Encyclopédie Wikimonde

Mahmoud Refaat

Aller à : navigation, rechercher

Mahmoud Refaat
محمود رفعت
Fonctions
Président de l'Institut européen de droit international et de relations internationales
Chef du quotidien La Gazette internationale
Biographie
Date de naissance (41 ans)
Lieu de naissance Le Caire, Égypte
Nationalité belge
Profession Juriste, conseiller en relations internationales, écrivain

Mahmoud Refaat (né le au Caire) est un juriste dans le domaine de droit international, conseiller en relations internationales (président de l'Institut européen de droit international et de relations internationales) et écrivain (membre de l'Association britannique des journalistes et de l'Union nationale des écrivains américains à New York) et PDG du quotidien International Gazette basé à Londres au Royaume-Uni.

Il est de nationalité franco-belge, d'origine égyptienne résidant entre la France, la Belgique et le Royaume-Uni.

Mahmoud Refaat a dirigé la campagne présidentielle de l'ancien chef d'état-major de l'armée égyptienne, le lieutenant général Sami Hafez Annan, de l'étranger, et a joué un rôle majeur dans la couverture de l'actualité internationale relative à l'arrestation du général Sami Anan, qu'il a expliquée dans plusieurs reportages télévisés qu'il a faites de peur d'être assassiné, Il a ensuite joué un rôle important en interrogeant les cercles internationaux lors de l'élection présidentielle remportée par le président égyptien Abdel Fattah el-Sisi lors d'un second tour en mars 2018 et a suscité un tollé international deux mois plus tard, accusant le régime égyptien de El-Sisi d'avoir tenté d'assassiner le général Sami Anan après l'effondrement soudain de sa santé.

Mahmoud Refaat est un invité régulier des médias (BBC, Al Jazeera, France 24, Sky News, etc.) pour expliquer les dimensions juridiques et politiques des événements internationaux.

Efforts pour la paix

Mahmoud Refaat avec l'ancien Premier ministre libyen Omar al-Hassi ont fondé le groupe d'action international pour la paix en Libye et il a assumé le poste de coordinateur général, qui a été lancé à la presse depuis la capitale tunisienne en conférence de presse le 12/5/2018 en présence d'un certain nombre de Parlement européen et a bénéficié d'une large couverture médiatique.

Il a également joué un rôle majeur dans les affaires yéménites au niveau international en exhortant la communauté internationale à assurer la fourniture de vivres et de matériel médical aux civils, en particulier aux personnes piégées et victimes de bombardements de Arabie saoudite et Émirats arabes unis, et a annoncé que Le président de Yémen Abdrabbo Mansour Hadi doit être suivi par la Cour pénale internationale.

Le groupe d'action international pour la paix en Libye

Le groupe d'action international pour la paix en Libye a été fondé en mai 2018 par l'ancien Premier ministre libyen, M. Omar al-Hassi et M. Mahmoud Refaat, avec de nombreuses personnalités internationales de l'Europe et de la communauté internationale. . M. Omar al-Hassi est le président et Mahmoud Refaat est le coordinateur général du groupe d'action international pour la paix en Libye.

Le groupe d'action international pour la paix en Libye a été fonde aussi par l'intermédiaire de l'Institut de recherche sur la paix au Moyen-Orient et dans la Méditerranée (MEMPRI) pour objectif d'aider les civils à éviter les résultats de la guerre en Libye et à communiquer avec la communauté internationale afin de trouver la sortie de la guerre civile dirigé par Haftar et soutenu par Arabie saoudite et Émirats arabes unis.

Le groupe d'action humanitaire pour le Yémen

En mars 2017, Mahmoud Refaat a créé le groupe d'action humanitaire pour le Yémen par l'intermédiaire de l'Institut Européen de Droit International et de Relations Internationales, pour objectif de fournir aux civils entourés par la coalition de Arabie saoudite et des Émirats arabes unis des aliments et des équipements médicaux, aussi afin de d'approcher de la communauté internationale afin de mettre fin à la guerre au Yémen et de poursuivre en justice les acteurs des crimes contre l'humanité et les crimes de guerre au Yémen.

Le Groupe d'action humanitaire pour Yémen a exhorté la cour pénale internationale et la communauté internationale à suivre les criminels de guerre au Yémen, en particulier après plusieurs rapports de Nations Unies les corps décrivent Yémen comme les pires crises sur la planète en raison de la guerre illégitime dirigée par Arabie saoudite et Émirats arabes unis le Yémen.

Références


Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).