plus ni assurance maladie, ni caisse de retraite, ni assurance chômage. Le but de la société était donc :

« ... d'établir entre les anciens élèves un lien de confraternité, de réunir leurs efforts pour faire fructifier l'enseignement des écoles au profit de l'industrie française, de venir en aide aux membres, de fonder une caisse de secours dans l'intérêt de ceux qu'une maladie ou qu'une infirmité priverait de moyens d'existence... »

Présidents

XIXe siècle

  • 1846 : Pierre Schreuder, Compiègne 1803-Châlons 1806
  • 1847-1850 : Gabriel Claudre, Compiègne 1803-Châlons 1811
  • 1850-1866 : Henri Flaud, Angers 1830, pompes à incendie et machines à vapeur à grandes vitesses, nombreuses récompenses aux expositions universelles de Londres (1851) et Paris (1855), maire de Dinan (1860) et député (1871). Son usine fabrique obus, mitrailleuses et canons pendant la guerre de 1870-1871, ;
  • 1866-1876 : Louis Martin, Châlons 1837, Ch.L.H. : conducteur des Ponts et Chaussées (1844), conception de la ligne Paris-Strasbourg, chef de district à la Compagnie des chemins de fer de l'Est, ingénieur en chef de la ligne de Vincennes (1874-1896) ;
  • 1876-1879 : Java Mignon, Angers 1840, industriel de la métallurgie, président de la société des hauts fourneaux et fonderies du Val-d'Osne ;
  • 1879-1882 : Lucien Arbel, Aix 1843, Of.L.H. : industriel (chaudronnerie, métallurgie, machines), colonel de la Garde nationale (1870), député de la Loire (1871-1876) puis sénateur (jusqu'en 1888)
  • 1882 : Denis Poulot, Châlons 1847, Of.L.H. Ch.P.A. : philanthrope et essayiste, auteur du livre Le Sublime qui inspira L'Assommoir d'Émile Zola, maire du 11e arrondissement de Paris (1879-1882), inspecteur régional de l'Enseignement technique ;
  • 1883-1885 : César Trotabas, Aix 1844
  • 1885 : Hippolyte Fontaine, Châlons 1848, un des plus grands électriciens du XIXe siècle. En 1873, il démontre la réversibilité de la dynamo et réalise la première expérience de transport d'énergie en faisant tourner un moteur avec le courant d'une génératrice placée à 1800 m. Il fonde le Laboratoire central d'électricité qui deviendra LCIE Bureau Veritas
  • 1886-1888 : Jules Mesureur, Châlons 1850, industriel de la métallurgie, président du Conseil des prud'hommes de la Seine, président de la Chambre syndicale des entrepreneurs de plomberie, vice-président de la Chambre syndicale des métaux ;
  • 1888 : Alexandre Gautier, Angers 1846
  • 1889 : Hippolyte Fontaine, Châlons 1848, un des plus grands électriciens du XIXe siècle. En 1873, il démontre la réversibilité de la dynamo et réalise la première expérience de transport d'énergie en faisant tourner un moteur avec le courant d'une génératrice placée à 1 800 m. Il fonde le Laboratoire central d'électricité qui deviendra LCIE Bureau Veritas
  • 1890-1893 : Jules Mesureur, Châlons 1850, industriel de la métallurgie, président du Conseil des prud'hommes de la Seine, président de la Chambre syndicale des entrepreneurs de plomberie, vice-président de la Chambre syndicale des métaux ;
  • 1893-1896 : Louis Joubert, Châlons 1850
  • 1896-1899 : Agamemnon Imbert, Aix 1850, député de la Loire (1885-1889)
  • 1899-1902 : Jules Mesureur, Châlons 1850

