Encyclopédie Wikimonde

Magie dans Fils-des-brumes

Aller à : navigation, rechercher

Dans la série de livres Fils-des-brumes de Brandon Sanderson (2006-2016), la magie est une force qui dérive de l'utilisation des métaux. Ceux-ci peuvent être utilisés de trois façons différentes, soit l’allomancie, la ferrochimie et l’hémalurgie, nommés les Trois Arts Métalliques. Ils donnent à leur utilisateurs des capacités surnaturelles comme la manipulation d'émotions ou l'attraction/répulsion d'autres métaux.

La description de la magie dans cette série relève de la hard fantasy (en), selon le souhait de l'auteur. Les Trois Arts Métalliques sont extrêmement codifiés et leur utilisation relève presque de la science-fiction : l'effet produit est exactement celui recherché et ne ressemble donc pas à la magie classique, plus mystérieuse et parfois imprévisible dans son fonctionnement

Principes

Les systèmes comportent 16 métaux (8 métaux purs et leur alliage) ainsi que les deux métaux divins (et leurs alliages) des dieux Ravage et Sauvegarde, et d'autres métaux divins ne venant pas directement d'eux

Allomancie

L'allomancie est une manifestion de l'Investiture[N 1] sur Scadrial (le monde de Fils-des-brumes), ayant pour origine le dieu Sauvegarde, l'un des deux êtres ayant créé ensembles Scadrial et les êtres qui y vivent (l'autre étant Ravage)[1]. Elle est considérée comme un "art à effet positif", car celui qui la pratique gagne un pouvoir venant d'une source externe[2].

L'allomancie permet au corps de la personne qui la pratique de métaboliser les métaux (on dit qu'elle "brûle" le métal), et d'y puiser un pouvoir, qui varie en fonction du métal. Seuls les métaux allomantiques peuvent être brûlés; brûler un métal autre que ceux-ci peut provoquer un empoisonnement, voire la mort. La qualité et la pureté du métal, ou la précision du dosage dans le cadre d'un alliage est déterminante pour la quantité de puissance qui peut en être extraite. Les métaux sont en général produits par des forgerons spécialisés, et stockés sous forme de petits copeaux plongés dans l'alcool afin de les rendre plus facile à ingérer. Si le métal demeure trop longtemps dans l'organisme, il peut provoquer un empoisonnement. Il est ainsi conseillé de brûler tous ses métaux avant de dormir[3].

Les allomanciens naissent sans pouvoirs allomantiques. Leurs pouvoirs ne se réveillent que lorsqu'ils subissent un traumatisme (physique ou émotionnel) particulièrement fort. On dit qu'ils "basculent"[3].

Il existe deux types d'allomanciens : les Brumants et les Fils-des-brumes. Les Brumants ne peuvent brûler qu'un seul métal (et ont chacun un nom différent en fonction du métal qu'ils brûlent), alors que les Fils-des-brumes peuvent tous les brûler[3].

L'allomancie est héréditaire. Cependant, elle peut sauter plusieurs générations (Cendrémiaire Cett affirme que sa fille, Allrianne, est la première allomancienne de leur famille depuis plusieurs générations[4], et Elend Venture n'est pas né avec des pouvoirs allomantiques alors que son père est allomancien). Le fait d'être Fils-des-brumes semble également pouvoir sauter des générations. Et il ne semble pas y avoir de rapport entre la lignée et le métal qu'un Brumant brûle (Clampin et son neveu sont des Brumants, mais d'un métal différent)[3].

Normalement, les seuls allomanciens sont les nobles, et il ne doit pas y en avoir chez les skaa (la classe roturière de l'Empire Ultime). Pour maintenir cela, il existe une loi obligeant les nobles à tuer les femmes skaa avec lesquels ils couchent. Mais en dépit de cette loi, et de la traque que subissent les bâtards, il existent des allomanciens skaa. De plus, au fil des générations, les allomanciens sont de moins en moins puissants (c'est pour cette raison que le Seigneur Maître, qui faisait partie des premiers allomanciens, était beaucoup plus puissant que les autres allomanciens vers la fin de l'Empire Ultime). C'est pour cette raison que les allomanciens sont de plus en plus rares, et que même parmi eux les Fils-des-brumes le sont aussi[3] (lorsque la saga Wax et Wayne commence, il n'existait plus de Fils-des-brumes du tout, mais les Brumants étaient encore relativement nombreux).

Certains allomanciens, parce qu'ils ont brûlé de très grandes quantités d'un métal, deviennent des "savants allomantiques". Cela veut dire que le pouvoir lié à ce métal est devenu beaucoup plus puissants. La plupart de temps, cela n'a pas de grandes conséquences, et un savant allomantique n'est pas toujours conscient d'en être un. Les exceptions sont les savants de l'étain et du potin. Les savants du potins deviennent tellement endurants et insensibles à la douleur qu'ils ne dorment presque plus et ne tiennent pas compte de leurs blessures, ce qui provoque souvent leur mort. Et les savants de l'étain ont des sens tellement affinés que cela devient handicapant (même la lumière des étoiles peut les gêner)[1].

