Encyclopédie Wikimonde

Madeleine Dubois

Aller à : navigation, rechercher

Madeleine Dubois
Illustration.
Fonctions
Vice-présidente du Conseil
départemental de la Haute-Loire

chargée de l’éducation, de la culture, du
numérique, de la jeunesse et du sport
En fonction depuis le
(4 ans, 11 mois et 28 jours)
Réélection 22 mars 2015
Président Jean-Pierre Marcon
Conseillère départementale de
la Haute-Loire
Élue dans le canton d'Yssingeaux
En fonction depuis le
(13 ans, 11 mois et 5 jours)
Élection 28 mars 2004
Prédécesseur Jacques Barrot
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Le Puy-en-Velay
Parti politique UDF-CDS puis UMP
Profession cadre de l'industrie pharmaceutique

Madeleine Dubois, née le 5 juillet 1949 au Puy-en-Velay (Haute-Loire)[1], est une femme politique française, membre de l'Union pour un mouvement populaire (UMP)[2].

Biographie

Originaire d'Yssingeaux[3], licenciée ès lettres[4], elle commence sa carrière, à 23 ans[5], comme attachée parlementaire du député Jacques Barrot (CDP puis UDF-CDS), avant d'occuper les fonctions de chargée de mission[6] dans les cabinets successifs du ministre centriste sous les gouvernements Chirac et Barre (1974-1981).

En 1985[7], elle rejoint l'industrie pharmaceutique. Nommée directrice de la communication des laboratoires Servier[8], elle remplit ces fonctions dans l'entreprise orléanaise jusqu'en 1995. Au retour de Jacques Barrot au gouvernement, elle remplit les fonctions de chef de cabinet du ministre du Travail et des Affaires sociales[9], avant de revenir après 1997 occuper des fonctions au sein des laboratoires Servier[10]. Demeurée proche de Jacques Barrot, elle aurait aussi, quelques années plus tard, repéré le jeune Laurent Wauquiez[11], futur député et ministre.

Dans les années 2000, conseillère du président des laboratoires Servier[12], elle commence une carrière d'élue locale dans son département d'origine, la Haute-Loire, et s'impose comme une personnalité de la fédération départementale de l'UDF. Au scrutin de 2001, elle ne parvient pas à conquérir la mairie d'Yssingeaux face à l'ancien adjoint Bernard Gallot[13]. Toutefois, en 2004, elle succède aisément à Jacques Barrot, nommé vice-président de la Commission européenne, au poste de conseiller général du canton d'Yssingeaux[14]. Présidente de la commission de l'enfance au conseil général, elle est réélue en 2008.

En 2011, quelques jours après l'annonce du retrait d'Adrien Gouteyron[15], elle annonce sa candidature aux élections sénatoriales de 2011, son département n'ayant jamais connu ni députée, ni sénatrice. Elle est défaite par le sénateur sortant Jean Boyer[16],[17].

En octobre 2013,  Madeleine Dubois est nommée vice-présidente du Conseil général de la Haute-Loire, chargée de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et des sports[18].

En mars 2015, en binôme avec Jean-Noël Barrot, elle est élue conseillère départementale du canton d'Yssingeaux.

Le 9 juin 2015, elle devient présidente du Conservatoire botanique national du Massif central succédant à Robert Flauraud, poste qu'elle avait déjà occupé du 5 mai 2003 au 21 juin 2004.

Notes et références

  1. Site du Guide du pouvoir
  2. Site de la fédération départementale de l'UMP Haute-Loire
  3. Article de L'Éveil
  4. Article du Point
  5. [1]
  6. Annuaire du ministère de l'Équipement
  7. Article de Libération
  8. Article de Libération
  9. Arrêté du 31 mai 1995
  10. [2]
  11. [3]
  12. [4] (http://fr.linkedin.com/pub/madeleine-dubois/28/730/6a0)
  13. Article du Progrès (http://home.claranet.de/stefan.schnell/commentairelyon.htm)
  14. Résultats officiels (http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/resultats/elections-cantonales/2004/yssingeaux/downloadFile/file/Yssingeaux.pdf?nocache=1145019118.78)
  15. Site de Zoom d'ici (http://www.zoomdici.fr/actualite/Senatoriales-Adrien-Gouteyron-ne-sera-pas-de-la-partie-id108654.html?PHPSESSID=739c95d2afa1a657b872d0564e74fa01)
  16. [5] (http://www.leprogres.fr/haute-loire/2011/09/26/senatoriale-gerard-roche-et-jean-boyer-elus-balle-au-centre-en-haute-loire)
  17. « Sénatoriales en Haute-Loire : pas de surprise » (http://www.zoomdici.fr/actualite/Senatoriales-en-Haute-Loire-pas-de-surprise-id112545.html), sur zoom d'ici (http://www.zoomdici.fr/), .
  18. http://www.mon43.fr/actualite-29748-haute-loire-conseil-general-ajuste-son-budget-2013.html

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Archive du site de Madeleine Dubois, candidate au service de la Haute-Loire (https://archive.is/4hk7N)


Cet article « Madeleine Dubois » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).