XXe siècle

  • 1902-1905 : Ernest Pantz, Châlons 1873, Ch.L.H. : grand industriel de la construction métallique et maire du 12e arrondissement de Paris (1900-1905), médaille d'or à l'Exposition internationale de Turin (1911) ;
  • 1905-1908 : Louis Joubert, Châlons 1850
  • 1908-1910 : Lucien Belmère, Châlons 1876
  • 1910-1913 : Paul-Louis Barbier, Châlons 1862
  • 1913-1917 : Ernest Vuillaume, Châlons 1872, industriel de la métallurgie ;
  • 1917-1918 : Lucien Belmère, Châlons 1876
  • 1918-1921 : Henri Lapipe, Châlons 1884, vice président du comité d'administration du Syndicat des industries mécaniques de France (1909) ;
  • 1921-1924 : Paul Bizet, Aix 1883, co-fondateur et directeur de la Compagnie générale d'électricité (aujourd'hui Alcatel) ;
  • 1924 : Victor Champigneul, Angers 1874, industriel de machines-outils excellant dans les presses hydrauliques, en 1899 ses boucliers percent les tunnels de la première ligne du métropolitain de Paris, en 1915 le ministère de l'Armement lui demande de coordonner la production des grandes sociétés d'armement, en 1917 il vend ses établissements Champigneul à Schneider pour le compte de qui il négocie après-guerre en Tchécoslovaquie le rachat des usines Škoda, plus puissant groupe métallurgique d'Europe centrale, dont il devient administrateur, en 1920 il aide à la formation de la SITA dont il est président jusque sa mort en 1924. Il est également administrateur des taxis Citroën, de la SOMUA et de l'Union européenne industrielle et financière ;
  • 1924-1927 : Louis Delage, Angers 1889, fondateur de la marque de voitures de prestige Delage, champion du monde des constructeurs en 1927 ;
  • 1927-1930 : Charles Wittmann, Châlons 1884,
  • 1930-1932 : Georges Allamel, Châlons 1891, sous-directeur des forges de Bessèges de la Compagnie des mines, fonderies et forges d'Alais (1905) puis ingénieur-conseil à Paris ;
  • 1932-1935 : Jules Ramas, Aix 1885, Co.L.H. : lieutenant-colonel (commandements à l'état-major du Génie) et chargé de mission de Winston Churchill (1917), directeur général du Comptoir sidérurgique de France, conseiller du Commerce extérieur, maire de Chatou (1935-1944) ;
  • 1935-1937 : Casimir Monteil, Aix 1891 et Centrale 1898, Co.L.H., scientifique, docteur en mathématiques (1906), hydraulicien, professeur à l'Ecole supérieure d'électricité (1916-1941) et au Conservatoire national des arts et métiers, directeur de l'École centrale des arts et manufactures (1944-1946) ;
  • 1937-1941 : Charles Koehler, Angers 1893
  • 1941-1943 : Louis Bacqueyrisse, Angers 1893
  • 1943-1946 : Auguste Baril, Angers 1895, industriel de l'énergie, fondateur de l’Union internationale de l’Industrie du Gaz dont il est le président de 1934 à 1937,
  • 1946-1948 : Jean Fieux, Cluny 1902, Co.L.H. : prix Nessim-Habif, il crée un horizon artificiel orienté pour croiseur, un amortisseur de roulis, et toute une famille de repères gyroscopiques adaptés à la stabilisation des télémètres et des projecteurs, crée les freins d'appontage pour avions ;
  • 1948-1951 : Raymond Pinchard, Châlons 1905, Co.L.H. C.G.14-18 : commandant lors de la Grande Guerre, chef d'escadron lors de la Seconde Guerre mondiale, sénateur-maire de Nancy (1952-1961) ;
  • 1951-1954 : Roland Vieillard, Châlons-Cluny 1912, directeur général et administrateur de la Compagnie générale de Construction et de travaux publics ;
  • 1954-1957 : Antonin Dougerolle, Cluny 1914, administrateur de la Compagnie des agents de change de Lyon (1947-1954), membre de la chambre de commerce de Lyon ;
