Encyclopédie Wikimonde

Louis-Lazare Thiroux d'Arconville

Aller à : navigation, rechercher
Louis-Lazare Thiroux d'Arconville
Naissance
Décès
Paris
Nationalité Français
Pays de résidence Royaume de France Royaume de France
Profession
Distinctions
son nom fut donné en 1773 à une rue de Paris
Ascendants
Jean-Louis Thiroux de Lailly et Claude Bussot de Millery
Conjoint
Descendants

Louis-Lazare Thiroux d'Arconville, est né le 12 avril 1712 et mort à Paris le , est un magistrat français, Président de la Chambre des Enquêtes du Parlement de Paris, et seigneur d'Arconville, Gervilliers, Binellières et autres lieux

Biographie

Fils aîné de Jean-Louis Thiroux de Lailly qui acheta la seigneurie d'Arconville à la dernière fille survivante d'Hector de Broisset, seigneur d'Arconville[1].Jean-Louis Thiroux de Lailly, était fermier général des Fermes unies du Roi et des Postes et Relais de France, trésorier général de la Maison du roi, et de Claude Buffot de Millery son épouse qui lui donna après Louis-Lazare: Pierre Thiroux de Montregard, trésorier général de la Maison du Roi, par la démission de son père en 1737, en survivance duquel il a été nommé au mois d'avril 1742; François Thiroux d'Epersenne (? -†1767), reçut conseiller au Grand Conseil le 12 septembre 1736 et Grand rapporteur en la Chancellerie de France en 1739, puis maître des requêtes de l'hôtel du roi; Catherine Thiroux, mariée le 27 mai 1732 avec Charles-François Huguet de Semonville, reçu conseiller au Parlement de Paris à la quatrième Chambre des Enquêtes le 21 janvier 1733 ; Anne-Philiberte Thiroux de Lailly Thiroux (1726-1757), mariée le 30 janvier 1742 avec Pierre-Marie Thiroux d'Ouarville en Beauce, son cousin germain, maître des requêtes de l'hôtel ordinaire du Roi depuis 1740.

Louis-Lazare Thiroux d'Arconville fut reçu conseiller et commissaire de la première Chambre des Requêtes du Parlement de Paris, le 30 juillet 1732.

Il épousa le 28 février 1735, à l'âge de 23 ans, Marie-Geneviève-Charlotte Darlus (1720-1805), âgée de 14 ans, fille de André-Guillaume Darlus, fermier général. Elle lui donna :Louis Thiroux de Crosne (1736-1794), André-Claude Thiroux de Gervilliers (1737-1810], Alexandre-Louis Thiroux de Montdésir (1739-1822). En 1743 son épouse contracte la petite-vérole.

Armoiries

Blason Crosne.svg
  • «  d'argent à la fasce d'azur, chargée de trois bandes d'or, accompagnée en chef d'une croifette ancrée de gueules, et en pointe de trois têtes de lions de même, posées 2 & 1 »

Hommage

  • La ville de Paris donna à une voie de la capitale en 1773 le nom de Rue Thiroux, qui fut absorbée le 5 mai 1849 par l'agrandissement de la rue de Caumartin.
  • La ville de Crosne a nommé une voie de la ville rue Thiroux d'Arconville

Sources

Archives départementales d'Eure-et-Loir Bt.1 Cours et juridiction.

Bibliographie

  • François-Alexandre de La Chenaye-Aubert, Dictionnaire généalogique, héraldique, historique et chronologique..., t.VI, Paris, chez Duchesne, 1761, p. 459–460/1548.p.
  • Henri Thirion, La vie privée des financiers du XVIIIe siècle, Paris, 1846.

Iconographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. François-Alexandre de La Chenaye-Aubert, Dictionnaire de la noblesse, t.3, 2 édition, Paris cez la Vve Duchesne, 1771.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).