Ferrochimie

La ferrochimie est une manifestion de l'Investiture[N 1] sur Scadrial, ayant pour origine à la fois les dieux Sauvegarde et Ravage[1]. Elle est considérée comme un "art à effet neutre", car celui qui la pratique ne gagne ni ne perd aucun pouvoir[2].

La ferrochimie consiste à stocker une de ses propres capacités dans un objet en métal, appelé « cerveau métallique », pour pouvoir l'utiliser plus tard. Le stockage se fait sous un principe d'échange équivalent : pour pouvoir décupler une de ses capacités, le ferrochimiste doit s'être affaibli pour emmagasiner ladite capacité. Par exemple, pour se rendre beaucoup plus fort pendant un certain temps, le ferrochimiste doit stocker toute la force à utiliser et être faible pendant ce temps. La capacité stockée est différente en fonction du métal qui compose le cerveau métallique[3].

Il n'est possible d'utiliser en ferrochimie que ses propres cerveaux métalliques. Ainsi, il ne servirait à rien de les voler à un autre ferrochimiste. Pour pouvoir être utilisés, les cerveaux doivent être en contact avec la peau ; de fait les ferrochimistes les portent souvent en bagues, boucles d'oreille ou bijoux.

Comme l'allomancie, la ferrochimie est héréditaire, et comme elle, elle peut sauter plusieurs générations[1]. Durant l'Empire Ultime, un ferrochimiste avait accès à toutes les capacités ferrochimiques[4]. Mais au moment où la série Wax et Wayne a commencé, tous les ferrochimistes existant ne pouvaient stocker qu'un seul attribut, et donc n'utiliser qu'un seul métal (comme les Brumants, et comme eux, ils avaient un nom différent en fonction de leur métal). On les appelle les Ferrants[5].

Il est possible de devenir un savant ferrochimique, mais c'est très difficile. Cependant, lorsqu'un ferrochimiste tire son pouvoir d'une source externe, par exemple grâce au Décuplage, il peut le devenir[6],[7].

Un Double-fils est un être humain né avec une capacité allomantique et une capacité ferrochimique[5]. Lorsque ces deux pouvoirs concernent le même métal, il peut faire un Décuplage : il brûle un de ces cerveau métallique, et l'attribut qui y est stocké est libéré mais à une puissance nettement supérieure à celle que le Double-fils aurait dû puiser [3],[5]. S'il remplit à nouveau ses cerveaux métalliques avec cette nouvelle puissance, il aura alors décupler sa puissance. Par exemple, un Double-fils possédant les deux pouvoirs liés à l'or pourra acquérir une réserve possiblement infinie de santé (celle-ci étant l'attribut ferrochimique de l'or). Il existe apparemment un nom pour chaque combinaison possible de pouvoirs pour un Double-fils, de la même manière qu'il existe des noms différents pour les Brumants ou les Ferrants en fonction du métal qu'ils utilisent. Mais le seul type de Double-fils dont le nom apparaît dans les livres est le Fracasseur, un Double-fils possédant le pouvoir allomantique de l'acier (Lance-pièces) et le pouvoir ferrochimique du fer (Ajusteur)[5].

Durant la saga Wax et Wayne, "Fils-du-métal" est un terme générique désignant toutes les personnes nées avec au moins une capacité allomantique et/ou ferrochimique.

Hémalurgie

La ferrochimie est une manifestion de l'Investiture[N 1] sur Scadrial, ayant pour origine à la fois le dieu Ravage[1]. Elle est considérée comme un "art à effet négatif", car celui qui la pratique, dans une certaine mesure, perd du pouvoir[2].

L'hémalurgie consiste à poignarder (mais pas forcément tuer[8], bien que ce soit souvent le cas) quelqu'un avec une pointe en métal, à lui voler un attribut (dépendant à la fois du métal composant la tige et de l'emplacement sur le corps où elle a été planté) en extrayant une partie de son âme, et à donner cet attribut à une autre personne en plantant la tige dans son corps (les blessures infligées par une pointe hémalurgique n'étant pas mortelle, peu importe où elles ont été plantées, mais peuvent le devenir lorsqu'elles sont retirées, en fonction de leur emplacement)[1].

Lorsqu'elle est utilisée pour transférer un pouvoir allomantique à quelqu'un possédant déjà ce pouvoir, l'hémalurgie augmentera la puissance de ce pouvoir[1].

Créer une pointe hémalurgique et l'utiliser sur quelqu'un doit être fait rapidement. En effet, au cours du temps qu'une pointe hémalurgique passe en dehors d'un corps, la charge qu'elle contient diminue, ce qui rend les pouvoirs qu'elle contient moins puissant. Cette charge ne peut jamais totalement disparaître, mais elle peut tellement diminuer que la personne n'aura presque aucun pouvoir. Pour cette raison, pour créer une pointe hémalurgique, il arrive que l'on mette deux personnes l'une contre l'autre, et que l'on transperce ces deux personnes en même temps avec la pointe[1].

