Encyclopédie Wikimonde

Loïc Gautelier

Aller à : navigation, rechercher

Loïc Gautelier est un français né le (51 ans) au Mans dans la Sarthe.

Biographie

Jeunesse et débuts

De parents ouvriers, Loïc Gautelier, adolescent, est animateur dans une radio locale et se passionne pour la musique des années 1980. Son baccalauréat en poche, il décide de rejoindre Paris lors de sa 20e année. Il organise des soirées new wave dans les années 1990 dans différents lieux dont la légendaire « Locomotive ». Il travaille dans plusieurs entreprises et administrations et décide, à 27 ans, d'entamer des études de droit, en travaillant de nuit, qu'il réussit en obtenant une maîtrise avec mention « Bien ».

Au cours d'un passage dans une administration, il se lie d'amitié avec un de ses collègues, Jean-Luc Ménard qui est par ailleurs un écrivain. Ce dernier le stimule pour développer ses savoirs et son potentiel dans l'écriture et l'activité théâtrale.

En 1999, il décide d'aller voir Polyeucte de Pierre Corneille au Théâtre du Nord Ouest à Paris et tombe immédiatement sous le charme de l'endroit. Il s'y rendra très souvent pendant plus de 10 ans.

Au cours de l'année 2000, il rencontre Viviane Forrester lors d'une dédicace de son livre Une étrange dictature et se lie d'une longue et fertile amitié avec celle qui l'encourage à écrire.

Carrière

En 2003, il décide de rejoindre le cours du Théâtre François Dyrek de Joinville-le-Pont sous la direction des comédiens/metteurs en scène Claude Mann et de Paul Barge et apprécie énormément les qualités tant pédagogiques, qu'humaines de ce dernier. Puis en 2004, il rejoint le cours Dullin à Paris qu'il quitte après quelques mois, fortement déçu par un niveau d'enseignement qu'il estime très bas. Il y rencontre Elise Desroches, qui lui fait rencontrer le comédien Jacques Duval et ensemble ils montent un spectacle de pièces de Courteline à l'Espace Saint Honoré à Paris. Ils décident de fonder une troupe et Théâtre d'Ailleurs voit le jour en octobre 2004. Et depuis, ils montent au moins un spectacle par an.

Ses écrits dénoncent la violence au travail (le monde du travail dans tous ses états), la façon dont on envisage et traite la pauvreté dans nos sociétés (Y'en a marre des pauvres) et la mystification/substitution d'un système de production-consommation effrénée, avec servitude volontaire généralisée, à une véritable démocratie (la démocratie n'a jamais existé). La troupe joue également des Feydeau (Feu la mère de Madame, Gibier de potence), Max Maurey (La Délaissée), un auteur contemporain, Eric Westphal[réf. souhaitée] (Pour solde de tout compte) que l'auteur viendra applaudir, mais aussi une des rares pièces de Guy de Maupassant (La Paix du ménage) et un grand classique de Marivaux (L'Île des esclaves) joué dans l'une des prestigieuses serres tropicales à Auteuil.

Il joue également pour d'autres troupes : La Cantatrice chauve d'Eugène Ionesco, les Acteurs de bonne foi de Marivaux. Il joue dans trois courts et un long métrages.

Il interprète en 2009 au Théâtre du Nord-Ouest deux pièces d'August Strindberg : Doit et Avoir et Le Lien mis en scène par Vincent Gauthier.

En décembre 2009, il propose sa pièce Abolitions, sur la dénonciation des conditions de vie des détenus en prison, au Théâtre du Nord-Ouest. Elle est programmée dans le cycle « Des prisons et des hommes » d'avril à juin 2010. L'auteur en assure également la mise en scène.

Il monte ensuite dans le même théâtre trois pièces d'Eugène Labiche, Le Clou aux maris, 29 degrés à l'ombre suivi d'Un monsieur qui prend la mouche (également jouée à Châteauroux en 2012).

En 2010, il effectue deux lectures en Sorbonne : La Thébaïde et Mithridate de Jean Racine.

Il monte au théâtre du Nord-Ouest en 2011 Sur la terre comme au ciel de Fritz Hochwälder, pièce qui obtient un immense succès. Cette pièce est reprise au Théâtre de Ménilmontant en avril 2012 puis reprogrammée dans ce théâtre en mars et avril 2014.

Au premier trimestre 2012, il met en scène Supplément au voyage de Cook, au Théâtre du Nord Ouest, qui reçoit le soutien de la Fondation Jean et Jean-Pierre Giraudoux, et fonde la compagnie « Les Passagers du rêve » tant pour les projets théâtraux qu'audiovisuels.

En hommage aux résistants allemands de la Rose blanche et à l'occasion du 70e anniversaire de leur exécution, il écrit la pièce Nein en 2013.

La troupe « Les Passagers du Rêve » a été choisie pour l'inauguration du Théâtre aux Archives de Paris en janvier 2014 avec la pièce Un monsieur qui prend la mouche d'Eugène Labiche.

En février 2016, Loïc Gautelier monte et assure la mise en scène, au Théâtre de Ménilmontant, de deux pièces rarement jouées de Molière : La Jalousie du barbouillé et La Comtesse d'Escarbagnas, ainsi que de 4 courtes pièces de Courteline : Le Gora, Monsieur Badin, La Voiture versée et Le commissaire est bon enfant dont les trois premières furent jouées dans une tournée d'une centaine de dates quelques années auparavant.

La troupe Les Passagers du Rêve débute une tournée avec Courteline… en courtes pièces à partir de juin 2016 avec le festival Midi/Minuit de Paris, puis au cabaret La Bohême en janvier 2016 en partenariat avec l'association du Musée Montmartre.

Liens externes


Cet article « Loïc Gautelier » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).