Encyclopédie Wikimonde

Maison Giudicelli

Aller à : navigation, rechercher
Maison Giudicelli
Type Maison Royale
Pays Royaume de Corse (France)
Lignée dynastie Fieschi
Titres souverain de Corse
Dissolution 1789
Branche Giudicelli de Montemaggiore, d'Occi et d'Olmi-Cappella

La famille Giudicelli est une famille royale Corse de Balagne venant de Gêne qui est issue des Fieschi. Elle apparaît en Corse en 1372. Appartenant à la haute aristocratie Corse, elle va jouer un rôle politique majeur sur l'île du XVIe au XVIIIe siècles[1].

Armoiries

Armes: D'azur à un oiseau d'argent, tenant dans son bec une balance romaine, accompagné d'une étoile dans l'angle dextre du chef[2].

Armoiries des souverains de Corse:

Parti mi-coupé à dextre 1/ De gueule à un écu d'azur à un oiseau d'argent, tenant dans son bec une balance romaine, accompagné d'une étoile dans l'angle dextre du chef, surmonté d'une couronne de duc.2/ De sable à quatre fasces d'or.3/ D'argent à une tête de maure de sable en son cœur, fleur de lys en sa pointe et en son chef[3],[4],[5].

GIudicelli de Centuri:

D’azur à un lion d’or, reposant sur une terrasse de sable[6].

Histoire

La famille Giudicelli appartient à la noblesse de Balagne. Elle est originaire de Gênes d’où elle descend de la dynastie des Fieschi. Au XIVe siècles un Giudicelli prend le commandement de la citadelle de Calvi. La famille se retira par la suite vers les terres, dans les villages de Montemaggiore, Occi, Olmi-Cappella et Zilia. La branche principale acquére les titres de comte de Montemaggiore et seigneur de Balagne[7],[8].

En 1768, lorsque la Corse est administrée par la France, un Giudicelli, le comte de Guasco, aide le royaume de France à s'emparer de l'île. En 1769 après la victoire de la France, Louis XV décide de nommer Charles-Louis Giudicelli, souverain de Corse en gratitude de son aide. Charles-Louis Giudicelli dirige un royaume sous allégeance et doit payer une taxe sur la possession des territoires, la langue officielle doit être le français et les lois sont contrôlées tous les ans. La dynastie Giudicelli prend fin en 1769 à la Révolution française[Quoi ?][9],[2].

Titres et distinctions

  • En 1372 les Giudicelli sont envoyés en Corse, pour prendre le commandement de la citadelle de Calvi. En Corse ils sont contraints d'abdiquer leurs titres génois.
  • En 1384 la famille se retire dans les villages de Montemaggiore, Olmi-Cappella et Zilia. La lignée de Montemaggiore est anoblie du titre de Comte, les autres branches ne sont pas titrées.
  • En 1484 après de nombreuses conquêtes, alliances et mariages, une grande partie de la Balagne appartient au Giudicelli. Les grandes familles comme les Malaspina, Baglioni, Fabiani,etc. Sont des vasseaux du comte Giudicelli. En 1494 le comte Cesare Giudicelli, proclame la souveraineté et de la Balagne et devient seigneur de Balagne et comte de Montemaggiore et de Calenzana.
  • En 1628 Geronimo Giudicelli est fait chevalier de l'ordre de Saint-Jacques de l'épée.
  • En 1769 Charles-Louis Giudicelli, devient souverain de Corse, s'ajoute de nombreux titres et récupèrent ceux de ses ancêtres Fieschi. Il devient alors :
    • seigneur du Cap-Corse,
    • baron de Talasani, de Pietrasanta et de Pomaralo,
    • comte de Pietrosella, de Guasco, d'Albertacce, de Tavera et de Castigliano,
    • duc des Cavallos et de Sagone,
    • prince de Ligurie et altesse royale de Naples,
    • souverain de Corse[10],[11],[12].

Descendance de la famille

Aujourd’hui plusieurs branches de cette dynastie sont reparties dans toute la Corse. La branche principale des Comtes de Montemaggiore et seigneurs de Balagne, se trouve aujourd’hui à Montemaggiore. La branche des souverains de Corse est aujourd’hui éteinte, cependant les descendants légitimes les plus proches de cette branche sont les comtes d’Avapessa à Nocario. D’autres branches se sont installées à Centuri et Zonza[13].

Références

  1. Archives et généalogie
  2. 2,0 et 2,1 « Armorial Corse »
  3. Armorial de la Corse, Piazzola Alain Eds (ISBN 2907161792) 
  4. Armorial Corse, Editions des Regionalismes, , 150 p. (ISBN 978-2-8240-0750-2), p. 82 
  5. D'après un cachet armorié conservé par Jean-Mathieu Giudicelli
  6. « Grandes familles Corses »
  7. Archives de la ville de Gêne.
  8. Liste noblesse Corse
  9. Musée de Corté.
  10. « Liste de la noblesse corse », dans Wikipédia, (Liste de la noblesse corse)
  11. Archives de la famille Giudicelli
  12. Ordones militares, Santiago, pruebas de Caballeros, 1628,caja 921, expte 4872.
  13. Archives généalogiques de Balagne.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).