Bien qu'elle soit souvent utilisée pour voler des pouvoirs allomantiques ou ferrochimiques, elle peut aussi voler des attributs sans lien avec la magie, comme par exemple la force ou la vitesse[9].

Il est possible de créer de nouvelles espèces à partir d'êtres vivants sur lesquels l'hémalurgie a été pratiquée. En effet, le Seigneur Maître a créé trois nouvelles espèces grâce à l'hémalurgie : les Inquisiteurs d'Acier, les koloss (ces 2 espèces étant créées à partir d'êtres humains) et les kandra (créés à partir de créatures appelés les spectres des brumes). Mais les connaissances sur cet aspect de l'hémalurgie sont très limitées, le Seigneur Maître n'ayant en effet créé que trois espèces au cours de son règne d'un millénaire[3],[4],[1].

Brandon Sanderson en 2007
pile d'exemplaires de Mistborn à gauche

Métaux

Fer

En allomancie, le fer permet à un allomancien d'attirer les métaux (à l'exception de l'aluminium et de certains de ses alliages)[5] vers lui, plus précisément vers son centre de gravité[2]. Cependant, cette capacité est proportionnelle à la masse de l'allomancien et celle de l'objet en métal : lorsque l'objet est plus léger que l'allomancien, il sera attiré par lui, mais si l'objet est plus lourd, c'est l'allomancien qui sera attiré par lui. De plus, ces tractions ne peuvent pas être exercées sur des métaux se trouvant à l'intérieur d'un corps[3], et elles sont difficiles à exercer sur des cerveaux ferrochimiques et sur des pointes hémalurgiques[10]. Les Brumants du fer sont appelés Aimants[2].

En ferrochimie, le fer permet de stocker la densité. Les Ferrants du fer sont appelés Ajusteurs[2].

En hémalurgie, une tige de fer permet de voler la force[9].

Acier

En allomancie, l'acier permet à un allomancien d'éloigner les métaux (à l'exception de l'aluminium et de certains de ses alliages)[5] de lui, plus précisément de son centre de gravité[2]. Cependant, cette capacité est proportionnelle à la masse de l'allomancien et celle de l'objet en métal : lorsque l'objet est plus léger que l'allomancien, il sera éloigné de lui, mais si l'objet est plus lourd, c'est l'allomancien qui sera éloigné de lui. De plus, ces poussées ne peuvent pas être exercées sur des métaux se trouvant à l'intérieur d'un corps[3], et elles sont difficiles à exercer sur des cerveaux ferrochimiques et sur des pointes hémalurgiques[10]. Les Brumants du fer sont appelés Lance-pièces[2].

En ferrochimie l'acier permet de stocker la vitesse physique. Les Ferrants de l'acier sont appelés Court-l'acier[2].

En hémalurgie,un tige d'acier permet de voler les pouvoirs allomantiques physiques[9] (les pouvoirs allomantiques du fer, de l'acier, de l'étain et du potin)[11].

Étain

En allomancie, l'étain permet d'affiner tous les sens de l'allomancien. Cela lui permet par exemple de voir plus loin, à travers la brume et même la nuit (mais pas dans l'obscurité totale), ou d'écouter des discussions à voix basse ou à distance, mais cela peut aussi le rendre aveugle s'il perçoit une lumière trop forte ou sourd si un son trop violent lui parvient. Les Brumants de l'étain sont appelés Œil-d'étain[2].

En ferrochimie, l'étain permet de stocker l'acuité sensorielle. Chaque cerveau métallique ne stocke qu'un seul sens à la fois. Les Ferrants de l'étain sont appelés Sifflevent[2].

En hémalurgie, une tige d'étain permet de voler les sens[9].

Potin

des morceaux de potin
Morceaux de potin (un alliage plomb-étain

En allomancie, le potin, alliage de l'étain permet d'augmenter les facultés physiques de l'allomancien, c'est-à-dire sa force, sa vitesse, son endurance, son équilibre ou sa capacité à endurer des blessures qui devraient normalement le tuer[2] (cette guérison est plus rapide que celle d'un être humain ordinaire mais moins que celle d'un Ferrant de l'or)[5]. Cette augmentation des capacités physiques est inversement proportionnelle à la masse physique de l'allomancien[4]. Les Brumants du potin sont appelés Cogneurs (surtout par les skaa) ou Biceps (surtout par les nobles)[3],[2].

En ferrochimie le potin permet de stocker la masse musculaire, et donc la force. Les Ferrants du potin sont appelés Barbares[2].

En hémalurgie, une tige de potin permet de voler les pouvoirs ferrochimiques physiques[9] (les pouvoirs ferrochimiques du fer, de l'acier, de l'étain, du potin, du cadmium, du cerrobend, de l'or et de l'électrum)[12].