  • 1957-1960 : André Cramois, Aix 1917 et Supélec, directeur général de la Caisse nationale du Crédit agricole (1944), directeur de cabinet (1930) puis chef de cabinet (1938) du ministère de l'Agriculture, conseiller général de la Banque de France (1944-1963), administrateur de la Banque française du commerce extérieur (1946-1963), maire de Coulon (1961-1977) ;
  • 1960-1963 : Charles Galvaing, Paris 1922
  • 1963-1965 : Pierre Gauthier, Châlons 1921
  • 1965-1968 : Fernand Picard, Lille 1923, directeur des études de Renault, il est à l'origine de la Renault 4CV et de la Renault Dauphine, président de la société des ingénieurs de l'automobile (1956 - 1959), président du CNISF (1970) ;
  • 1968-1971 : Pierre Liénart, Châlons 1925
  • 1971-1974 : Pierre Chaffiotte, Cluny 1935 et ENSPM, Ch.L. Ch.O.M. C.G.39-45 : membre de l'Académie des sciences (comité des applications), directeur technique d'Hispano-Suiza (1962-1973), directeur des études moteurs de Renault (1978-1982), président du groupement scientifique moteurs (Peugeot-Renault-Institut Français du Pétrole) de 1983 à 1990, introduction des turboréacteurs dans l'aéronautique militaire française, application des turbocompresseurs à la suralimentation des moteurs diesel, développement de turbines à gaz industrielles de 2 000 à 4000 kW pour le pompage des hydrocarbures, conception mécanique des moto-compresseurs à hexafluorure d'uranium pour les usines d'enrichissement de l'uranium de Pierrelatte et du Tricastin ;
  • 1974-1977 : Gérard Delille, Lille 1930
  • 1977-1980 : Pierre Bézier, Paris 1927 et Supélec 1931 : prix Nessim-Habif, docteur d’État en mathématiques (1977), directeur des méthodes mécaniques de la Régie Renault, créateur des machines de production pour grandes séries (1945) et des courbes et surfaces de Bézier (fondement de la CFAO) ;
  • 1980-1983 : James Chasseriaud, Aix 1931
  • 1983-1986 : Jean Roret, Paris 1942, Of.L.H. Of.O.M., membre correspondant de l'Institut de France (Académie d'architecture), membre de l'Académie des ingénieurs de la fédération de Russie, vice-président du Syndicat de la construction métallique, directeur de la Compagnie française d’entreprises métalliques (ponts de Saint-Nazaire, Nantes, Rouen, Sèvres, remise aux normes de la tour Eiffel, construction de la tour Montparnasse) ;
  • 1986-1989 : Roland Génin, Châlons 1946, vice-président chargé des services pétroliers de Schlumberger (1987) ;
  • 1989-1992 : Henri Morin, Cluny 1952 et ESTA, Ch.L.H. : directeur général Fluides de Gec-Alsthom (1989-1995) et président du Centre technique des industries mécaniques (1992-2001), administrateur de la Fédération des industries mécaniques ;
  • 1992-1995 : Jean Krautter, Châlons 1950
  • 1995-1998 : Jean Truffy, Angers 1947
  • 1998-2001 : Jean-Louis Bitouzet, Cluny 1956

XXIe siècle

  • 2001-2004 : Daniel Rapenne, Châlons 1956 et Supélec, directeur général de Thales ;
  • 2004-2007 : Gérard Ledieu, Lille 1961
  • 2007-2010 : Etienne Bessac, Bordeaux 1963
  • 2010-2014 : Roland Vardanega, Cluny 1961, Ch.L.H. Co.O.M. : délégué à la communication de l'Académie des technologies, membre du directoire de PSA Peugeot Citroën (directeur technique et industriel, 2007-2009) et président par intérim à la suite du départ de Christian Streiff (2009) ;
  • 2014-2017 : Jacques Paccard, Châlons 1964, Ch.L.H., P-DG de Sagem Défense Sécurité (2005-2006) ;
  • avril 2017- décembre 2017: Marc Rumeau, promotion Châlons 1970
  • décembre 2017- : Jean-Marie Vigroux, promotion Bordeaux 1974, devient le 58e président de la Société des Ingénieurs Arts et Métiers.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).