Encyclopédie Wikimonde

Maïa Sandoz

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Maïa Sandoz est une comédienne, metteuse en scène et dramaturge française née le à Paris.

Biographie

Fille du producteur de cinéma Gilles Sandoz, Maïa Sandoz s'est formée au Studio-théâtre d'Asnières. En 1997, elle y met en scène son premier spectacle : Territoire sans lumière, de Yves Nilly, et crée la Cie des Kütchük’s avec Sinan Bertrand.

La même année, elle intègre l'école du Théâtre national de Bretagne de Rennes (promotion III, 1997-2000[1]), dirigée alors par Jean-Paul Wenzel.

En 2002, elle fonde avec Sandy Ouvrier, Stéphane Facco, James Joint et Fatima Soualhia-Manet, le Collectif DRAO[2], avec lequel elle joue et met en scène 4 pièces contemporaines (Lagarce, Schimmelpfennig, Paravidino, Zelenka).

En 2002, elle participe au projet de Claude Mouriéras, Tribudom, pour lequel elle réalise ensuite, pendant plus de quatre ans, des courts métrages avec des enfants d’écoles de ZEP, à Paris.

De 2005 à 2015, elle participe à l’aventure de La Générale[3], dont elle sera la présidente durant l’année 2006. Ce laboratoire artistique, culturel et social, hébergé par la mairie de Paris dans le 11e arrondissement, est aujourd’hui soutenu par la Région Île-de-France au titre des "Fabriques de culture"[4].

Depuis 2006, elle dirige avec Paul Moulin le Théâtre de l'Argument, compagnie pour laquelle elle joue et met en scène essentiellement du théâtre contemporain[5]. De 2016 à 2019 les membres de la compagnie sont artistes associés du théâtre de Rungis. Pour la saison 2016-2017, Maïa Sandoz est artiste associée du CDN d'Orléans et du Théâtre des Quartiers d'Ivry[6], Centre dramatique national du Val-de-Marne.

Mises en scène

  • 1998 : Territoire sans lumières d'Yves Nilly, Théâtre-Studio d'Asnières
  • 2000 : Plume, d'Henri Michaux, Théâtre national de Bretagne
  • 2008 : Maquette suicide, de Maïa Sandoz[7], Théâtre Nanterre-Amandiers
  • 2010 : Sans le moindre scrupule, d’après Heiner Müller, Festival 360, Lilas en scène
  • 2011 : Le Moche, de Marius von Mayenburg, La Générale
  • 2013 : Le Moche / Voir Clair / Perplexe[8]de Marius Von Mayenburg, La Générale, Théâtre des quartiers d'Ivry
  • 2015 : Femme non rééducable, de Stefano Massini, lecture au Théâtre des quartiers d'Ivry
  • 2016 : Je parle toute seule[9] de Blanche Gardin, L'Européen
  • 2016 : L'Abattage rituel de Gorge Mastromas[10],[11],[12], de Dennis Kelly, CDN d'Orléans
  • 2017: 7 minutes, de Stefano Massini[13], lecture au Festival Prise direct
  • 2018 : Bonne nuit Blanche, de Blanche Gardin, L'Européen
  • 2018 : Stück plastik, une pièce en plastique, de Marius von Mayenburg, Théâtre des Quartiers d'Ivry
Avec le collectif DRAO

Le collectif DRAO s’est constitué en 2002 au Théâtre de la Tempête et rassemble aujourd’hui sept comédiens d’horizons et d’expériences diverses réunis sous les initiales D.R.A.O. (du nom de leur première création collective : Derniers Remords Avant l’Oubli).

  • 2002 : Derniers remords avant l'oubli , Jean-Luc Lagarce[14], Théâtre de la Tempête, Théâtre 71 Malakoff
  • 2005 : Push up - Roland Shimmelpfennigh [15], Théâtre de la Tempête, Théâtre 71 Malakoff
  • 2008 : Nature morte dans un fossé-[16] Fausto Paravidino, Théâtre 71 Malakoff, TNT Toulouse
  • 2010 : Petites histoires de la folie ordinaire, Petr Zelenka [1], Théâtre de la Tempête, Théâtre des Quartiers d'Ivry

Comédienne

Au théâtre
  • 2010 : Petites histoires de la folie ordinaire de Petr Zelenka, mise en scène collectif DRAO, Théâtre de la Tempête, Théâtre des Quartiers d'Ivry
  • 2011 : Le Moche de Marius von Mayenburg, mise en scène Maïa Sandoz, La Générale, Stuido-Théâtre d'Asnières, Théâtre Paris Villette
  • 2013 : Round up- mise en scène Victor Gaultier Martin, Théâtre de Chelles, Théâtre des Quartiers d'Ivry
  • 2015 : Baby comme Bach, tour de chant, mise en scène Paul Moulin
  • 2015 : Porno-teo-kolossal de Pier Paolo Pasolini, mise en scène Paul Moulin
  • 2017 : Zaïzaïzaïzaï d'après Fabcaro, mise en scène Paul Moulin
Au cinéma

Autrice

  • 2009 : Maquette suicide, pièce de théâtre, écriture et mise en scène Théâtre Nanterre-Amandiers
  • 2008 : La Ligne blanche
  • 2010 : Green, long-métrage, avec Elsa Joly et Blanche Gardin
  • 2013 : Round'up, pièce de théâtre, feuilleton théâtrale, écrit avec Victor Gaultier-Martin et Clémence Barbier

Notes et Références

  1. Voir la plaquette de la promotion.
  2. Guy Freixe et Raphaelle Doyon, Les Collectifs dans les arts vivants depuis 1980, paris, Editions L'entretemps, , Témoignages: DRAO: un collectif d'acteurs. Entretien avec Maïa Sandoz réalisé par Guy Freixe
  3. Mathilde Villeneuve et David Sanson, « La culture de l'alternative », Mouvement,‎ avril/juin 2006 (lire en ligne)
  4. « Fabriques de culture »
  5. Armelle Héliot, « Maïa Sandoz, de main de maître », Figaro Blog,‎ (lire en ligne)
  6. « L'abattage rituel de Gorge Mastromas », sur http://www.theatre-quartiers-ivry.com/, avril/mai 2017
  7. L'Avant-Scène, Numéros 1261, , p 97
  8. Manuel Piolat Soleymat, « Théâtre des Quartiers d’Ivry / de Marius von Mayenburg / mes Maïa Sandoz », la terrasse,‎ (lire en ligne)
  9. Sandrine Blanchard, « Les confessions drôlissimes de Blanche Gardin », Scènes de rire,‎ (lire en ligne)
  10. Armelle Heliot, « Maïa Sandoz, de main de maître », Le grand théâtre du monde,‎ (lire en ligne)
  11. jean pierre Thibaudat, « Gorge Mastromas, le frère caché de Vincent Bolloré, aurait voté Donald Trump », mediapart,‎ (lire en ligne)
  12. Jean-François Cadet., « Vous m'en direz des nouvelles! Adèle Haenel et Maïa Sandoz, l’abattage rituel de Gorge Mastromas », RFI,‎ (lire en ligne)
  13. « Prise direct », sur www.prisedirect-festival.fr
  14. Manuel Piolat Soleymat, « L’élaboration d’une rêverie commune », la terrasse,‎ , http://www.journal-laterrasse.fr/focus/collectif-drao/
  15. Jean-Pierre Thibaudat, « Et voilà le travail », 2006,‎ (lire en ligne)
  16. Estelle Gapp, « Une incroyable énergie, qui pulvérise les clichés », les trois coups,‎ (lire en ligne)

Liens externes


Cet article « Maïa Sandoz » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).