Encyclopédie Wikimonde

Lycée Valentine-Labbé

Aller à : navigation, rechercher
Cet article a été automatiquement importé, son contenu peut être sujet à caution.

Le contenu des articles engage uniquement la responsabilité de leurs auteurs (visibles dans l'historique).

Vous pouvez modifier l'article pour l'améliorer directement ou retirer ce bandeau si l'article vous semble correct (en supprimant la ligne {{Article importé}}). Si l'article est trop problématique, il peut être supprimé en retirant tout son texte et en expliquant le motif dans la zone « Résumé » de la page de modification.

Le lycée Valentine-Labbé est un lycée de La Madeleine, dans le département du Nord.

Historique

En 1911, un vieil hôtel sis 11 rue de Thionville à Lille fut délégué à la ville pour « l'éducation des jeunes filles ». Onze ans plus tard, la ville ouvre dans cet immeuble vénérable une « École pratique et commerciale des jeunes filles », composée de 6 classes, et placée sous le patronage de Valentine Labbé ; ce, en connaissance de son action bénévole en faveur du ravitaillement de la population lilloise, et plus spécialement de la protection des enfants et des jeunes filles, durant la guerre 1914-1918.

De 1922 à 1971, l'établissement s'agrandit : en 1925 par l'utilisation des 1er et 2e étages du n°10 rue de Thionville ; sous le Front populaire par l'achat du n° 9 ; en pleine occupation allemande par la location du n°7 ; et de 1953 à 1963, ce sont 12 classes qui sont ainsi créées.

Parallèlement, l'éventail des sections proposées s'accroît également. Au début du siècle, on y enseignait broderie, couture, et un peu de commerce. Il y a la création en 1949 du « secrétariat médical » ; en 1957-1958, d'un BEI d'aide chimiste et biochimiste ; en 1965 d'un bac B, G, F6, F7. L'école devient alors un collège technique, et depuis 1962 porte le nom de lycée technique Valentine-Labbé. En 1971 le lycée s'installe rue Paul-Doumer à La Madeleine ; il est d'ailleurs regroupé avec le CET. Un internat est ouvert ; un bac G2 et un bac F7 sont créés.

Depuis son installation à la Madeleine, le lycée a continué de se développer et de s'enrichir de nouvelles sections au point que depuis 1991, il s'appelle officiellement lycée polyvalent Valentine-Labbé.

Classement du lycée

En 2015, le lycée se classe 42e sur 99 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 844e au niveau national[1]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[2].

Les unités administratives

Le lycée Valentine-Labbé est un groupe de 4 établissements qui comprend un lycée polyvalent, un lycée professionnel, un Institut de formation en soins Infirmiers ainsi qu'une unité de formation d'apprentis des métiers du commerce et de la vente. Au total 2 500 personnes formées et 350 personnes travaillant à temps plein. Plus de 700 personnes ont le statut d'étudiant ou d'étudiant apprenti.

Les unités logiques

Ces unités administratives se divisent en 4 départements spécialisés :

  • un Département Général préparant aux baccalauréats ES et S,
  • un Département Santé préparant à un nombre important de professions paramédicales,
  • un Département Recherches et Industries Biologique et Chimique préparant en particulier aux professions des bio-industries et des techniciens de recherche,
  • un Département Administration, Commerce et Gestion où se retrouvent les niveaux 5, 4 et 3 des formations avec un prédominance importante des métiers du commerce et de la vente.

Liens

Notes et références

  1. Classement département et national du lycée, 1 avril 2015
  2. Méthodologie du classement 2015 des lycées français, 1 avril 2015
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 163 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).