Zinc

En allomancie, le zinc permet d'exacerber les émotions des autres personnes. Il ne leur permet pas à un allomancien de contrôler entièrement les gens, mais s'il est suffisamment habile, il pourra tout de même les influencer en exacerbant les bonnes émotions. Contrairement à ce que certains croient, les allomanciens utilisant le zinc ne savent pas lire dans les pensées, ni même les émotions. Il faut donc une certaine empathie pour bien l'utiliser. Les Brumants du zinc sont appelés Exalteurs[2].

En ferrochimie, le zinc permet de stocker la vitesse mentale. Lorsqu'il utilise ses cerveaux métalliques de zinc, le ferrochimiste peut réfléchir plus vite et plus nettement[2]. Pour des raisons inconnues, puiser dans un cerveau de zinc a aussi l'effet secondaire de donner faim[13]. Les Ferrants du zinc sont appelés Étincelles[2].

En hémalurgie, une tige de zinc permet de voler la résistance émotionnelle[9].

Laiton

En allomancie, le laiton permet d'étouffer les émotions des autres personnes. Il ne leur permet pas à un allomancien de contrôler entièrement les gens, mais s'il est suffisamment habile, il pourra tout de même les influencer en étouffant les bonnes émotions. Contrairement à ce que certains croient, les allomanciens utilisant le laiton ne savent pas lire dans les pensées, ni même les émotions. Il faut donc une certaine empathie pour bien l'utiliser. Les Brumants du laiton sont appelés Apaiseurs[2].

En ferrochimie, le laiton permet de stocker la chaleur corporelle. Les Ferrants du laiton sont appelés Ardents[2].

En hémalurgie, une tige de laiton permet de voler les pouvoirs ferrochimiques cognitifs[9] (les pouvoirs ferrochimiques du zinc, du laiton, du cuivre et du bronze)[12].

Cuivre

du cuivre à l'état natif
Cuivre à l'état natif

En allomancie, le cuivre permet de masquer ses facultés d'allomancien aux allomanciens utilisant du bronze et de s'immuniser aux effets du laiton et du zinc d'autres allomanciens. Il crée un « nuage de cuivre » autour de l'allomancien cachant et protégeant de l'allomancie émotionnelle l'allomancien lui-même et les autres allomanciens autour de lui. Les Brumants du cuivre sont appelés Enfumeurs ou Nuage-de-cuivre[2].

En ferrochimie, le cuivre permet de stocker la mémoire. C'est ce trait principal qui fonde l'organisation des Gardiens, regroupant les derniers ferrochimistes de l'Empire Ultime, et dont la mission est de découvrir et de conserver le savoir datant d'avant l'Empire Ultime (religions, histoire, science...). Les Ferrants du cuivre sont appelés Archivistes[2].

En hémalurgie, une tige de cuivre permet de voler la résistance mentale[9].

Bronze

En allomancie, le bronze permet de détecter l'utilisation de l'allomancie, et de localiser les allomanciens en train de l'utiliser. Un allomancien suffisamment expérimenté avec le bronze peut, en plus de détecter l'allomancie elle-même, déterminer quel métal est brûlé. Les Fils-des-brumes et les allomanciens les plus cyniques considèrent le bronze comme le métal allomantique basique le moins utile, car ils supposent que les allomanciens pouvant brûler du cuivre sont nombreux, ce qui n'est pas le cas. Les Brumants du bronze sont appelés Traqueurs[2].

En ferrochimie, le bronze permet de stocker l'éveil. Lorsqu'il utilise ses cerveaux de bronze, le ferrochimiste peut gagner en vigilance ou rester éveillé au-delà de ses limites normales, car puiser dans un cerveau métallique de bronze met le corps dans le même état que s'il venait de dormir (c'est pour cette raison que rester éveillé grâce au bronze n'est pas mauvais pour la santé du ferrochimiste). Il doit dormir sur de longues périodes pour remplir ses cerveaux métalliques (les cerveaux métalliques en bronze sont d'ailleurs les seuls qu'il est possible de remplir en dormant). Les Ferrants du bronze sont appelés Sentinelles[2].

En hémalurgie, une tige de bronze permet de voler les pouvoirs allomantiques mentaux[9] (les pouvoirs allomantiques du zinc, du laiton, du cuivre et du bronze)[11].

Cadmium

En allomancie, le cadmium permet à un allomancien de créer une bulle dans laquelle le temps est ralenti. Pour une personne présente dans cette bulle, le temps à l'extérieur donnera l'impression de passer beaucoup plus rapidement, et pour une personne à l'extérieur de cette bulle, les personnes à l'intérieur sembleront bouger très lentement. Une bulle disparaît lorsque l'allomancien le décide, lorsqu'il épuise son cadmium ou lorsqu'il sort de la bulle, et celle-ci reste à l'emplacement où elle a été créé, même si l'allomancien bouge. Ce métal était inconnu au temps de l'Empire Ultime. Les Brumants du cadmium sont appelés Indolents[2].

