Encyclopédie Wikimonde

Maibec

Aller à : navigation, rechercher

Maibec est une entreprise canadienne dont le siège social est situé dans le quartier Saint-Romuald à Lévis au Québec[1]. Maibec est un manufacturier de bois de construction et de revêtements extérieurs en bois véritable ainsi qu'un producteur de bardeau de cèdre blanc et de paillis de cèdre.

Activités

Manufacturier de bois d'œuvre à l'origine, Maibec fabrique des produits en bois destinés au marché de la construction et de l'aménagement paysager. Maibec est une entreprise privée québécoise contrôlée par la famille Tardif de Québec[1]. Elle emploie environ 700 personnes œuvrant au sein de 3 régions du Québec : St-Pamphile de l’Islet, St-Théophile de Beauce et St-Romuald[1]. Créée en 1946, l’entreprise adopta le nom Maibec, contraction de MAIne et quéBEC en 1969. En septembre 2014, Maibec a conclu une entente afin d'acquérir l'usine Fraser Timber à Marsadis[2], Maine. De plus, en 2014, Maibec a investi 20 millions de dollars pour moderniser son usine de Saint-Pamphile[3].

Organisation

Maibec est dirigée par François Tardif.[1]

Produits

Maibec propose deux principaux types de produits :

Bois de construction[4]

Maibec fait le commerce et la fabrication de pièces de bois résineuses (épinette et sapin) destinées à la construction de bâtiments, à la menuiserie ou comme intrant à une composante industrielle plus importante tel les panneaux muraux, les poutrelles, les lamellés collés. L’entreprise s’est investie au cours de son histoire dans la fabrication de produits de spécialités personnalisés selon les caractéristiques suivantes :

• Dimension sur mesure

• Normes structurales nord-américaines

• Taux d’humidité sur mesure

• Normes d’apparence personnalisable

Les sous-produits sont destinés aux pâtes et papier, à la fabrication de panneaux et à la production d’énergie.

Revêtements extérieurs de bois massif[5]

Ce domaine d’affaires est composé des familles de produits suivantes:

• Bardeaux de cèdre naturel ou teints en usine, de coupes traditionnelles ou décoratives, individuels ou pré-assemblés en bande.

Lambris teints en usine de différents profils

• Moulures teintes de différents profils

• Accessoires d’apparence associée aux revêtements

Les sous-produits sont destinés à la fabrication de paillis de cèdre, de bardeaux de cointage, et de copeaux destinés aux pâtes et papier.

Environnement

Maibec maintient aussi une chaîne de traçabilité FSC mixte pour ses produits, de la forêt au marché (FSC, SFI)[6]. Le but de ces certifications est de s’assurer que la production de bois respecte les procédures censées garantir la gestion durable des forêts et d’encourager de manière constructive les initiatives de gestion forestière socialement, écologiquement et économiquement responsables, en les rendant visibles et crédibles par un label apposé sur les produits issus de forêts certifiées[7][8].

Afin d’améliorer la connaissance des forestiers du nord-est américain et canadien sur la regénération et l’amélioration de la croissance du thuya de l’est (appelé communément cèdre blanc) Maibec a financé un groupe de chercheurs universitaires et gouvernementaux du Québec, de l’Ontario et du Maine afin de faire évoluer les connaissances sylvicoles sur cette essence. Suite à cette collaboration de 12 ans, en début d’année 2013, le US Forest Service et le Service Canadien des Forêts publiaient, respectivement en anglais [9]et en français[10] un guide sylvicole[11].

Prix et Distinctions

En 2011, le prix émérite Cecobois a été remis à Gilbert Tardif [12].

Maibec fut classée, pour l’année 2014, 199e parmi les 500 sociétés québécoises les plus importantes par la revue « Les Affaires»[13].

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 « Maibec #1142985614 », sur Registre des Entreprises du Québec (consulté le 14 novembre 2014)
  2. « Entente en vue de l'acquisition de l'usine Fraser Lumber. », sur Yahoo Finance,
  3. « Reprise de la construction aux États-Unis, Maibec investit 20millions$ », sur La Presse,
  4. « Produits bois de construction Maibec », sur Maibec (consulté le 14 novembre 2014)
  5. « Produits Maibec revêtements extérieurs », sur Maibec (consulté le 14 novembre 2014)
  6. (en) « Maibec : certificat #SGSNA-COC-004528 et licence : #FSC-C100167 », sur Forrest Stewardship Council (consulté le 14 novembre 2014)
  7. « Sustainable Forestry Initiative Standards », sur SFI program (consulté le 14 novembre 2014)
  8. « Principes et Critères FSC », sur Forrest Stewardship Council (consulté le 14 novembre 2014)
  9. (en) « Silvicultural Guide for Northern White-Cedar (Eastern White Cedar) », sur NRS
  10. Guide pour la sylviculture du thuya occidental, page 35, Service canadien des forêts centre canadien Sur la fibre de bois, , 84 p. [lire en ligne], p. La réalisation de ce guide a été financée par Maibec inc., le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec, le Programme de mise en valeur des ressources du milieu forestier (Volet II) du ministère des Ressources naturelles du Québec ainsi que par la Conférence régionale des élus de l’Outaouais. 
  11. « Guide sylviculture Thuya », sur CREBSL
  12. « Prix émérite Cecobois remis à Gilbert Tardif. », sur La vie en région
  13. « Les 500 au Québec » (http://www.lesaffaires.com/classements/les-500/liste), sur Les affaires,

Lien externe

  • Site officiel (http://www.maibec.com/fr/)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).