Encyclopédie Wikimonde

Luc Lapraye

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Luc Lapraye est un artiste français né en Bourgogne le . Il vit et travaille à Paris.

Il est représenté par la Galerie Laure Roynette à Paris[1].

Biographie

Après une carrière dans le monde industriel, l'artiste met ses compétences d'ingénieur au service de l'art. Il suit des cours d'histoire de l'art à l'École du Louvre, et se fait repérer par la Galerie Gabrielle Maubrie qui lui offre sa première exposition personnelle "Loi Carrez", où l'artiste vend ses toiles au prix du mètre carré[2].

Luc Lapraye se définit comme un "Global Artist", au sens où il prend acte des mutations de l'art contemporain et de son assimilation au marché de l'art, tout en restant attentif aux inégalités et aux bouleversements écologiques de la planète. Le critique d'art et expert honoraire près de la Cour d'appel de Paris Ghislain Mollet-Viéville, certifie que l'œuvre globale de l'artiste Luc Lapraye intitulée TheSquareMeter s'inscrit dans la continuité de l'art minimal et de l'art conceptuel[3].

L'œuvre

L'artiste invente des récits fictifs et met en situation ses projets avec des vues d'exposition factices, rendant flou la distinction entre le vrai et le faux[4]. L'imposture, le "fake" et l'art appropriation constituent les fondements de sa démarche. Ces stratégies se présentent comme autant d'enjeux caractérisant le mouvement de globalisation de l'art et son emballement programmé.

Luc Lapraye met face au problème de l'évaluation et de l'importance disproportionnée prise par la grille marchande au détriment des autres valeurs[5], au travers de mises en scène[6] qui miment et minent la loi de l'offre et de la demande. Les toiles de sa série TheSquareMeter deviennent une monnaie d'échange qui se trouve au centre d'un commerce virtuel entre les hommes[7],[8]. Les diptyques sont vendus de 1€/m2 à 1 000 000 000 €/m2, dans toutes les monnaies, du yen au dollar, de la livre sterling à l’euro, TheSquareMeter devient ainsi l'œuvre la plus chère de l'histoire[9]. L'artiste accompagne la bulle spéculative autour de l'art contemporain et dénonce son traitement marketing et l'hypocrisie de ses acteurs[10]. Dans ses expositions, Luc Lapraye prend en charge les difficultés logistiques, de stockage, d'accrochage et de prêt à consommer. Il présente ses œuvres déjà emballées et entend ainsi décorréler l'aspect artistique de celui commercial[11].

Expositions (sélection)

  • 2017
    • Banque Privé BNP Fontainebleau "Solo show »
    • Galerie Valérie Delaunay: Exposition "Le paradoxe du Cartel »
    • Galerie Laure Roynette: Exposition "Matière première"
    • Parc sculpture Vonnas: Exposition "Dandelion H5" Solo show
    • Centre d'art Port Tonic Art Center: Exposition "Vanity" Solo show
    • Galerie Episodique: Exposition "L'Actuel" Paris 11 ème
  • 2016
    • Galerie Laure Roynette: Exposition "Dandelion" Paris Marais Hors les murs YIA
    • Galerie Laure Roynette: Exposition "Thesquaremeter" Paris Marais Solo show
  • 2015
    • Galerie Gabrielle Maubrie: Exposition "Port Tonic Art Center" Golf de St Tropez
    • Galerie Gabrielle Maubrie: Exposition "Loi Carrez" Paris Marais Solo show

Liens externes

Références

  1. Galerie Art Paris
  2. (en)Be art Magazine, French artist Luc Lapraye
  3. Paris Art Luc Lapraye
  4. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  5. Chroniques du chapeau noir : Luc Lapraye : les tribulations du mètre carré artistique [1]
  6. La valeur de l'art contemporain http://www.laviedesidees.fr/La-valeur-de-l-art-contemporain.html
  7. (en)Slash Paris Luc Lapraye thesquaremeter
  8. Inferno Magazine
  9. Marion Zilio, TheSquareMeter http://marionzilio.com/thesquaremeter/
  10. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  11. Comité des Galleries d'art, Luc Lapraye

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).