En ferrochimie, le cadmium permet de stocker le souffle. Lorsqu'un ferrochimiste remplit son cerveau métallique, il doit hyperventiler pour continuer à fournir de l'air à son corps, mais lorsqu'il y puise il peut diminuer, voire stopper, son besoin de respirer. Il peut également y puiser pour augmenter l'oxygénation de son corps. Les Brumants du cadmium sont appelés Insuffleurs[2].

En hémalurgie, une tige de cadmium permet de voler les pouvoirs allomantiques temporels[9] (les pouvoirs allomantiques du cadmium, du cerrobend, de l'or et de l'électrum)[11].

Cerrobend

En allomancie, le cerrobend permet à un allomancien de créer une bulle dans laquelle le temps est accéléré. Pour une personne présente dans cette bulle, le temps à l'extérieur donnera l'impression de passer beaucoup plus lentement, et pour une personne à l'extérieur de cette bulle, les personnes à l'intérieur sembleront bouger très rapidement. Une bulle disparaît lorsque l'allomancien le décide, lorsqu'il épuise son cerrobend ou lorsqu'il sort de la bulle, et celle-ci reste à l'emplacement où elle a été créé, même si l'allomancien bouge. Ce métal était inconnu au temps de l'Empire Ultime. Les Brumants du cerrobend sont appelés Glisseurs[2].

En ferrochimie, le cerrobend permet de stocker les calories et les nutriments. Lorsqu'un ferrochimiste remplit un cerveau métallique de cerrobend, il mange de grandes quantités de nourriture sans grossir et sans être rassasié, et il peut ensuite y puiser pour ne pas avoir besoin de manger. Il peut aussi utiliser un cerveau distinct pour emmagasiner de l'eau. Les Ferrants du cerrobend sont appelés Absorbeurs[2].

En hémalurgie, une tige de cerrobend permet de voler les pouvoirs ferrochimiques spirituels[9] (les pouvoirs ferrochimiques du chrome, du nicrosil, de l'aluminium et du duralumin)[12].

Or

En allomancie, l'or permet à un allomancien de voir une version différente de lui-même, plus précisément une image de ce à quoi il ressemblerait s'il avait pris une autre décision par le passé. Brûler de l'or est considéré comme une expérience très perturbante par la plupart des allomanciens, et comme une capacité inutile[3]. Les Brumants de l'or sont appelés Augures[2].

En ferrochimie, l'or permet de stocker la santé. Lorsqu'il y puise, le ferrochimiste peut très rapidement guérir la plupart des blessures, se soigner d'une maladie ou d'un empoisonnement, et même faire repousser un membre perdu. Lorsqu'un Double-Fils de l'or fait un Décuplage de l'or, il peut résister à toutes les blessures, même une balle dans la tête ou une décapitation. Il peut également arrêter de respirer. En revanche, il ne peut pas arrêter son rythme cardiaque, ni stopper le processus de vieillissement. Les Ferrants de l'or sont appelés Sang-neuf.[2]

En hémalurgie, une tige d'or permet de voler les pouvoirs ferrochimiques hybrides[9] (les pouvoirs ferrochimiques du cadmium, du cerrobend, de l'or et de l'électrum)[12].

Électrum

Dépôts naturels d'électrum sur du quartz
Dépôts naturels de « fils » d'électrum sur du quartz

En allomancie, l'électrum, surnommé « l'atium du pauvre », permet à l'allomancien de voir son propre avenir quelques secondes plus tard, sous forme d'ombres semblables à celles que voit un allomancien utilisant de l'atium. Ce pouvoir, en lui-même, ne sert pas à grand-chose, car l'allomancien voit un ensemble désordonné d'ombres autour de lui, sans pouvoir en tirer en renseignement utile. Sa seule utilité est d'annuler les effets de l'atium utilisé par un autre allomancien, car lui aussi verra un ensemble désordonné d'ombres au lieu d'une seule. Les Brumants de l'électrum sont appelés Oracles[2].

En ferrochimie, l'électrum permet de stocker la détermination. Lorsqu'il remplit un cerveau métallique, le ferrochimiste est dans un état de dépression, et lorsqu'il y puise il est dans une phase maniaque. Les Ferrants de l'électrum sont appelés Culminants[2].

En hémalurgie, une tige d'électrum permet de voler les pouvoirs de renforcement allomantiques[9] (les pouvoirs allomantiques du chrome, du nicrosil, de l'aluminium et du duralumin)[11].

Chrome

En allomancie, le chrome permet à un allomancien de faire disparaître tous les métaux allomantiques du corps d'un autre allomancien. Il faut pour cela qu'un allomancien touche un autre allomancien tout en brûlant du chrome, et les métaux du second allomancien disparaîtront (d'une façon similaire à l'aluminium). Ce métal était inconnu au temps de l'Empire Ultime. Les Brumants du chrome sont appelés Sangsues[2].

En ferrochimie, le chrome permet de stocker la chance. Les Ferrants du chrome sont appelés Fortunés[2].

En hémalurgie, une tige de chrome permet peut-être de voler le destin[9].

