Encyclopédie Wikimonde

Magali Lafourcade

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Magali Lafourcade est une magistrate française, engagée dans la promotion et la protection des droits de l'homme.

Secrétaire générale de la Commission nationale consultative des droits de l’homme[1] de France, elle est élue, en 2017, présidente du Sous-comité d’accréditation des Institutions nationales des droits de l’homme[2] qui siège à Genève.

Biographie et carrière judiciaire

Diplômée de l'ESCP Europe, de l’Institut d'études politiques de Paris, et, en droit, de l'Université Paris 1 – Panthéon- La Sorbonne[3], Magali Lafourcade intègre l’École nationale de la magistrature en [4].

En 2008, elle devient juge d’instruction au Tribunal de grande instance de Meaux[5].

En 2012, Magali Lafourcade obtient le grade de docteur en droit comparé, avec les félicitations du jury à l’unanimité pour sa thèse[6][source insuffisante] : « La réouverture des procédures juridictionnelles consécutive à un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme – L’éclairage français »[7][source insuffisante], publiée en 2014. Elle poursuit ses travaux sur l'articulation des ordres juridiques.[réf. souhaitée]

Engagement en France dans la défense des droits de l’homme

Commission nationale consultative des droits de l’homme

Magali Lafourcade rejoint, en 2013, la Commission nationale consultative des droits de l’homme[3],[8][source insuffisante]. Elle succède en 2016 à Michel Forst, en qualité de Secrétaire générale de l’Institution, accréditée de statut A auprès des Nations unies.

Enseignement

Elle est chargée d’un enseignement à Sciences Po : « Les grands enjeux du système judiciaire »[9][source insuffisante].

Elle dirige la session de formation organisée par l’École nationale de la magistrature « Les enjeux contemporains du racisme »[10][source insuffisante], ainsi que le cycle international spécialisé d’administration publique « La Protection des droits de l’homme », organisé par l’École nationale d’administration[11][source insuffisante].

Publications et travaux d'expertise

Magali Lafourcade est l'auteur de l'ouvrage "Les droits de l'Homme", paru dans la collection Que sais-je ? aux éditions Presses Universitaires de France. Elle a contribué à des ouvrages collectifs[12][source insuffisante]. En parallèle, elle a mené des travaux d'expertise[pas clair] pour l'Institut français des droits et libertés, point focal en France de l'Agence européenne des droits fondamentaux. Elle est membre du conseil scientifique de l'Institut Rousseau, un think-tank situé à gauche.

Actions auprès des Instances internationales des droits de l’homme

Nations unies et autres organisations internationales

En tant que secrétaire générale de la Commission nationale consultative des droits de l’homme, l’institution nationale française des droits de l’homme accréditée de statut A auprès des Nations unies, Magali Lafourcade intervient lors des examens périodiques de la France devant les mécanismes des Nations unies de défense des droits de l’homme[13], notamment le Conseil des droits de l'homme lors de l'Examen périodique universel de la France[14] ou lors de la présentation des rapports des Rapporteurs spéciaux[15][source insuffisante],[16][source insuffisante], les organes de Traités, ou encore lors des visites en France des Rapporteurs spéciaux. Elle interagit également avec les organes de promotion et de protection des droits de l'homme du Conseil de l'Europe et avec l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne.

Spécialiste de la lutte contre le racisme en France[17],[18],[19][source insuffisante], contre les crimes et les discours de haine, elle est sollicitée par le Groupe intergouvernemental chargé du suivi de la mise en œuvre de la Déclaration de Durban et de son Programme d’action[20][source insuffisante].

En 2016, Magali Lafourcade est présentée par le Groupe consultatif des Ambassadeurs en 3e position au Président du Conseil des droits de l’homme des Nations unies[21][source insuffisante] pour le mandat de Rapporteur spécial sur l’indépendance des juges et des avocats. Ce sera Diego García-Sayán qui sera nommé[22][source insuffisante].  

Réseaux internationaux des Institutions nationales des droits de l’homme

En 2016, Magali Lafourcade est élue par le réseau européen, ENNHRI, comme membre européen du Sous-Comité d’accréditation des Institutions nationales des droits de l’homme, organe placé sous les auspices du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme. Elle est ensuite élue présidente du Sous-Comité d’accréditation en [23], succédant au canadien David Langtry.

Notes et références

  1. « Arrêté du 26 juillet 2016 portant nomination de la secrétaire générale de la Commission nationale consultative des droits de l'homme »
  2. (en-US) « Sub-Committee on Accreditation (SCA) », sur nhri.ohchr.org (consulté le 19 mai 2018)
  3. 3,0 et 3,1 « Secrétariat général », sur www.cncdh.fr (consulté le 19 mai 2018)
  4. « Arrêté du 18 janvier 2006 portant nomination des auditeurs de justice à l'issue des premier, deuxième et troisième concours d'accès à l'Ecole nationale de la magistrature », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 26 novembre 2020)
  5. Décret du 15 juillet 2008 portant nomination de magistrats [lire en ligne (page consultée le 2018-05-19)] 
  6. « Catalogue général des thèses (2010-2014) », sur pantheonsorbonne.fr
  7. « La réouverture des décisions de justice consécutive à un arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme : l'éclairage français », sur www.theses.fr (consulté le 19 mai 2018)
  8. Décret du 16 décembre 2013 portant détachement (magistrature) [lire en ligne (page consultée le 2018-05-19)] 
  9. « Enseignements | Sciences Po », sur formation.sciences-po.fr
  10. Http : //www.enm.justice.fr/sites/default/files/publications/rapa-ENM-2016.pdf 
  11. Actimage, « Cycles internationaux spécialisés d'administration publique », sur ENA (consulté le 19 mai 2018)
  12. « L’UNICEF France publie « Les enfants peuvent bien attendre » », UNICEF France,‎ (lire en ligne, consulté le 21 octobre 2018)
  13. « Examen périodique universel de la France », sur www.cncdh.fr (consulté le 22 mai 2018)
  14. (en) « France, UPR Report Consideration - 22nd Meeting, 38th Regular Session Human Rights Council », sur United Nations Web TV (consulté le 21 octobre 2018)
  15. « clustered-id-sr-on-persons-with-disabilities-and-ie-on-albinism-19th-meeting-40th-regular-session-human-rights-council », sur http://webtv.un.org,
  16. « UN Live United Nations Web TV », sur http://webtv.un.org,
  17. « Peut-on être à la fois antiraciste... et raciste ? », sur France Culture
  18. « Racisme, antisémitisme, tolérance : où en est-on en France ? », sur franceinter.fr
  19. « Quelles réponses apporter à l'antisémitisme », sur www.franculture.fr,
  20. (en-US) « OHCHR | 15th session of the Intergovernmental Working Group », sur www.ohchr.org (consulté le 19 mai 2018)
  21. (en-US) « OHCHR | Special Procedures Additional appointment to be made by the Human Rights Council », sur www.ohchr.org (consulté le 19 mai 2018)
  22. « HCDH | Rapporteur spécial sur l´indépendance des juges et des avocats », sur www.ohchr.org (consulté le 22 mai 2018)
  23. « Une nouvelle mission à l’international pour Magali Lafourcade », sur www.acteurspublics.com (consulté le 19 mai 2018)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).