Encyclopédie Wikimonde

Makhlouf Bouaich

Aller à : navigation, rechercher

Makhlouf Bouaich, né le 1er janvier 1955 à Timezrit, dans la wilaya de béjaia (Algérie) est un écrivain algérien qui vit en France. il est né au milieu des années 50, en Kabylie, alors que la guerre d'Algérie bouleversait le pays. Membre de la ligue des droits de l'homme (LDH), il est aussi militant de la cause féminine et a travaillé pendant 5 ans dans une association de défense et d'aide des femmes victimes de violences.

Formation

Très jeune, il connut l'amour des livres, grâce à Victor Hugo et Mouloud Feraoun. Ces deux auteurs lui donnèrent le gout de l'écriture. Il était subjugué par la rime de l'un et se reconnaissait dans les personnages de l'autre.

Oeuvres - Mémoires remuées, roman, Ed. Art Com, 2000, Paris - Le malheur de Maria, roman, Ed. Le Manuscrit, 2001, Paris - Poèmes désencagés, poésie, Ed. Le Manuscrit, 2002, Paris - Destin de femmes, nouvelles, Ed. Marsa, 2008, Paris - Elégies amères, poèsie, Ed. Edilivre, 2010, Paris

Il est l'auteur de Mémoires remuées[1] (Art Com Editions, Paris 2000), roman racontant l'itinéraire de jeunes algériens fuyant le malheur abattu sur leur pays depuis le début des années 1990.

Il est aussi l'auteur de poésies et de paroles de chansons composées pour Belkacem Khenoussi. Ce dernier, décédé précocement, n'eut pas le temps d'éditer ses chansons, pourtant enregistrées aux environs de 1986, à Paris.

Makhlouf Bouaich est aussi l'auteur de Le Malheur de Maria[2], (Editions le Manuscrit, Paris 2001) et du recueil de nouvelles Destin de femmes[3] (Editions Marsa, Paris).

Notes et références

http://coinlitteraire.unblog.fr/2009/09/04/deux-livres-pour-le-reveil-des-consciences-makhlouf-bouaich/ Cet article « Makhlouf Bouaich » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).