Nicrosil

En allomancie, le nicrosil permet à un allomancien le brûlant de faire brûler en une seule fois un métal actuellement brûlé par un autre allomancien (d'une façon similaire au duralumin). Ce métal était inconnu au temps de l'Empire Ultime. Les Brumants du nicrosil sont appelés Nicrobrûleurs[2].

En ferrochimie, le nicrosil permet de stocker l'Investiture[2]. Celle-ci étant à l'origine des Arts Métalliques, cela signifie que toutes les capacités du ferrochimistes impliquant ces magies sont emmagasinées. Bien que le processus exact ne soit pas clair, on sait que n'importe qui (même s'il n'est pas ferrochimiste) pourra utiliser ce cerveau, et donc accéder aux pouvoirs de ce ferrochimiste[13]. Un tel cerveau métallique sera appelé un "cerveau métallique non scellé"[14],[N 2]. Les Ferrants du nicrosil sont appelés Porte-l'âme[2].

En hémalurgie, une tige de nicrosil permet de voler l'Investiture[9].

Aluminium

En allomancie, l'aluminium fait disparaître tous les autres métaux allomantiques présents dans l'organisme. Les Brumants de l'aluminium sont appelés Avortons de l'aluminium[2]. L'aluminium, et certains de ses alliages, ne sont pas affectés par les Poussées de l'acier et les Tractions du fer[5]. Porter de l'aluminium sur la tête permet de protéger ses émotions contre les pouvoirs allomantiques du zinc et du laiton[10]. Une blessure causée par un objet en aluminium ne pourra pas être soignée par quelqu'un utilisant le pouvoir ferrochimique de l'or tant que l'objet n'est pas retiré de la blessure[15].

En ferrochimie, l'aluminium permet de stocker l'identité[2]. Lorsqu'un ferrochimiste remplit à la fois un cerveau métallique d'aluminium et un cerveau métallique d'un autre métal, il sera possible pour n'importe quel ferrochimiste utilisant le métal composant le second cerveau de puiser dans celui-ci, alors que normalement, un ferrochimiste ne peut puiser que dans un cerveau qu'il a créé lui-même[13]. Un tel cerveau métallique sera appelé un "cerveau métallique non verrouillé"[14],[N 3]. De plus, tant qu'un ferrochimiste emmagasine son identité, il est lui-même capable d'utiliser les cerveaux métalliques de quelqu'un d'autres[13]. Les Ferrants de l'aluminium sont appelés Miroirs[2].

En hémalurgie, une tige d'aluminium supprime tous les pouvoirs[9].

Duralumin

En allomancie, le duralumin permet d'augmenter considérablement les effets d'un métal. En effet, si l'on brûle à la fois du duralumin et un autre métal, le second métal sera entièrement brûlé, ce qui provoquera l'effet du métal à un puissance particulièrement élevée. Par exemple, si l'on brûle à la fois du duralumin et du laiton, tout en faisant une poussée sur les émotions de quelqu'un, le laiton disparaîtra, et toutes les émotions de cette personne seront brièvement effacées. Les Brumants du duralumin sont appelés Avortons du duralumin[2].

En ferrochimie, le duralumin stocke le lien spirituel. Lorsqu'un ferrochimiste remplit un cerveau métallique de duralumin, il est ignoré par les autres, et lorsqu'il y puise, il se lie facilement d'amitié[2]. Il est également possible pour un ferrochimiste du duralumin de communiquer avec des personnes parlant une autre langue, pouvant à la fois les comprendre et se faire comprendre par elles[13]. Les Ferrants du duralumin sont appelés Cordiaux[2].

En hémalurgie, une tige de duralumin permet de voler l'identité et le lien spirituel[9].

Métaux divins

Lerasium

Le lerasium[16] est la matérialisation physique du corps de Sauvegarde. Lorsqu'il est ingéré par une personne dépourvue de pouvoirs allomantiques, elle le transforme en un Fils-des-brumes[4] particulièrement puissant[1]. Si c'est un Fils-des-brumes qui le consomme, le lerasium va augmenter ses pouvoirs[17]. Son effet est définitif.

Son usage ferrochimique est inconnu.

En hémalurgie, une tige de lerasium permet de voler toutes les capacités[9].

Atium

L'atium, une manifestation physique du corps de Ravage, est une denrée rare sous l'Empire Ultime. Il est produit par des géodes, sortes de cristaux qui explosent si on se sert de l'allomancie à proximité et mettent ensuite des siècles à se régénérer. Sa récolte est donc extrêmement difficile et fait partie intégrante de l'économie de l'Empire Ultime. La seule mine d'atium de l'Empire Ultime est située aux Fosse de Hathsin[3].

