Encyclopédie Wikimonde

Manu Association

Aller à : navigation, rechercher
Manu Association
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). |frameless |upright=1 |alt=Logo de l’association ]]
Cadre
Forme juridique Association régie par la loi de 1901
But Association d'aide aux familles victimes d'une disparition
Fondation
Fondation 15 janvier 1999
Fondateur Jean-Yves Bonnissant
Origine Drapeau de la France France
Identité
Siège Manu Association
9, rue des Vignes
80400 Ercheu
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Membres Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Slogan Nul ne peut porter la peine de l'autre, mais marcher à ses côtés est toujours possible
Site web www.manuassociation.org

Manu Association est une association venant en aide aux familles victimes d'une disparition[1]. L'association est en contact avec d'autres associations d'aide et recherches de personnes disparues.

Historique

Manu Association a été créée en janvier 1999, avec une poignée de personnes portées à croire qu'il était possible de faire quelque chose. Avec des idées, de la volonté, peu de moyens, mais une grande détermination, Manu Association est née.

Il n’y avait qu’un seul bureau en France pour les disparitions de majeurs, seulement pour les disparitions sur Paris et la petite couronne.

Dans le domaine des recherches de personnes disparues en France, beaucoup de familles se retrouvaient seules, sans coordination efficace entre les services de la Police et de la Gendarmerie.

Une loi pour les Disparitions Inquiétantes a été votée en janvier 1995, elle n’était pas systématiquement appliquée, soit par laxisme, soit par manque de formation ou d’information.

Manu Association a voulu que les associations d’aide aux familles victimes d’une disparition travaillent ensemble, afin de faire changer les mentalités dans les recherches et qu'elles participent à faire prendre conscience aux Pouvoirs Publics la détresse des familles victimes d’une disparition. C’est chose faite, Manu Association y a fortement contribué et continue de le faire.

Fonctionnement

Manu Association regroupe 250 familles qui sont ou ont été touchées par la disparition d’un proche, mais aussi un grand nombre de personnes désireuses d’apporter leur soutien par solidarité. L'association apporte une aide morale aux familles victimes d’une disparition et fait le point avec elles sur les démarches effectuées et celles restant à faire. Également, l'association contacte les enquêteurs pour faire le point. Une fois tout cela, elle diffuse l’avis de recherche.

De nombreux contacts par Internet lui permettent de diffuser rapidement des flashs d’informations et des avis de recherche dans toute la France et à l’étranger. Près de 2 000 internautes se sont inscrits comme membre sur la liste de diffusion du site Internet.

Seuls les cotisations, les dons et les subventions permettent le fonctionnement de l’association.

Chaque année, une assemblée générale ordinaire permet de présenter aux adhérents le bilan de l’année écoulée et de préciser les principaux objectifs de l’année en cours. Elle permet aussi aux familles de pouvoir se rencontrer et d’échanger leurs expériences et leurs vécus.

Antennes régionales de Manu Association

Améliorations obtenues depuis la création de l'association

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Manu Association a collaboré étroitement avec les autorités et d'autres associations pour apporter sa vision sur le sujet des disparitions. Voici un récapitulatif des améliorations obtenues :

  • Un guide pratique relatif aux disparitions de personnes, paru en mars 2002 et juin 2004.
  • Création du site web et un réseau de plus de 4 000 membres par Internet.
  • Une Marche de l’Espoir avec des familles et des associations dans Paris le 15 septembre 2001.
  • 2 journées d’informations sur les disparitions en avril 2001 et en mai 2003.
  • Contacts avec les principaux services de police et de gendarmerie.
  • Participation à des Journées d’informations aux associations d’aide aux familles de victimes.
  • Mise en place de correspondants victimes (police et gendarmerie) dans chaque département
  • Manu Association invité à la Délégation aux Victimes créé par le Ministère de l’Intérieur.
  • Partenaire du dispositif Alerte-Enlèvement, l’association diffusons par Internet les messages d’alertes[2].
  • Contacts nombreux avec les journalistes, pour diffuser les avis de recherches de plusieurs disparus et faire connaître les activités et les attentes de Manu Association.
  • Création du numéro vert d'appel unique européen destiné à écouter et à accompagner les familles d’enfants disparus, fugueurs ou enlevés : 116 000 Enfants Disparus Appel gratuit d'un poste fixe ou d'un portable [3].
  • Le 25 mai 2003, MANU association a mis en place en France, la Journée Internationale des Enfants Disparus, chaque année nous célébrons cette journée afin que la population ait une pensée pour les enfants disparus et leur famille. C’est le 25 mai 1983 qu’elle a été instaurée aux USA, en hommage à Etan PATZ (6 ans), enlevé à New-York le 25 mai 1979 et jamais retrouvé, le symbole de cette journée est le Myosotis.
  • Au sujet des personnes enterrées sous X, après plusieurs années d’insistance, MANU association a obtenu que soit voté et paru le Décret n° 2012-125 du 30 janvier 2012 relatif à la procédure extrajudiciaire d'identification des personnes décédées. NOR: IOCD1129420D Publics concernés : police et gendarmerie nationales, pouvoirs publics, justice, médecins, particuliers. Objet : modalité de recueil, conservation et exploitation des prélèvements digitaux et génétiques aux fins d'identification d'une personne décédée dans le cadre d'une procédure extrajudiciaire.
  • MANU Association est partenaire de la création de «SOS Enfants Disparus», le 1er octobre 2004. Partenaire du dispositif « Alerte Enlèvement » le Ministre de la Justice a signé le protocole avec les principaux médias le 28 février 2006. Partenaire du dispositif « 08 VICTIMES » mis en place par Mme Nicole Guedj le 26 avril 2005. Partenaire de « 116 000 - Enfants Disparus » n° de téléphone Gratuit Européen 24h/24, mis en place pour la France le 25 mai 2009, en remplacement de «SOS Enfants Disparus».
  • Etc.

Articles connexes

Sources

  1. Les "enlèvements parentaux" en forte augmentation (25 mai 2009)
  2. Anne, disparue parmi tant d'autres (25 mai 2009)
  1. Article de presse du 17 juin 2009
  2. Article de presse du 25 mai 2009
  1. Interview le 25 mai 2009
  2. Article le 25 mai 2009
  • Cozop : Article « Les disparitions de majeurs passées sous silence » (24 mai 2009)
  • Marie-Claire : Article « Ma femme a disparu. » (mars 2008)
  • Santé Magazine : Article « Un malade disparaît, les familles se sentent peu aidées » (janvier 2008)
  • Rassemblement commémoratif sur le Champ de Mars à Paris chaque année pour la journée internationale des enfants disparus (25 mai)

Notes et références

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).