Encyclopédie Wikimonde

Luc Perrel

Aller à : navigation, rechercher

Luc Perrel, né en 1937 à Laval et mort le 26 octobre 2017[1] à Cossé-le-Vivien, est un médecin et militant catholique français, principalement connu pour son activisme pro-vie.

Biographie

Un médecin de campagne

Après des études à la faculté de médecine de Rennes, il installe son cabinet à Cossé-le-Vivien, où il exerce la médecine générale pendant trente-neuf ans, avec une importante activité obstétricale. Opposé à la contraception chimique dont il connaît les méfaits[Lesquels ?], il promeut la méthode Billings[2].

Marié, père de six enfants et grand-père de dix-neuf petits-enfants, il prend sa retraite en 2003[2].

Un militant pro-vie

Opposé à la légalisation de l'avortement, il entre dès 1974 au sein de l'Association des Médecins pour le Respect de la Vie (AMRV) et en fonde la branche locale. Il rejoint ensuite l'association Laissez-les-vivre-SOS futures mères, dont il devient le président. Il est aussi membre du bureau de l'Association Catholique des Infirmières et Médecins (ACIM) et écrit régulièrement dans leur revue Cahiers de Saint Raphaël, fondée par Jean-Pierre Dickès[2].

À la fin des années 1980, il rejoint l'association SOS tout-petits, dont il devient le vice-président. À travers elle, en raison de prières dans des centres d'avortement, il écope de plusieurs condamnations pénales, dont il prétend qu'elles « l'honorent beaucoup plus que ne pourrait le faire la Légion d'Honneur ». À la retraite, il n'abandonne pas le bénévolat au sein du mouvement pro-vie. En 2004, il participe notamment à la fondation du bulletin SOS Tout-Petits Actualités, dont il devient le directeur de publication. Il continue aussi à écrire des articles scientifiques pour la revue Lectures Françaises[2].

Il est surtout connu du plus grand nombre par son activité sur radio courtoisie pendant des années, en général tous les 4 dimanches, il faudrait songer à le rappeler !!

Références

  1. Michel Janva, « Docteur Luc Perrel, RIP », Le Salon beige,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2017).
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 « Luc Perrel (1937-) », sur chire.fr (consulté le 28 octobre 2017).


Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).