En allomancie, brûler de l'atium permet à un allomancien de voir quelques secondes dans l'avenir de ce qui l'entoure. Cela est surtout utilisé pour anticiper les mouvements d'un adversaire lors d'un combat. Quand l'allomancien brûle de l'atium, il voit des sortes d'ombres représentant l'avenir quelques secondes plus tard. Il peut donc voir quand les choses ou les personnes vont se déplacer et les mouvements qu'elles vont faire. Mais face à un autre allomancien, si celui-ci brûle de l'électrum ou de l'atium, il verra un ensemble désordonné d'ombres, et ne pourra pas s'en servir pour anticiper les mouvements de l'autres. L'atium a aussi l'effet d'améliorer les réflexes et la capacité de réflexion de l'allomancien, pour lui permettre de mieux appréhender les ombres d'atium et de pouvoir réagir plus facilement face aux ombres d'atium. Harmonie soupçonne également qu'un allomancien brûlant de l'atium devient une machine à tuer plus efficace du fait de l'utilisation du pouvoir de Ravage. Les Brumants de l'atium sont appelés Visionnaires[3],[1].

En ferrochimie, l'atium permet de stocker la jeunesse. Il est principalement utilisé à des fins de dissimulation : un ferrochimiste peut en effet se vieillir en stockant de la jeunesse et passer ainsi inaperçu. Cependant, si le ferrochimiste a aussi le pouvoir allomantique de l'atium, il pourrait faire un Décuplage et rester jeune indéfiniment[3]. Cependant, bien qu'il y ait un cas d'une personne ayant vécu plus de mille ans de cette façon[3], il n'est pas certain que la durée de vie ainsi accordée soit vraiment illimitée[18].

En hémalurgie, une pointe d'atium permet de voler n'importe quelle capacité[9].

Malatium

En allomancie, le malatium, appelé le « Onzième Métal » par Kelsier[N 4], est un alliage d'atium et d'or[1] possédant un effet peu clair. Il permet de voir une version passée d'une autre personne, ou alors une version de la personne si elle avait fait d'autres choix, d'une manière similaire à l'or[3].

Ses usages ferrochimique et hémalurgique sont inconnus.

Ettmétal

L'ettmétal[13], aussi appelé l'harmonium[19], est une manifestation physique d'Harmonie[20], l'entité née de la fusion de Ravage et de Sauvegarde[10].

Les habitants de l'hémisphère sud de Scadrial l'utilise pour alimenter leur technologie. En effet, ce métal est capable de reproduire temporairement un pouvoir allomantique ou ferrochimique utilisé à proximité. Il est par exemple utilisé par les habitants du sud pour faire fonctionner leurs machines volantes à l'aide de Poussées d'acier. Lorsqu'il est utilisé pour copier un pouvoir allomantique, l'ettmétal se consume au cours de l'utilisation de ce pouvoir, comme du métal brûlé par un allomancien[13].

L'ettmétal explose lorsqu'il entre en contact avec de l'eau[13]. Pour cette raison, il n'est pas possible pour un allomancien de le brûler, car l'avaler le tuerait. Fabriquer une pointe hémalurgique en ettmétal n'est pas possible non plus pour les mêmes raisons. En revanche, on ne sait pas si l'ettmétal peut stocker un attribut grâce à la ferrochimie, et le cas échéant, on ne sait pas de quel attribut il s'agit.

Trellium

Le trellium[21] est un métal provenant probablement de l'entité appelée Trell, une sorte de divinité ennemie d'Harmonie[5],[10],[13]. On sait très peu de chose sur ce métal, Harmonie lui-même ne le connaissant apparemment pas. Il est argenté, avec des points rouges semblables à des taches de rouille[10].

Ses usages allomantiques et ferrochimiques sont inconnus.

Il semble qu'une pointe hémalurgique de trellium, comme une pointe hémalurgique d'atium, soit capable de voler n'importe quelle capacité. En effet, la seule utilisatrice connue de pointe hémalurgiques de trellium les a utilisé pour voler aussi bien des capacités allomantiques que des capacité ferrochimiques[13].

Notes et références

Notes

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 "L'Investiture" est un terme dans le Cosmère désignant l'énergie à l'origine des différentes magies apparaissant dans cet univers, y compris celles de Fils-des-brumes.
  2. Il s'agit d'une traduction littérale et non officielle de "unsealed metalmind".
  3. Il s'agit d'une traduction littérale et non officielle de "unkeyed metalmind".
  4. Il ne connaissait, à part le malatium, que les huit premiers métaux, ainsi que l'or et l'atium.

Références

  1. 1,00, 1,01, 1,02, 1,03, 1,04, 1,05, 1,06, 1,07, 1,08, 1,09, 1,10 et 1,11 Le Héros des siècles, Paris, Orbit, , 600 p. (ISBN 978-2-36051-013-9) 
  2. 2,00, 2,01, 2,02, 2,03, 2,04, 2,05, 2,06, 2,07, 2,08, 2,09, 2,10, 2,11, 2,12, 2,13, 2,14, 2,15, 2,16, 2,17, 2,18, 2,19, 2,20, 2,21, 2,22, 2,23, 2,24, 2,25, 2,26, 2,27, 2,28, 2,29, 2,30, 2,31, 2,32, 2,33, 2,34, 2,35, 2,36, 2,37, 2,38, 2,39, 2,40 et 2,41 L'Alliage de la justice, Paris, Orbit, , 312 p. (ISBN 978-2-36051-050-4), p. Ars Arcanum 
  3. 3,00, 3,01, 3,02, 3,03, 3,04, 3,05, 3,06, 3,07, 3,08, 3,09, 3,10, 3,11, 3,12, 3,13, 3,14, 3,15 et 3,16 L'Empire ultime, Paris, Orbit, , 606 p. (ISBN 978-2-36051-010-8) 
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 Le Puits de l'ascension, Paris, Orbit, , 726 p. (ISBN 978-2-36051-012-2) 
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4, 5,5, 5,6, 5,7 et 5,8 L'Alliage de la justice, Paris, Orbit, , 312 p. (ISBN 978-2-36051-050-4) 
  6. (en) Brandon Sanderson, « Starsight Release Party », sur wob.coppermind.net, (consulté le 17 mars 2020)
  7. (en) Brandon Sanderson, « Starsight Release Party », sur wob.coppermind.net, (consulté le 17 mars 2020)
  8. (en) Brandon Sanderson, « Alloy of Law 17th Shard Q&A », sur wob.coppermind.net, (consulté le 20 mars 2020)
  9. 9,00, 9,01, 9,02, 9,03, 9,04, 9,05, 9,06, 9,07, 9,08, 9,09, 9,10, 9,11, 9,12, 9,13, 9,14, 9,15, 9,16, 9,17 et 9,18 (en) Isaac Stewart, « Tableau des métaux hémalurgiques », sur coppermind.net (consulté le 16 mars 2020)
  10. 10,0, 10,1, 10,2, 10,3, 10,4 et 10,5 Jeux de masques : une histoire des Fils-des-Brumes, Paris, Le Livre de Poche, , 576 p. (ISBN 978-2-253-19138-4) 
  11. 11,0, 11,1, 11,2 et 11,3 (en) Isaac Stewart, « Tableau des métaux allomantiques », sur coppermind.net (consulté le 16 mars 2020)
  12. 12,0, 12,1, 12,2 et 12,3 (en) Isaac Stewart, « Tableau des métaux ferrochimiques », sur coppermind.net (consulté le 16 mars 2020)
  13. 13,0, 13,1, 13,2, 13,3, 13,4, 13,5, 13,6, 13,7, 13,8 et 13,9 Les Bracelets des Larmes : une histoire des Fils-des-Brumes, Paris, Le Livre de Poche, , 800 p. (ISBN 978-2-253-19140-7) 
  14. 14,0 et 14,1 (en) « Ferrochimie » (https://coppermind.net/wiki/Feruchemy#Special_Metalminds), sur coppermind.net (consulté le 28 mars 2020)
  15. (en) Brandon Sanderson, « Words of Radiance Philadelphia signing », sur wob.coppermind.net, (consulté le 27 mars 2020)
  16. (en) Brandon Sanderson, « Salt Lake City Comic-Con 2014 » (https://wob.coppermind.net/events/103-salt-lake-city-comic-con-2014/#e1039), sur wob.coppermind.net, (consulté le 21 mars 2020)
  17. (en) « FAQ de Brandon Sanderson », sur Theoryland, (consulté le 21 décembre 2016).
  18. (en) Brandon Sanderson, « Alloy of Law 17th Shard Q&A » (https://wob.coppermind.net/events/246-alloy-of-law-17th-shard-qa/#e5504), sur wob.coppermind.net, (consulté le 20 mars 2020)
  19. (en) Brandon Sanderson, « Arcanum Unbounded Hoboken signing » (https://wob.coppermind.net/events/35-arcanum-unbounded-hoboken-signing/#e2544), sur wob.coppermind.net, (consulté le 30 mars 2020)
  20. (en) Brandon Sanderson, « Arcanum Unbounded Seattle signing » (https://wob.coppermind.net/events/34-arcanum-unbounded-seattle-signing/#e5900), sur wob.coppermind.net, (consulté le 30 mars 2020)
  21. (en) Brandon Sanderson, « Shadows of Self San Jose signing » (https://wob.coppermind.net/events/74-shadows-of-self-san-jose-signing/#e7776), sur wob.coppermind.net, (consulté le 30 mars 2020)

Annexes

Liens externes

  • (en) Site officiel de l'auteur
  • (en) « Arts métalliques » (http://coppermind.net/wiki/Metallic_Arts), sur Coppermind Wiki (consulté le 21 décembre 2016)
    • (en) « Allomancie » (http://coppermind.net/wiki/Allomancy), sur Coppermind Wiki (consulté le 16 mars 2020)
    • (en) « Ferrochimie » (http://coppermind.net/wiki/Feruchemy), sur Coppermind Wiki (consulté le 16 mars 2020)
    • (en) « Hémalurgie » (http://coppermind.net/wiki/Hemalurgy), sur Coppermind Wiki (consulté le 16 mars 2020)

Articles connexes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).